Connectez-vous



Actu

L’ARS Île-de-France étend significativement les territoires éligibles aux aides à l’installation des médecins

Rédigé par Rédaction le Lundi 12 Mars 2018 à 12:56 | Lu 533 fois


L’Agence régionale de santé Île-de-France a publié la nouvelle carte des zones concernées par les aides à l’installation et au maintien des médecins. Ce sont désormais plus de 9,1 millions de Franciliens (soit 76% de la population et 2,5 fois plus qu’auparavant) qui résident dans des territoires éligibles aux aides à l’installation et au maintien des médecins.



L’ARS Île-de-France étend significativement les territoires éligibles aux aides à l’installation des médecins
L’Île-de-France fait face, depuis plusieurs années,  à une importante diminution du nombre de médecins généralistes libéraux, conséquence d’une pyramide des âges défavorable et de l’attractivité jugée « moindre » de la région pour cette spécialité médicale. L’Île-de-France est classée dans l’Atlas de la démographie médicale  du Conseil National de l’Ordre des Médecins parmi les régions les plus touchées par ce phénomène.
 
Pour lutter contre cette diminution de l’offre médicale et renforcer l’accès aux soins, l’Agence régionale de santé  a pour mission de déterminer les zones géographiques dans lesquelles les médecins seront soutenus par des aides à l’installation et au maintien. 
 
La révision du « Zonage médecins » s’inscrit dans le Plan du Gouvernement pour l’égal accès aux soins dans les territoires. L’ARS a donc établi, en concertation avec ses partenaires régionaux, une nouvelle cartographie des territoires présentant des difficultés d’accès aux soins médicaux. Elle s’est appuyée sur la méthodologie nationale ministérielle (méthode d’accessibilité potentielle localisée ou APL), tout en conservant des marges d’adaptation justifiées par les spécificités de la région Île-de-France telles que sa forte urbanisation et l’ampleur de ses inégalités sociales.

Attirer les médecins dans les territoires les plus en difficulté

En Île-de-France, l’arrêté pris par Christophe Devys, Directeur général de l’ARS définit:
- des « zones d’intervention prioritaire », représentant plus de 4,4 millions d’habitants (soit 37% de la population francilienne), éligibles aux aides à l’installation et au maintien de l’Assurance Maladie (contrats conventionnels CAIM, COTRAM, COSCOM, CSTM) et de l’Etat (PTMG, PTMR, CESP,…) ;
- et des « zones d’action complémentaire », représentant 4,7 millions d’habitants supplémentaires (39% de la population francilienne), éligibles aux seules aides de l’Etat.
 
Ce nouveau zonage multiplie par 5,2 (de 7% à 37%) la population des territoires dans lesquels les médecins, et notamment les médecins généralistes, peuvent bénéficier d’aides de l’Assurance Maladie. Il multiplie par 2,5 (de 30% à 76%), la population des territoires dans lesquels les médecins, peuvent bénéficier d’aides de l’Etat.
 
Les huit départements d’Île-de-France bénéficient de cet accroissement important des territoires soutenus, quel que soit le type d’aide.
 
L’enjeu de ce zonage élargi est d’attirer les médecins dans les territoires les plus en difficulté. L’Agence évaluera chaque année, territoire par territoire, les résultats et donc la pertinence de ce zonage.  Des révisions interviendront si nécessaire pour tenir compte des évolutions des effectifs liées aux départs ou aux installations des professionnels.

Pour en savoir plus :






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






CONTACT

HOSPITALIA

39 rue de la Malouine
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris 



ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !