Connectez-vous S'inscrire
Actu

Coucou Nous Voilou, une association pour « faciliter la vie des jeunes malades »


Rédigé par Rédaction le Jeudi 3 Mars 2022 à 13:42 | Lu 852 fois


Fondée en 2015, l’association Coucou Nous Voilou vient en soutien des enfants hospitalisés : avec son projet phare AbracadaBox, elle s’attache à améliorer le quotidien des jeunes malades en offrant aux services pédiatriques des boîtes aux couleurs de célèbres personnages de dessins animés, pour cacher les poches de perfusion et de chimiothérapie. Rencontre avec son fondateur, Marc Salem.



Marc Salem, fondateur de Coucou Nous Voilou. ©DR
Marc Salem, fondateur de Coucou Nous Voilou. ©DR
Vous avez créé l’association Coucou Nous Voilou en 2015. Pourquoi ?
Marc Salem : J’ai travaillé pendant quinze années à la direction de l’hôpital Necker-Enfant Malades de Paris, où j’ai découvert la pédiatrie hospitalière. N’étant pas moi-même soignant, je me suis efforcé de mettre en place des projets pour égayer le quotidien des enfants malades. En 2006, j’ai d’ailleurs rejoint une association qui amenait le cinéma dans les hôpitaux. J’y suis resté neuf ans. En 2015, après avoir découvert qu’un petit hôpital sud-américain avait mis en place des boîtiers cachant les perfusions, je me suis lancé et j’ai créé Coucou Nous Voilou, qui porte plusieurs projets dont AbracadaBox.
 
En quoi consiste plus exactement ce dernier ?
Les AbracadaBox recouvrent les poches de perfusion et de chimiothérapie aux couleurs de personnages célèbres et appréciés des enfants. Il faut imaginer ces petits malades dans leurs chambres d’hôpital. Comme beaucoup, ils sont perfusés. Notre but est donc de cacher cette poche pour améliorer leur quotidien à l’hôpital et leur bien-être. Nous avons pour cela obtenu les accords des ayants droit pour Titeuf, Lou, les Schtroumpfs, les Lapins Crétins ou encore Captain Biceps et d’autres personnages. Ces boîtiers gais et ludiques permettent aux enfants d’accepter davantage les soins. Ils vivent mieux leur séjour, leurs rapports avec les soignants y gagnent aussi.
 
Ces AbracadaBox sont déjà présentes dans une centaine de services en France. Comment vous implantez-vous ?
La plupart du temps, les services hospitaliers nous contactent eux-mêmes pour mettre en place ces boîtiers auprès des malades. Les hôpitaux n’ont pas de financement à apporter en propre : nous ne vendons pas les boîtiers, ils sont offerts aux Services de Pédiatrie, et sont d’ailleurs accompagnés d’une bande dessinée créée exclusivement pour l’association par Zep, Tebo ou Neel. Après l’hospitalisation de l’enfant, les AbracadaBox sont nettoyées puis restent à la disposition du service pour de futurs patients. Mais les BD sont conservées par les enfants et leurs familles.
 

Quel est le coût de fabrication de ces boîtiers ?
Un kit composé d’un boîtier et d’une bande dessinée coûte une vingtaine d’euros environ à produire. Mais nous ne les fabriquons pas à l’unité. L’usine qui les réalise se trouve en Bretagne et nous permet de lancer de petites séries. Mais même une production limitée nécessite tout de même plus de 30 000 euros d’apports. À l’heure actuelle, l’une de nos principales préoccupations est de réunir ces fonds pour lancer une nouvelle fabrication. La crise sanitaire a ici eu un impact énorme : depuis deux ans, les dons ont terriblement chuté. Ils ont été divisés par 10 en 2020 par rapport à l'année 2019, et la situation, même si elle s’est sensiblement améliorée, est loin d’être revenue à la normale. Si les plus grosses associations n’ont pas trop souffert de la crise sanitaire, force est de constater que les petites ont plus de mal. C’est pour cela que nous avons décidé de renforcer nos actions de communication auprès du grand public, mais aussi des hôpitaux, afin qu’ils sachent qu’ils peuvent compter sur nous pour les accompagner.
 
Comment se traduit cet accompagnement ?
Il y a bien sûr les AbracadaBox, mais ce n’est pas le seul objectif que s’est donné notre association. En effet, nous œuvrons également au quotidien pour lever des fonds et financer des projets qui nous sont régulièrement proposés par les services de pédiatrie des hôpitaux : réalisation de fresques murales, décorations, achats de matériels, animations, jouets, jeux, livres, séjours et voyages, etc. La liste est longue… Notre but est, une fois de plus, de tout mettre en œuvre pour améliorer le quotidien des jeunes malades.
 
- Plus d’informations sur https://coucounousvoilou.fr ou par mail à marc.salem@coucounousvoilou.fr .
- Pour faire un don à l’association, rendez-vous sur https://www.helloasso.com/associations/coucou-nous-voilou/formulaires/1

 






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris