Connectez-vous S'inscrire
Hygiène

En Occitanie, un challenge régional autour de l'hygiène des main


Rédigé par Aurélie Pasquelin le Mardi 24 Janvier 2023 à 13:05 | Lu 303 fois


Au printemps dernier, le CPias, France Assos Santé et la CRSA d’Occitanie ont uni leurs forces pour organiser le challenge régional « Hygiène des mains, l'affaire de tous ! ». Un événement qui a mobilisé plus d’une cinquantaine d’établissements autour d’un objectif commun : promouvoir l’hygiène des mains en impliquant tous les acteurs du parcours de soin, y compris les usagers.



Chaque année, le 5 mai, la journée internationale de l’hygiène des mains voit les hygiénistes des établissements sanitaires et médico-sociaux proposer tout un éventail d’actions autour de cet enjeu ô combien primordial. La région Occitanie n’est pas en reste. Dans la continuité des initiatives menées lors de la Semaine de sécurité des patients 2021, et pour préparer le 5 mai 2022, le Centre de Prévention des Infections Associées aux Soins (CPias), France Assos Santé ainsi que la Conférence Régionale de Santé et de l’Autonomie (CRSA), ont organisé le challenge régional « Hygiène des mains, l’affaire de tous ! ». Se tenant en amont des animations prévues dans le cadre de la journée internationale de l’hygiène des mains, ce concours ouvert à tous les établissements de la région leur permettait de présenter leurs actions autour de cette thématique.
 
« En créant ce challenge, nous cherchions en réalité à promouvoir la co-construction de campagnes de sensibilisation associant les différents acteurs du parcours de soin, depuis les hygiénistes jusqu’aux usagers », raconte Floriane Norre, interne en pharmacie hospitalière, qui avait été chargée de suivre l’événement pour le CPias Occitanie. Les établissements volontaires ont pu s’y inscrire entre le 15 février et le 31 mars 2022, et le challenge en tant que tel s’est déroulé de février à avril. Quiz, vidéos, boîtes à coucou, affiches… De nombreux outils ont été mis à disposition des participants pour leur permettre de développer une campagne autour de l’hygiène des mains. « Les organisateurs du challenge, dont le CPias, ont mis toutes ces ressources en accès libre, sans pour autant donner de directives précises quant à la manière dont elles pourraient être utilisées. Nous souhaitions, au contraire, laisser aux établissements un large espace de choix et d’innovation », se souvient Floriane Norre.

L’importance du lien avec l’usager

Cette « feuille blanche » s’est révélée très pertinente : quiz, chansons, sets de table, lettres d’informations, stands, visites dans les services… Les actions imaginées par les équipes associant des professionnels de santé et des usagers ont été nombreuses et variées, certaines sortant d’ailleurs clairement des sentiers battus – à l’instar de l’atelier peinture créé par la clinique Rive Gauche de Toulouse (voir encadrés). Naturellement, une évaluation finale a permis d’évaluer l’impact réel de ces actions. Sur les 98 établissements inscrits au challenge, 66 ont participé à cette étape, basée sur un processus déclaratif. Les organisateurs ont ainsi pu disposer d’une première matière à partir de laquelle établir une synthèse. « Il en ressort un bon retour de la part des professionnels de santé comme des usagers, et notamment des représentants d’usagers, ravis de prendre part à ce type d’initiatives », résume Floriane Norre. Cette implication collective étant, comme nous l’avons vu, l’une des composantes majeures d’un événement organisé en lien avec France Assos Santé.
 
D’ailleurs, lors de la sélection des projets primés à l’issue du challenge, les membres du jury ont retenu ceux des Hôpitaux du Bassin de Thau, de la clinique Rive Gauche de Toulouse et du Centre Hospitalier de Florac, insistant largement sur l’implication du représentant des usagers, véritable « condition sine qua none » du concours. « Certes, la dimension novatrice des actions menées, ainsi que leur nombre et leur durée, ont joué un rôle dans l’attribution des prix. Mais l’aspect Co-construction avec le représentant des usagers a été certainement l’un des paramètres le plus pris en compte dans la notation », indique l’interne en précisant néanmoins : « le rôle du représentant des usagers n’est bien sûr pas de faire de la prévention, mais son association à une campagne reste intéressante par l’approche qu’elle suppose ». L’hygiène des mains n’est en effet pas uniquement affaire d’experts : conscients de cet état de fait, de plus en plus d’établissements tentent aujourd’hui d’intégrer les usagers aux campagnes de prévention des infections associées aux soins. Une tendance que l’on retrouve également au niveau des pouvoirs publics. Sortie cette année, la nouvelle stratégie nationale de prévention 2022-2025, abonde dans ce sens en développant le volet patient et en incluant comme objectif que « plus de 80 % des patients hospitalisés / résidents [aient] reçu une information concernant l'hygiène des mains ».

Article publié dans l'édition de décembre 2022 d'Hospitalia à lire ici.
 

Une implication collective aux Hôpitaux du Bassin de Thau
 
Installés sur les communes de Sète, Agde, Marseillan et Vias, les Hôpitaux du Bassin de Thau (HBT) regroupent deux centres hospitaliers et quatre EHPAD, pour une capacité d’environ 400 lits et place MCO, et 450 lits en EHPAD et ULSD. Ils ont remporté le challenge régional « Hygiène des mains, l'affaire de tous ! » pour l’ « originalité » de leur projet, « l’implication des usagers » et « la multiplicité de [leurs] actions ». Celles-ci, qui se sont principalement focalisées sur les centres hospitaliers, ont été pensées avec l’Unité de Prévention des Infections Associées aux Soins (UPIAS), les représentants des usagers, le service qualité et plusieurs professionnels de santé et ont donné lieu à la création de quiz, stands, supports d’informations…
 
Une vidéo est en outre née des campagnes de sensibilisations menées sur le terrain. Proposant un karaoké sur l’air d’À nos souvenirs, du groupe Trois Cafés Gourmands, elle insiste sur l’importance de l’hygiène des mains en incluant une chorégraphie reprenant les bons gestes. Tournée avec des professionnels et des usagers des Hôpitaux de Sète et d’Agde, la vidéo a été diffusée le 5 mai, journée internationale de l’hygiène des mains, sur internet et les réseaux sociaux, avant d’être promue auprès de l’ensemble des services des HBT.

- La vidéo est en ligne sur la chaîne YouTube des HBT : https://www.youtube.com/user/HBTsete

À la clinique Rive Gauche, l’hygiène des mains se comprend en peinture

Établissement médico-chirurgical implanté au centre-ville de Toulouse, la clinique Rive Gauche s’est impliquée dans le challenge régional « Hygiène des mains, l'affaire de tous ! » dès le mois de mars 2022 à travers la création de sets de table et de quizz, tout en développant une idée originale : l’organisation d’ateliers itinérants autour de l’hygiène des mains. Intitulés « Je peins mon hygiène des mains », ceux-ci ont permis à plusieurs soignants et usagers de vérifier leurs pratiques de la friction hydro-alcoolique en remplaçant la solution hydro-alcoolique par de la peinture. Chacun a alors pu apposer son empreinte sur des toiles tendues dans les salles, une activité qui a ainsi permis de créer des fresques et tableaux désormais affichés dans les services. Cet événement convivial a été largement salué, notamment par les petits patients du service pédiatrique qui ont pu repartir avec un tableau de leurs empreintes. Forte de ce succès, la clinique Rive Gauche s’est hissée à la deuxième marche du podium régional, le jury saluant « l’originalité » de l’initiative et « l’enthousiasme des participants ».

Au CH de Florac, les bons gestes en vidéo
Situé au cœur du Parc National des Cévennes, le centre hospitalier de Florac – qui totalise un peu plus d’une centaine de lits –, est arrivé en troisième position du challenge régional. Ses équipes avaient ainsi organisé, le 12 avril dernier, une journée dédiée à l’hygiène des mains et à laquelle une soixantaine d’agents, et autant d’usagers, ont participé. Boîtes à coucou, vidéos, quiz… plusieurs ateliers étaient au programme, complétés par la réalisation d’une vidéo intitulée « Y’a plus de saison pour que vive le Covid ». Sur l’air de Nuit de folie, soignants comme soignés ont repris ensemble, et dans la bonne humeur, les gestes d’une bonne hygiène des mains.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris