Connectez-vous S'inscrire
Actu

Ambition, transformation, impulsion : le nouveau projet d’établissement 2022-2025 du Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc


Rédigé par Rédaction le Jeudi 31 Mars 2022 à 13:18 | Lu 676 fois


Le Centre Hospitalier a 20 ans et s’adapte aux nouveaux enjeux démographiques, sanitaires et sociétaux du territoire. Fort de ses 20 ans d’existence et des enseignements de la pandémie de covid-19, le Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc entame un processus de transformation profonde. Son nouveau directeur général, Sophie LEONFORTE, propose un nouveau projet d’établissement, étroitement concerté avec le Dr Emmanuel VIVIER (Président de la Commission Médicale d’Etablissement).
Cette nouvelle stratégie conforte le rôle d’hôpital de cœur de ville, modernise le plateau technique, valorise les domaines d’excellence , et adapte l’offre de soins de l’établissement aux enjeux démographiques et sociétaux de la métropole lyonnaise.



Ambition, transformation, impulsion : le nouveau projet d’établissement 2022-2025 du Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc
Etablissement privé d’intérêt collectif, le Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc exerce une mission de service public qui garantit au patient l’absence de reste à charge.

Il s’est imposé comme l’unique hôpital de service public au cœur de Lyon. Son service d’urgence accueille en moyenne 40 000 patients par an, sa maternité assure près de 2300 accouchements chaque année, et la structure propose une offre médicale et chirurgicale globale et diversifiée.

Au cours de la pandémie, le Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc a pleinement joué son rôle d’hôpital de recours et démontré son agilité à mobiliser et adapter son organisation de soins critiques. Ainsi, 1580 patients atteints du COVID ont été pris en charge sur les 5 vagues (dont 260 en réanimation).

Assurer une prise en charge coordonnée des maladies chroniques à la Maison Saint- Martin

L’augmentation de l’incidence des maladies chroniques (insuffisance cardiaque, rénale, diabète, pathologies vasculaire cérébrales) et les évolutions de leurs prises en charge (prévention et traitement) ont conduit l’établissement à innover pour mieux gérer ces pathologies.

Le Centre Hospitalier souhaite consolider l’articulation entre ses professionnels de santé, pour coordonner davantage la prise en charge de ces maladies, mais aussi favoriser la participation et l’implication du patient. A ce titre, l’établissement va expérimenter la mise en œuvre de parcours de soins spécifiques, pour et avec les patients ainsi que leurs aidants. Cette démarche innovante prendra place au sein d’une nouvelle structure : « la Maison Saint-Martin », située dans le 2 ème arrondissement, favorisant ainsi l’insertion dans la ville et l’autonomie du patient.

La Maison Saint-Martin sera composée d’une équipe pluri-professionnelle associant médecins, infirmières d’éducation thérapeutique, infirmières de pratique avancée et psychologues, mais aussi des patients-experts.

Ce lieu « extrahospitalier » accueillera une unité de dialyse médicalisée qui permettra de développer une prise en charge hors des murs ultra-technicisés de l’hôpital. De même, une unité d’éducation et d’entraînement aura pour objectif de favoriser l’autonomie du patient dans sa prise en charge et d’encourager la dialyse à domicile.

L’accompagnement des patients atteints de maladies chroniques s’articulera autour d’un programme d’éducation thérapeutique.

La Maison Saint-Martin aura également vocation à accueillir les autres filières de prise en charge de pathologies chroniques : diabète, filières insuffisance cardiaque, maladie coronarienne, artériopathie. Ce modèle pourrait, secondairement, s’adapter à d’autres pathologies chroniques comme l’insuffisance respiratoire chronique, ou les pathologies neurologique (Accident Vasculaire Cérébral, épilepsie, sclérose en plaques).

Développer une offre de médecine gériatrique

Le Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc prévoit également d’améliorer la prises en charge des patients poly-pathologiques âgés et de créer une unité de court séjour gériatrique.

Cette unité accueillera les patients adressés par les urgences ou directement par les médecins de ville.

Ce nouveau dispositif permettra de mieux appréhender les spécificités du sujet âgé poly- pathologique, de limiter le temps de passage aux Urgences de cette patientèle fragile, et d’offrir une évaluation gériatrique globale systématique de ces patients.

La prise en charge associera prévention et dépistage de la iatrogénie, exploration des causes de chute, dépistage de la perte de d’autonomie et une expertise « plaies de pression ». L’objectif prioritaire est de favoriser le retour et le maintien du patient à domicile après son hospitalisation.

Proposer une chirurgie moderne accessible à tous, grâce à un plateau technique performant

Le Centre Hospitalier va se doter cette année d’un robot chirurgical Da Vinci, financé par la Fondation Saint Joseph Saint Luc et ses mécènes. Celui-ci permet de pratiquer des interventions chirurgicales abdomino-pelviennes lourdes, majoritairement en cancérologie, tout en limitant les séquelles post-opératoires pour les patients. Cette technologie sera accessible pour tous les malades, sans aucun reste à charge financier.

Par ailleurs, le Centre Hospitalier dispose depuis 3 ans d’équipements de radiologie interventionnelle permettant de réaliser des actes chirurgicaux mini invasifs, programmés ou urgents, dans différentes spécialités.

Devenir un centre référent pour la prise en charge des plaies chroniques et de la chirurgie réparatrice

Le Centre Hospitalier va capitaliser sur son excellence historique dans la prise en charge des brûlés, pour développer, avec une équipe largement rajeunie, une offre de chirurgie polyvalente unique sur la région, au sein de laquelle toutes les interventions de chirurgie réparatrice pourront être proposées :
  • Chirurgie des affections cutanées aiguës et chroniques
  • Chirurgies de réhabilitation après traumatisme, brûlure, cancer, malformation ou amaigrissement
  • Chirurgie traumatique et post-traumatique du membre supérieur

Accueillir les publics les plus fragiles

Le Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc réaffirme sa volonté de prendre soin de tous les patients, y compris les personnes vulnérables ou en grande précarité, de par sa mission de solidarité universelle.

La PASS (Permanence d’Accès aux Soins de Santé) offre une prise en charge et un accompagnement médico-social aux personnes majeures en situation de précarité sociale, facilite l’accès aux soins des personnes démunies et les guide dans les démarches nécessaires à la reconnaissance de leurs droits. Le Centre Hospitalier entend développer et pérenniser l’offre de soins de la PASS, en renforçant et en stabilisant l’équipe médicale, mais également en relocalisant les consultations dans des locaux plus adaptés, afin d’assurer l’accueil d’une patientèle toujours plus importante, en raison de l’attractivité de la Métropole lyonnaise.

Parallèlement, le Centre Hospitalier a ouvert, en 2021, la première consultation médicale en Au vergne Rhône-Alpes dédiée aux femmes victimes de violences physiques et psychologiques.

La déclinaison du nouveau projet d’établissement du Centre Hospitalier s’inscrira dans une volonté de continuer à améliorer la qualité de l’accueil des patients .

Grâce à une montée en gamme de la prestation hôtelière, mais également en simplifiant les démarches administratives de la patientèle, en améliorant son accueil en consultation comme en hospitalisation, et en généralisant la prise de rendez-vous en ligne, notamment via Doctolib.

L’enjeu est également de renforcer les liens avec les différents professionnels de santé du territoire pour assurer une prise en charge fluide et coordonnée des patients, en amont et en aval de leur passage à l’hôpital.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris