Connectez-vous S'inscrire


Actu

COVID-19 : Une mobilisation sans précédent des Hôpitaux SantéCité


Rédigé par Rédaction le Mercredi 14 Octobre 2020 à 11:55 | Lu 349 fois


Les équipes des Hôpitaux SantéCité se sont particulièrement mobilisées pour la lutte contre la Coronavirus. L’engagement des médecins, des équipes paramédicales, des services support et des directions visait un objectif unique : se mobiliser pour soigner les malades atteints et faire en sorte que les missions des établissements du groupe soient coordonnées avec la Fédération de l’Hospitalisation Privée et les pouvoirs publics.



"Cet élan, nous avons souhaité en témoigner. Nous souhaitons rendre hommage aux efforts, à l’engagement, à la réactivité et au professionnalisme exemplaires des équipes qui se sont mobilisées sans relâche avec le souci constant de remplir leur mission auprès des patients. Nous avons contribué à faire face collectivement à la première vague de l’épidémie et assuré les prises en charge très complexes résultant de cette situation inédite. Nous avons donc voulu souligner les valeurs humaines de nos professionnels qui, derrière le masque, ont su faire preuve de courage et de solidarité. Toujours animés par cette exigence du soin, et parce que nos patients ont parfois retardé leur prise en charge, c’est une nouvelle étape pour une reprise de l’activité en toute sécurité, dans la perspective possible d’une nouvelle vague, que nous confirmons notre mobilisation totale. Nous tenons à remercier celles et ceux qui nous ont accordé leur confiance pendant cette période critique, que ce soient les institutionnels, les usagers, ou encore les acteurs de santé avec lesquels nous coopérons", souligne Stéphan de Butler d'Ormond, président de SantéCité.

Chiffres clés de l’implication des Hôpitaux SantéCité durant le covid (Données PMSI du 01/03 au 30/06/2020)
• 2669 Patients hospitalisés Covid en médecine, HAD, maternité, soins de suite
• 1570 Passages aux urgences pour suspicion Covid
• 20% des séjours de l’hospitalisation privée ont été réalisés dans les Hôpitaux SantéCité
• 12 réanimations autorisées en dérogatoire
• 10 unités de réanimation ont augmenté leurs capacités en doublant leur nombre de lits
• +150 lits de réanimation ouverts en sus
• 293 patients admis en réanimation.

Des services de réanimation créés ou augmentés en capacité

Ces lits de réanimation n’ont pu être ouverts que grâce à la formation et au renforts de praticiens et de professionnels d’autres spécialités.

"Ensemble, on a réalisé des prouesses : transformer en 48 heures une unité de soins intensifs en cardiologie en réanimation, former 40 personnes. En 2 semaines, la réorganisation a été littéralement hallucinante", note Olivier Verriez, PDG du Groupe HPL à Boulogne-Sur-Mer.

"À la Clinique Ambroise Paré, nous avions au départ 16 lits de réanimation et nous en avons aujourd’hui une cinquantaine. Pour l’essentiel, les patients sont transférés par l’hôpital public", ajoute Dominique Boulangé, PDG du CMC Ambroise Paré, à Neuilly-sur-Seine.

La santé publique au cœur des actions nationales et territoriales

La mobilisation des Hôpitaux SantéCité a répondu aux impératifs de santé publique nationaux en :
• relayant et appliquant fortement des messages de prévention et de sécurité, 
• insistant sur la nécessaire continuité de prise en charge des pathologies chroniques et urgentes,
• œuvrant constamment aux cotés des pouvoirs publics régionaux et nationaux pour gérer les
alertes sanitaires majeures dont l’approvisionnement en équipements.

"Nous avons toujours travaillé main dans la main avec l’hôpital public. Nos équipes soignantes se sont rencontrées et se sont mises d’accord sur les circuits patients, pour bien définir les missions de chacun", explique Vincent Vesselle, Directeur de la Polyclinique Saint-Côme, à Compiègne.

La coopération de proximité a pris tous son sens dans la crise, sous l’égide des Agences Régionales de Santé mais également des Préfectures de Régions, qui ont été des partenaires précieux. Les hôpitaux SantéCité ont également assuré la prise en charge de patients transférés de Grand-Est et d’Île-de-France. "Nous avons ouvert notre hélistation en urgence. Par ce biais, 16 patients d’Île-de-France et des patients de l’est de la région Centre ont été transférés dans notre établissement", raconte Christophe Alfandari, PDG du groupe Saint Gatien à Tours.

Des lits de «médecine Covid+» et «SSR Covid+» en renfort, les services de dialyse et chimiothérapie en continuum d’activité

Les Hôpitaux SantéCité se sont dotés de capacités pour pouvoir accueillir les patients en médecine. Des services entiers ont été dédiés à l’accueil de patients ne nécessitant pas de réanimation. "Nous avons aménagé un service entier de 30 lits de médecine. Chaque chambre est monitorée, nous devrons nous adapter", souligne le Dr Philippe Tourrand, Vice-Président de la Clinique Louis Pasteur, à Nancy.

Sur l’ensemble du territoire hexagonal, chaque établissement a anticipé les organisations de ces services avec le personnel et le matériel, ne sachant pas quelle serait l’ampleur de la propagation du virus. Les structures de soins de suite et réadaptation des Hôpitaux SantéCité ont joué un rôle essentiel dans les suites du traitement pour les patients et pour préserver les capacités d’accueil en médecine des nouveaux malades. "10 lits Covid de SSR complètent le dispositif à Corbie. La rééducation des patients post réanimation s’annonce très lourde avec des prises en charge respiratoire, neurologique et traumatologique. Seules certaines structures auront la capacité d’y répondre", expliquait ainsi en mars 2020 Stéphan de Butler d’Ormond, PDG du Groupe Victor Pauchet à Amiens.

Les établissements accueillant les patients dialysés ont, avec ou sans réanimation du maintenir leur activité en toute sécurité. "66 patients dialysés testés positifs au Covid dans nos centres ont été accueillis pendant 2 mois soit un peu plus de 1700 séances réalisées dans des conditions de sécurité pour les autres patients et le personnel. Alors même que les patients dialysés sont extrêmement vulnérables, cochant toutes les cases de fragilité, la prise en charge de l’IRC reste encore mal identifiée dans la réponse sanitaire face au Covid", souligne Vincent Lacombe, PDG  de Saint-Exupéry et Président de FHP Rein.
 

Du personnel et des matériels mis à disposition au sein et hors du groupe

L’élan de solidarité s’est propagé à tous niveaux. Quand un établissement n’était pas en première ligne, il venait en soutien des autres.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes :
• 872 jours de personnels IDE, AS et ASH,
• 324 gardes médecins anesthésistes réanimateurs, mis à disposition par les hôpitaux SantéCité pour d’autres établissement du territoire, et dans les établissements notamment franciliens ou du grand est fortement touchés par la crise.
• 25 respirateurs ont été acheminés vers les centres hospitaliers voisins, ainsi que des scopes, pousse seringues, chariots d’urgence afin d’équiper les réanimations du territoire.
 

L’organisation publique-privée des soins

Les hôpitaux SantéCité, pleinement intégrés dans leurs territoires ont été sollicités par les centres hospitaliers publics pour relayer les prises en charge identifiées «non covid». "Nous avons accueilli, dans des locaux fermés pour cause de déprogrammation, les patients atteints de cancer du CH de Beaujon pour leur prodiguer les séances de chimiothérapie. Il s’agissait de maintenir la continuité des soins et de protéger ces patients dans un environnement «non covid». C’est un bel exemple de coopération publique-privée", raconte Pascale Prost, DG des CMC Ambroise Paré, Pierre Cherest et Hartmann, à Neuilly-sur-Seine.

Ainsi, l’organisation territoriale des soins a pris tous son sens en organisant rapidement les filières de prise en charge par spécialité et pathologie et en accueillant les praticiens de l’hôpital public dans les hôpitaux privés et réciproquement. "La concertation s’est faite de
façon rapide et claire : l’activité Covid+ est prise en charge par le CH d’Ajaccio. La clinique est établissement support de toute l’activité chirurgicale urgente. Les chirurgiens, quelque-soit leur statut ont accès à des plages opératoires et participent aux gardes de permanence des soins"
, explique le Dr Jean Canarelli, PDG de Clinisud, à Ajaccio.

Une mobilisation collective

La structure de coordination SantéCité s’est consacrée à accompagner les hôpitaux privés et leurs salariés :

• Une coordination nationale : une cellule de crise quotidienne pour relayer les dernières informations et réglementations nationales auprès des directions
• Le maintien des échanges entre coopérateurs : pour se soutenir, s’échanger nos organisations et notre gestion de la situation, se tenir informés des enjeux et anticiper les problématiques
• L’entraide et le soutien des équipes RH, bloc opératoire, contrôle de gestion sur la veille réglementaire et remontées d’enquêtes
• Le soutien institutionnel : la remontée des informations du terrain auprès de la Fédération de l’Hospitalisation Privée pour porter au plus haut niveau les enjeux du secteur.

L’organisation des échanges en visioconférence a accru la réactivité du groupe tout en maintenant le lien humain.

Les achats, chiffres clés (Période du 1er mars au 30 juin 2020) :
• +900 000 Masques (chirurgicaux + FFP2)
• 6 900 Flacons de SHA x400ml
• 6 200 000 Gants

Les actions de SantéCité Achats se sont focalisées sur :
• L’anticipation des besoins urgents auprès des pharmacies/services achats de ses Hôpitaux,
• La recherche et l’organisation de nouvelles sources d’approvisionnements,
• L’information en continue des capacités des fournisseurs,
• La consolidation des besoins de l’ensemble des Hôpitaux SantéCité pour grouper les approvisionnements. 

"Ce qui était jetable un jour est devenu vital le lendemain", note Pierre Malterre, Président de SantéCité Achats, et DG de l’Hôpital Privé de Francheville, à Périgueux.
 
 

Recherche et innovation

Groupement de Recherche

Le réseau recherche s’est mobilisé pour communiquer sur tous les essais COVID lancés durant cette période de crise afin d’étudier la faisabilité des participations des hôpitaux privés SantéCité. Le réseau recherche a notamment diffusé le projet COROPREG ; étude intéressant toutes les maternités de cohorte française en population chez les femmes enceintes et les nouveau-nés.

Des expériences innovantes

Les hôpitaux SantéCité ont été promoteurs de nouvelles organisations avec notamment :
• des transformations complètes d’unités de soins : armement de chambres de réanimation, installation de services non covid de continuité de soins
• la création de centres dédiés covid de consultations médicales
• l’installation d’accueils filtrants différenciés (tentes)

Des innovations ont vu le jour
• des poignées à coude,
• des masques de plongées convertis en masque respirateurs pour les patients ou de protection pour le personnel.
 
Tous les propos des coopérateurs SantéCité recueillis sont issus de «Covid-19: Recueil de Récits 13 mars /11 mai 2020» réalisé par la FHP-MCO

Les enseignements de la crise

Qualité d'accueil et de prise en charge du patient
"Face aux lourdeurs et aux carcans administratifs, l'ensemble des équipes soignantes, administratives, techniques ont assuré le coeur de leur mission: le soin. L'engagements de nos professionnels a été total et leur reconnaissance est méritéeLe développement de la formation, l'acquisition et la reconnaissance de compétences devraient être priorisés pour répondre à la crise de l'emploi du secteur", note le groupe.

Développement durable et éco-responsabilité
"La santé est un secteur stratégique pour lequel nous devons garantir l'indépendance et la souveraineté. La transition écologique des constructions, le développements des filières courtes d'approvisionnements, la mise en place d partenariats avec les fournisseurs sur les déchets sont autant de projets à promouvoir", ajoute-t-il.

Solidarité et partage
Il en appelle à "soutenir un modèle d'acteurs territoriaux de santé privés dont les investissements sont au bénéfice de la population du territoire".

Coopération et implications territoriales
"Le dépassement du clivage statutaire a permis une coopération des pouvoirs publics avec l'ensemble des forces sanitaires au service de la dynamique de santé et sécurité publique", se félicite-t-il.

Innovation et performance au service de l'excellence médicale et des patients
Parmi les pistes identifiées, "recourir au numérique dans les échanges avec les patients en amont et dans le suivi d'une prise en charge, se doter des dernières technologies de pointe, développer la recherche et mener une vraie réflexion autour de l'expérience patient".






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

39 rue de la Malouine
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris