Connectez-vous S'inscrire



Actu

Des réalisations qui donnent corps à l'hôpital de demain

Rédigé par Admin le Jeudi 31 Janvier 2019 à 11:21 | Lu 1111 fois


60 ANS DES CHU : LE CHU AMIENS-PICARDIE

Totalisant 1 671 lits et places, le CHU Amiens-Picardie a pris une avance certaine dans la construction de l’hôpital de demain, matérialisée par l’ouverture de SimUSanté®, le plus grand centre polyvalent de simulation en santé d’Europe et, plus récemment, du Nouvel Hôpital d’Amiens, parmi les plus modernes du continent. Rencontre avec sa Directrice Générale, Danielle Portal.




Quels sont, à votre sens, les principaux atouts du CHU Amiens-Picardie ?
Danielle Portal :
J’évoquerai en premier lieu sa taille humaine, qui favorise la transversalité et le travail en équipes pour mieux relever les enjeux au cœur de l’hôpital de demain. Elle facilite également le dialogue avec les établissements périphériques, afin d’appuyer la mise en œuvre d’actions de coopérations concrètes participant à la consolidation de l’offre hospitalière publique au sein de l’ex-région Picardie. Le CHU est à ce titre solidement ancré sur ce territoire, et se mobilise activement auprès de son GHT Somme Littoral Sud comme des quatre autres GHT picards. Il lui faut désormais mieux se positionner auprès des autres établissements de la région Hauts-de-France, et définir de nouveaux modes relationnels avec ces partenaires potentiels. Cela dit, je suis convaincue que sa taille humaine sera là aussi perçue comme une réelle opportunité pour engager des échanges constructifs. 

Danielle Portal, Directrice Générale
Danielle Portal, Directrice Générale
L’autre grande force du CHU Amiens-Picardie a trait à l’excellence de ses équipes pluridisciplinaires.
Conjuguant expertise et technicité de haut niveau, celles-ci disposent – et c’est là un autre atout – d’un établissement parmi les plus modernes d’Europe en termes de conception et d’organisation : d’une surface totale de 172 000 m2, dont plus de 120 000 m2 de constructions neuves, le Nouvel Hôpital d’Amiens a ouvert ses portes sur le site sud fin 2014. Il accueille aujourd’hui les deux tiers de l’offre de soins du CHU, adossée à un plateau technique de pointe. Le tiers restant est maintenu sur le site nord en attendant la rénovation d’anciens bâtiments et la fin du regroupement des activités en 2020. Le CHU devrait donc, à terme, s’articuler autour de deux ensembles contre trois actuellement – et quatre historiquement : le Nouvel Hôpital sud pour les spécialités MCO, et le centre Saint-Victor pour les activités de moyen et long séjour gériatrique et l’unité de soins palliatifs. Ce projet majeur, dont les premières études ont démarré au début des années 2000, permettra de développer de nouvelles synergies pour construire les prises en charge de demain, et donc d’asseoir le positionnement stratégique du CHU en tant que référent infra- et interrégional.

C’est loin d’être le seul projet emblématique mené à bien par le CHU ces dernières années. Pouvez-vous nous en citer quelques-uns ?
Le CHU Amiens-Picardie et l’Université Jules Verne Picardie ont en effet créé SimUSanté®, le plus grand centre polyvalent de simulation en santé d’Europe avec 51 espaces dédiés. Labellisé « Initiative d’excellence en formation innovante » (IDEFI), il forme les professionnels dans des domaines médicaux, médico-techniques et chirurgicaux de pointe (circulation extracorporelle, réanimation néonatale, chirurgie cardiaque, neurochirurgie, radioprotection, …), tout en abritant un hôpital, un domicile, une pharmacie d’officine et un cabinet médical fidèlement reconstitués, mais aussi par exemple un véhicule d’intervention et un hélicoptère pour améliorer la qualité des transports sanitaires ou se former à la désincarcération d’un accidenté de la route. Ce lieu unique est également un espace de recherche qui permet d’expérimenter de nouvelles pratiques de santé. Récemment encore, les équipes de chirurgie et de neurochirurgie pédiatriques du CHU ont réussi une première mondiale, intégralement préparée dans le centre SimUSanté®  grâce à une impression 3D du patient : la mise en place de vis ilio-sacrées par chirurgie robotisée chez un enfant souffrant d’une grave scoliose évolutive. C’est là un exemple éloquent de leur capacité à s’appuyer sur cet outil formidable qu’est SimUSanté® pour anticiper les prises en charge du futur. 

Quid du CHU de demain ? Comment vous projetez-vous pour les années à venir ?
Demain, le CHU Amiens-Picardie mettra à profit le regroupement de ses activités sur un site unique pour offrir des parcours plus fluides, lisibles et cohérents, tout en consolidant son ancrage territorial à travers la constitution d’équipes médicales de proximité ou la mise en œuvre de nouvelles modalités – à l’instar de la télé-interprétation des images médicales. Conscient que le numérique représentera un enjeu structurant, a fortiori dans des territoires confrontés à une démographie médicale difficile, le CHU Amiens-Picardie s’attachera par ailleurs à développer de nouveaux services pour soutenir le partage transversal des données dans le cadre de filières coordonnées. Mais tisser de véritables liens à l’échelle d’un territoire impose surtout de faciliter les rencontres et les échanges entre acteurs, afin que ceux-ci puissent construire et porter ensemble de nouvelles dynamiques. Aussi le CHU continuera-t-il à se positionner comme un établissement ouvert et accessible, animé par des équipes portant haut les valeurs du service public hospitalier.
 

Histoire des hôpitaux d’Amiens

Des réalisations qui donnent corps à l'hôpital de demain
• Le premier établissement hospitalier amiénois est l’hôpital Saint-Jean, fondé en 1100 près de la Cathédrale Notre-Dame d’Amiens. En 1236, il est transféré à la Chaussée Saint-Leu pour devenir l’Hôtel-Dieu, avant d’être rebâti en 1531 et renommé Hôtel-Dieu-Saint-Jean-Baptiste. Il fonctionne jusqu’aux bombardements de mai 1940 qui entraînent sa ruine.

• De nombreux autres hôpitaux sont édifiés sous l’Ancien Régime, dont l’hôpital Saint-Charles, qui bénéficie d’extensions à la fin du XIXème siècle et est largement rénové dans les années 1950. Il est vendu en 1988 pour financer la rénovation du Centre hospitalier Saint-Victor, créé en 1891 et rattaché au CHU en 1965 pour notamment accueillir des personnes âgées.

• Dans les années 1920, l’inadéquation de l’Hôtel-Dieu avec les besoins sanitaires de la population impose la construction d’un nouvel établissement sur le plateau de la Citadelle, au nord d’Amiens. Inauguré en 1935, l’hôpital Nord devient Centre Hospitalier Régional en 1945, puis CHU en 1961. Sa fermeture est programmée à l’horizon 2020 une fois ses activités transférées sur le site de l’hôpital Sud. Destiné à créer une unité de lieu avec la Faculté de Médecine, celui-ci ouvre ses portes en 1982, avant d’accueillir en 2014 le Nouvel Hôpital d’Amiens,  désormais cœur battant du CHU.

Interview réalisée par Joëlle Hayek dans le numéro 43 d'Hospitalia, magazine à consulter en intégralité ici .

 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






CONTACT

HOSPITALIA

39 rue de la Malouine
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris