Connectez-vous S'inscrire



SIS

La mobilité clinique, un remède innovant pour les hôpitaux de demain

Rédigé par Admin le Mardi 29 Mai 2018 à 14:35 | Lu 664 fois


Qu’il s’agisse de répondre au vieillissement de la population, de faire face au manque de personnel ou simplement à l’augmentation des coûts pour assurer une couverture médicale satisfaisante … le secteur de la santé est aujourd’hui confronté à de nombreux défis. Toutes ces questions et problématiques appellent, sinon un remède miracle, tout au moins à une solution véritablement efficace. Non sans surprise pour certains, la solution peut ici venir des innovations technologiques.

Une tribune de Thierry Vasseur, Vice-Président et Directeur des Ventes de Zebra Technologies France et Benelux



La mobilité clinique, qui recouvre l’utilisation des dispositifs mobiles, tels que terminaux portables, tablettes et imprimantes mobiles, mis en œuvre dans les services hospitaliers pour améliorer la rapidité et la qualité des soins, s’impose comme une solution.En effet, la mobilité clinique couvre de fait une large gamme d’applications des plus utiles, permettant notamment d’améliorer la communication entre les équipes, d’accéder plus facilement et plus rapidement aux dossiers médicaux, et d’accélérer la délivrance des résultats de laboratoires. Elle couvre également la surveillance des patients avec les systèmes biomédicaux et les équipements de contrôle, ainsi que l’utilisation des données patients collectées à partir des technologies portables. Mettre en place la mobilité clinique est une idée particulièrement intéressante en soi. Mais les patients et les professionnels de santé sont-ils vraiment prêts à adopter ce nouveau monde « numérique » ? 
 

Quelle demande pour la mobilité clinique ?

La réponse est clairement positive ! Selon l’étude réalisée par Zebra Technologies (2022 Hospital Vision Study), qui combine trois enquêtes portant sur les responsables des soins infirmiers, sur les patients et sur les managers informatiques, 77 % des patients récemment hospitalisés ont expliqué que l’utilisation de terminaux portables par les praticiens s’occupant d’eux était à leurs yeux un élément positif. Ce qui est d’autant plus positif, c’est que 95 % des patients interrogés sont prêts à partager les données relatives à leur santé collectées à partir de systèmes portables. Avec des praticiens qui améliorent les services médicaux, cela représente une attitude totalement nouvelle en termes de délivrance des soins de santé. D’autant plus que la mise en œuvre de la mobilité clinique, qui fait déjà visiblement l’objet d’un large consensus, va surtout renforcer deux domaines clés : l’assurance de meilleurs soins aux patients et l’extension du champ d’application des dispositifs mobiles. 
 

Meilleurs soins aux patients

Thierry Vasseur, Vice-Président et Directeur des Ventes de Zebra Technologies France et Benelux
Thierry Vasseur, Vice-Président et Directeur des Ventes de Zebra Technologies France et Benelux
Mais l’utilisation des dispositifs mobiles peut surtout aider à améliorer les soins en contribuant à réduire les erreurs médicales évitables, en assurant une meilleure communication entre les équipes et en réduisant globalement les coûts. L’étude conduite par Zebra a permis de constater que 72 % des hôpitaux citent l’amélioration des soins aux patients comme résultat direct de cette nouvelle mobilité clinique. Les responsables des soins infirmiers et les managers des départements informatiques sont convaincus de l’apport indéniable de la mobilité clinique en termes de réduction des erreurs dans les soins prodigués aux patients. C’est donc un aspect très important qui est ainsi mis en évidence, dès lors qu’il s’agit de contrôler les objectifs médicaux avec les niveaux de performance qui y sont associés. 
 
Les personnels infirmiers estiment, pour 91 % d’entre eux, qu’ils seront en mesure d’ici à 2022 de passer plus de temps auprès des patients, grâce à l’accès mobile aux fichiers de santé électroniques ; aux bases de données médicales et pharmaceutiques (92 %) ; aux résultats diagnostiques des laboratoires (88 %). Des chiffres qui s’avèrent déterminants dans la mesure où le temps d’interaction infirmier(e)/patient se trouve aujourd’hui pris dans un système de santé global de plus en plus contraignant et stressant. 
 

Vers une utilisation élargie des dispositifs mobiles

Dans le secteur de la santé que nous connaissons aujourd’hui, les gains de productivité clinique et le souci d’efficacité entraînent l’expansion rapide des technologies mobiles au sein des services hospitaliers. D’ici à 2022, la quasi-totalité des hôpitaux estiment que l’utilisation des systèmes mobiles sera devenue une pratique standard dans leurs différents services. Il est intéressant de noter que cette croissance rapide inclut des secteurs où la mobilité est déjà largement utilisée, avec une mise en œuvre auprès des infirmier(e)s qui passe de 65 à 95 %, et avec une croissance encore plus impressionnante dans d’autres secteurs hospitaliers. L’augmentation la plus importante est attendue chez les personnels infirmiers des services d’urgence, avec une utilisation qui passe de 38 à 93 %, mais aussi les personnels infirmiers des salles d’opération/laboratoires de cathétérisme (passant de 36 à 91 %).
 

Quel avenir ?

Alors que le secteur de la santé se trouve confronté à un nombre de défis sans précédent, la mobilité émerge rapidement comme la solution réclamée par les patients, les personnels infirmiers et les responsables informatiques. Les patients eux-mêmes se montrent enthousiastes face à l’utilisation de la mobilité clinique, soulignant ainsi l’association croissante de ces technologies avec les meilleurs standards de traitement. Le secteur de la santé doit donc adopter et investir dans des systèmes de communication mobiles, intelligents et dédiés, s’il veut améliorer l’expérience du client, satisfaire les exigences des personnels infirmiers et accroître globalement l’efficacité de l’hôpital et ainsi assurer des services de santé adéquats, dans un contexte de budgets contraints.  Dans les années à venir, 98 % des responsables de services informatiques estiment que les analyses prédictives et les alertes précoces de situations et d’événements pouvant engager le pronostic vital, comme les septicémies et les infections nosocomiales, seront notifiées directement sur les systèmes mobiles des praticiens. L’analyse jouera un rôle majeur dans le système de santé de demain. Résultat, une meilleure interaction entre praticiens et patients, une plus grande efficacité dans les services, et une réduction globale des coûts. 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






CONTACT

HOSPITALIA

39 rue de la Malouine
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris 



ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !