Connectez-vous S'inscrire

Le magazine de l'innovation hospitalière
Actu

SantExpo : les HCL lauréats du Prix de la Transition Ecologique pour leur politique d’achats responsables


Rédigé par Rédaction le Mercredi 31 Mai 2023 à 10:16 | Lu 1156 fois


En 2022, les Hospices Civils de Lyon ont opéré un virage important de leur politique achat en introduisant de façon systématique et massive des critères et clauses matérialisant leur Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE) dans leurs appels d’offres. Cette initiative volontariste leur a valu de recevoir, ce mercredi 24 mai, le Prix national de la Transition Ecologique, décerné par la Fédération Hospitalière de France, dans le cadre du salon SANTEXPO. Au-delà de cette politique d’achats responsables, ce trophée récompense la concrétisation d’une réflexion globale des HCL en faveur du développement durable et la capacité des équipes à repenser leurs pratiques.



SantExpo : les HCL lauréats du Prix de la Transition Ecologique pour leur politique d’achats responsables
« Je me réjouis de ce prix qui vient couronner l’engagement de la Direction des achats pour une évolution structurelle de la politique d’achat des HCL. Elle souligne la cohérence de la stratégie de transformation environnementale dans laquelle les HCL sont engagés, en lien avec leurs partenaires du territoire, en particulier la Ville de Lyon, dans le cadre de la mise en œuvre du programme européen de ville climatique neutre à horizon 2030, et la Métropole de Lyon », déclare Raymond LE MOIGN, Directeur Général des Hospices Civils de Lyon.

Un palier incompressible de 20 %. Depuis début 2022, c’est le coefficient, minimum, que représente le critère RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale) dans le choix de n’importe quel fournisseur ou prestataire retenu par les Hospices Civils de Lyon. Auparavant, si la logique de développement durable pouvait être prise en compte - à une faible hauteur et pas de manière systématique -, la "qualité" et le "coût" demeuraient les deux critères principaux sur lesquels les acheteurs des HCL s’appuyaient pour sélectionner le lauréat d’un appel d’offres. En instaurant désormais un troisième critère RSE à part entière, et ce dans l’intégralité de ses appels d’offres, le CHU a voulu frappé fort en faveur de la transition écologique.

C’est cet engagement substantiel, mais aussi l’investissement global du CHU dans une politique de développement durable active et ambitieuse (lire encadré), que la Fédération Hospitalière de France (FHF) a décidé d’honorer en décernant aux HCL, ce mercredi 24 mai à l’occasion du salon SANTEXPO, le Prix de la Transition Ecologique, dans la catégorie "Fonctions supports". « Ce prix est une reconnaissance du travail collectif accompli par la Direction des achats et porté par la Direction générale des HCL, mais aussi de la vitesse à laquelle nous l’avons accompli et de la conviction que nous y avons mis. Ce coefficient minimum de 20% pour le critère RSE est massif, très différenciant, y compris par rapport à d’autres institutions publiques. C’est ce que nous avions souligné dans le dossier de candidature », se félicite Olivier BRUN, responsable de Département et référent développement durable au sein de la Direction des achats des HCL.

Grâce à ce "3e critère écologique", des avancées déjà spectaculaires

Porté avec enthousiasme par l’ensemble de la Direction des achats, ce "3e critère écologique" a été, en partie, calibré sur les recommandations de l’ADEME, notamment pour calculer les bilans d'émissions de gaz à effet de serre des transports. Au cours des quinze derniers mois, quatre contrats notoires étaient appelés à être renouvelés, donnant lieu à autant d’appel d’offres. Pour chacun d’eux, l’instauration d’un critère environnemental fort a permis des avancées concrètes significatives :

> Appel d’offres pour la fourniture de masques chirurgicaux FFP : critère RSE de 20% portant sur le bilan carbone des transports de matières premières et de produits finis jusqu’à la livraison aux HCL. Le critère RSE a permis d’orienter le choix vers des masques fabriqués régionalement dans la Loire (à 100 km routiers du lieu de consommation) alors que jusqu’à présent les masques étaient issus d’une fabrication localisée en Chine. Bien que la masse des masques soit faible, l’important écart de distance permet d’éviter la production d’environ 4,5 tonnes équivalent CO2/an.

> Appel d’offres pour la fourniture de couches jetables pour bébés : critère RSE de 30% portant sur la part de matière première d’origine naturelle constituant la couche, en référence à des labels. Le poids important du critère RSE a permis d’orienter le choix vers une PME française (lire le communiqué). Les emballages des couches sont en polyéthylène recyclé et recyclable ; carton 100 % recyclé et certifié FSC (gestion forestière durable). La composition de la couche est très respectueuse écologiquement, notamment le coussin dans la couche, et sa composition à 68% d’origine naturelle. Ces nouvelles couches vont bénéficier au bien-être et à la santé des 10 000 bébés accueillis chaque année dans nos maternités et services de pédiatrie.

> Appel d’offres pour la nutrition artificielle adulte : critère RSE de 20 % portant sur le poids des emballages et le bilan carbone des transports des produits finis jusqu’à la livraison aux HCL. La prise en compte du poids des emballages a permis pour certains lots de retenir des produits dont l’emballage est deux fois plus léger que les concurrents. Pour la nutrition entérale, environ 110 000 poches de 500 ml sont consommées chaque année ; la différence de masse des emballages (13g vs 27g) conduit à une "non-production" de déchets d’environ 1 600 kg.

> Appel d’offres pour la fourniture de lessives et produits d’entretien à contact alimentaire : critère RSE de 20 % portant sur la capacité du fournisseur à réduire le poids des déchets. Clause environnementale sur les produits : Ecolabel. Le fournisseur retenu met en place un processus de récupération des fûts vides. Les emballages utilisés permettent une diminution conséquente des déchets produits, estimée à 500 kg par an soit environ 30% de moins que précédemment. Un plan de progrès partagé est mis en œuvre qui permettra de tendre vers 100% de recyclage des emballages et de réaliser une étude de mise en place d'un point de collecte centralisé des bidons vides (optimisation flux logistique retour).

Un bénéfice d’abord pour le fonctionnement et les patients du CHU lyonnais

Preuve du succès du dispositif, la réussite s’avère non seulement écologique mais aussi économique. « Sur les quatre marchés renouvelés en 2022, nous avons réussi à garder des coûts tout à fait compétitifs. Par exemple, les masques FPP, nous les payons légèrement plus chers que ceux fabriqués en Chine. Mais cela reste tout à fait raisonnable, et nous apporte, en parallèle, une vraie plus-value environnementale », décrit Olivier BRUN. Et quand bien même un tarif se révélerait plus élevé que la moyenne, ce ne serait pas forcément rédhibitoire pour les acheteurs des HCL, désormais rompus à concilier au mieux "qualité", "coût" et "RSE" lors de chaque appel d’offres.

« Nous ne sommes pas du tout sur une logique de "greenwashing", reprend le référent développement durable de la Direction des achats. Notre détermination à changer la réalité est réelle, avec la volonté marquée d’un bénéfice direct au fonctionnement et aux patients de notre CHU. L’important n’est pas tant que notre fournisseur ou prestataire soit écoresponsable, mais ce qu’il va nous apporter pour que nous, les HCL, le soyons ». Au fur et à mesure du renouvellement des marchés (la durée moyenne d’un contrat est de 4 ans), la totalité des achats conclus par les Hospices Civils de Lyon se teinteront de "vert", permettant des offres plus locales et plus respectueuses de l’environnement, instigatrices d’un changement des comportements et calibrées spécifiquement pour répondre aux enjeux du CHU lyonnais.

Aux HCL, un engagement environnemental qui porte ses fruits

Pour les Hospices Civils de Lyon, l’instauration du d’achats responsables, depuis début 2022, fait partie d’une politique plus globale en matière de responsabilité sociétale et environnementale. Ces deux dernières années, le CHU a ainsi multiplié les initiatives "RSE" à tous les étages de son fonctionnement et dans presque tous les domaines possibles. Parmi les exemples notables, la mise en place de "green blocs" afin de rendre les blocs opératoires plus "verts" ou l’entrée dans la démarche labellisée "Mon Restau Responsable®" pour une alimentation plus saine et durable.

Mais l’une des principales mesures réside dans la mise en œuvre, en octobre dernier, d’un premier plan de sobriété énergétique, visant à décarboner leurs activités et diminuer leurs consommations énergétiques. Ce vaste plan comprenait, notamment, la limitation de la température et la coupure d’eau chaude sanitaire dans locaux tertiaires, la mise en veille systématique des matériels informatiques et des installations techniques non utilisées, la réduction des consommations d’eau ou encore la régulation des centrales de traitement d’air. En parallèle, une campagne de sensibilisation aux éco-gestes d'hiver a été menée afin de sensibiliser l’ensemble des agents aux gestes quotidiens plus respectueux de l’environnement.

Des économies d’énergie enregistrées cet hiver

Sept mois après, les premiers résultats observés - certes favorisés par une faible rigueur hivernale - se révèlent très encourageants. Au quatrième trimestre 2022, la consommation d’électricité a diminué de 5%, tandis que la production de chaleur a été réduite de 28% par rapport à la même période en 2021.

Par ailleurs, un test de réduction d’1h20 de la plage horaire de production de la blanchisserie a permis d’observer une diminution de 9% de la consommation de gaz et de 4% de la consommation d’électricité par tonne de linge (résultats observés sur deux semaines), ouvrant ainsi une piste de réflexion sur l’évolution possible de l’organisation des activités industrielles.

Avec l’arrivée des beaux jours, les HCL lancent désormais l'acte II de leur plan de sobriété énergétique avec de nouvelles mesures propres à la saison estivale autour de nouvelles thématiques : rafraîchissement des espaces, déplacements, déchets...

Le défi pour les mois à venir est de poursuivre la dynamique d’économies engagées ainsi que la diminution de l’empreinte carbone. Dans cetteoptique, une nouvelle campagne éco- gestes d’été vient d’être lancée à destination des 24 000 agents du CHU.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr