Connectez-vous S'inscrire
Le magazine de l'innovation hospitalière
Actu

L’AP-HP publie son bilan carbone pour 2022 et s’engage dans une démarche ambitieuse et structurée de décarbonation


Rédigé par Rédaction le Mercredi 24 Avril 2024 à 19:27 | Lu 567 fois


À l’occasion de la journée de la Terre ce lundi 22 avril 2024, l’AP-HP rend public son bilan carbone, soit plus d’un million de tonnes de CO2 dont le soin en représente la moitié, réalisé sur les données d’activité de 2022. Les principaux postes d’émissions, ont permis de définir la feuille de route décarbonation 2024, avec un objectif de réduction de 2,17 % les émissions de gaz à effet de serre. Pour permettre aux professionnels de santé d’évaluer leurs pratiques et valoriser leur engagement, l’AP-HP propose Carebone®, un outil original de mesure de l’empreinte carbone issue de l’activité de soin.



En 2022, les émissions de gaz à effet de serre (GES) générées par les activités de l’AP-HP équivalent à un total de 1 921 671 tCO2e (avec une incertitude de +/- 9 %) ce qui correspond à environ 312 kgCO2e d’émissions par journée d’hospitalisation et environ 21tCO2e d’émissions par ETP.  En d’autres termes, le total des émissions générées par :
  • les soins : 1 116 310 tCO2e ;
  • l’énergie : 128 325 tCO2e ;
  • le transport : 34 049 tCO2e ;
  • les déplacements : 252 913 tCO2e ;
  • l’alimentation : 61 764 tCO2e ;
  • les déchets : 18 036 tCO2e ;
  • le numérique : 39 147 tCO2e ;
  • autres (achats de fournitures, mobilier, équipements divers, achat de services… …) : 271 126 tCO2e.

Le premier poste d’émissions de l’AP-HP est le soin : achats de médicaments, de dispositifs médicaux, de consommables de laboratoire, de gaz médicaux et de produits de soin à usage unique. Celui-ci représente plus de la moitié des émissions. Pour les établissements de médecine – chirurgie – obstétrique (MCO), les émissions par journée d’hospitalisation sont plus importantes que pour les autres établissements. On observe une augmentation des émissions de plus de 6 % entre 2019 et 2022. Cette augmentation est principalement portée par le poste soins, dont les émissions augmentent significativement sur la période, alors que les émissions liées à la consommation d’énergie, à l’alimentation, aux déplacements et aux déchets diminuent.

Cet exercice de comptabilité carbone a permis :
  • de montrer que les émissions de l’AP-HP sont, pour plus de la moitié, liées à ses activités de soin, et que l’augmentation de son bilan carbone sur la période 2019-2022 est également portée par le soin ;
  • de préciser la méthodologie du bilan carbone® de l’AP-HP, et de travailler à sa semi-automatisation afin de pouvoir le calculer annuellement ;
  • de définir une feuille de route de décarbonation quantifiée et pertinente.

La démarche de décarbonation de l’AP-HP est en cours de structuration, notamment grâce à la feuille de route de décarbonation et à des outils en développement tels que Carebone®, un outil d’estimation de l’empreinte carbone des médicaments, dispositifs médicaux, actes médicaux et parcours de soin, à destination des soignants qui souhaitent évaluer leurs pratiques. Un outil de calcul du bilan carbone® d’un service est par ailleurs en cours de développement pour permettre aux professionnels engagés de valoriser leurs actions. Un réseau de référents développement durable actifs à tous les niveaux de l’AP-HP est constitué, et un programme de sensibilisation et de formation à ces enjeux via l’atelier Plan Health Faire® a aussi été lancé.

À moyen terme, il s’agira d’intégrer ces plans de décarbonation à une stratégie environnementale plus globale, qui prendra en compte l’ensemble des enjeux qui n’ont pas encore été étudiés (biodiversité, eau et effluents, etc.).

Feuille de route de décarbonation de l’AP-HP

Les deux principaux objectifs d’une feuille de route sont la rationalisation de la démarche de diminution de l’empreinte environnementale et la mise à disposition des groupes hospitalo-universitaire (GHU) d’un outil homogène qui permet de personnaliser la feuille de route.

Chaque GHU, ainsi que le service d’hospitalisation à domicile et le siège de l’AP-HP ont été invités à construire une feuille de route de décarbonation basée sur :
  • Le bilan carbone de l’AP-HP décliné par entité pour les années 2019 et 2022, servant de référence,
  • Un outil de modélisation des émissions de gaz à effet de serre évitées, créé et développé par l’AP-HP permettant d’identifier et de chiffrer l’impact, en termes d’émissions évitées, des actions de décarbonation.
A travers cette feuille de route, l’AP-HP s’engage sur une diminution de 2,17 % d’émissions de gaz à effet de serre pour l’année 2024. Elle y inscrit des actions spécifiques pour réduire la consommation et le gaspillage de médicaments, de dispositifs médicaux et d’énergie.

L’exercice de calcul du bilan carbone® de l’AP-HP s’appuie sur la « méthode pour la réalisation des bilans d’émissions de gaz à effet de serre » publiée en juillet 2022 par le ministère de la Transition écologique et l’agence de la transition écologique (ADEME). Toutes les activités et tous les sites de l’AP-HP y ont été inclus. 

Avec près de 46 millions de tonnes de CO2 émises par an, le secteur de la santé est responsable de 8 % des émissions de gaz à effet de serre françaises d’après les estimations du Shift Project. La décarbonation du secteur de la santé constitue donc un enjeu de premier ordre, avec une ambition de réduction de 5 % d’émissions de gaz à effet de serre par an, correspondant pour le secteur hospitalier à une réduction annuelle de 2,5 % des émissions. 

L’AP-HP, premier ensemble hospitalo-universitaire public de France, s’engage ainsi dans une démarche ambitieuse et structurée de décarbonation pour les années à venir. 
En savoir plus sur :  






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr