Connectez-vous S'inscrire
Hygiène

À Rouffach, la sensibilisation passe aussi par le jeu


Rédigé par Aurélie Pasquelin le Mercredi 9 Novembre 2022 à 12:22 | Lu 401 fois


Souhaitant sensibiliser les professionnels de santé à la nouvelle version du protocole relatif aux précautions complémentaires, les membres de l’équipe inter-établissements d’hygiène hospitalière du Centre Hospitalier de Rouffach ont conçu « Sur les pas de Semmelweis », un jeu collaboratif pensé autour des mesures de prévention. Face au succès de ce nouveau format, d’autres versions traitant de thématiques diverses ont déjà vu le jour.



L’équipe inter-établissements d’hygiène hospitalière du Centre Hospitalier de Rouffach. De gauche à droite : Michelle Thomas, coordinatrice hygiène environnementale, Béatrice Chaigne, in rmière hygiéniste, Cathy Frey, in rmière hygiéniste, Martine Shwaller, secrétaire, Emmanuelle Kautzmann, secrétaire et Philippe Gaspard, pharmacien hygiéniste. ©DR
L’équipe inter-établissements d’hygiène hospitalière du Centre Hospitalier de Rouffach. De gauche à droite : Michelle Thomas, coordinatrice hygiène environnementale, Béatrice Chaigne, in rmière hygiéniste, Cathy Frey, in rmière hygiéniste, Martine Shwaller, secrétaire, Emmanuelle Kautzmann, secrétaire et Philippe Gaspard, pharmacien hygiéniste. ©DR
« Sur les pas de Semmelweis : En équipe... jouons-nous des chaînes épidémiologiques ». Tel est le nom du projet mené en 2021 dans le cadre de la Semaine de la Sécurité des Patients par l’équipe inter-établissements d’hygiène hospitalière du Centre Hospitalier de Rouffach, dans le Haut-Rhin. Souhaitant aborder le thème des précautions standard et complémentaires, elle a développé deux actions complémentaires autour d’un double objectif : « accompagner la nouvelle version du protocole “précautions complémentaires” » et « sensibiliser les professionnels en leur permettant d’évaluer leurs connaissances en équipe dans des mises en situation de risques de transmission », indique le Dr Philippe Gaspard, pharmacien hygiéniste et membre actif de cette équipe.

Pour mener à bien ces missions, l’équipe d’hygiène s’est d’abord rendue dans les unités de soins pour une présentation des nouveaux protocoles et un temps d’échange approprié. Ces premières actions à visée informative ont ensuite donné lieu à la création d’un jeu collaboratif de simulation, destiné à évaluer les connaissances et les compétences en situation de risques infectieux. Animé par les référents d’hygiène au sein des services, « Sur les pas de Semmelweis » est composé d’une cinquantaine de cartes, préludes à des mises en situation permettant de « mieux comprendre les mesures de prévention ». « Nous voulions développer une approche qui soit à la fois interactive et ludique autour des précautions complémentaires », se souvient le Dr Philippe Gaspard. Le nom du jeu est, lui, un clin d’œil au Dr Ignace Philippe Semmelweis, « un obstétricien hongrois précurseur de l’hygiène moderne. Il a été le premier, dans les années 1850, à faire le lien entre hygiène des mains et infections microbiennes », précise le pharmacien hygiéniste.
 

Cinq risques détaillés

Basé sur le travail d’équipe, « Sur les pas de Semmelweis » se concentre ainsi sur cinq risques concrets : la salmonellose, les Bactéries Hautement Résistantes émergentes (BHRe), la gale, la grippe et le Clostridium difficile. Pour chacun, un set de dix cartes permet de questionner et de simuler la chaîne épidémiologique, en l’abordant sous plusieurs angles : l’agent infectieux, le réservoir, la porte de sortie, la voie de transmission, la porte d’entrée et l’hôte réceptif. « M. D., 70 ans, sous antibiotique depuis quelques jours, présente des diarrhées et se plaint de douleurs abdominales. Quelles sont les premières actions à mener ?Où trouver les informations et le matériel ? » ; « Comment se transmet la gale ? » ; « Suite à cette suspicion de gale, il faut faire un examen dermatologique à ce patient (M. G.). Comment procédez-vous pour le transport ? »… Ces scénarios incitent les équipes à s’interroger et à décrire les mesures de prévention les plus adéquates, eu égard à la problématique de départ. « Des points sont attribués pour les bonnes réponses fournies par l’équipe de joueurs, ce qui permet de calculer un score sur 40 mais aussi d’identifier les difficultés rencontrées », indique le Dr Philippe Gaspard. Destinée à tous les professionnels des services de soins, cette approche ludique ne se positionne toutefois pas comme une évaluation exhaustive des connaissances basée sur un système de notation, mais bien comme un moyen de rappeler les bonnes pratiques de prévention du risque infectieux et d’identifier les potentiels axes d’améliorations. 
 

Favoriser la discussion au sein de l’équipe

« Alors que la pandémie était encore très présente dans les esprits, nous voulions développer une initiative interactive et ancrée dans le quotidien d’un service. Le format du jeu s’est rapidement imposé », raconte l’hygiéniste pour qui l’objectif est avant tout que « les agents comprennent le processus infectieux dans son ensemble, de manière à rompre la chaîne de transmission ». Les résultats sont d’ailleurs meilleurs qu’escomptés, comme l’ont démontré les évaluations internes menées à l’issue des différentes parties jouées. Conscientes qu’ils ne reflètent probablement pas toute la réalité du terrain, les équipes d’hygiène du CH de Rouffach ne s’en inquiètent pas, elles qui cherchaient avant tout à favoriser le travail d’équipe autour de ces sujets.
 

Étendre le concept à d’autres besoins et pathologies

« Toute problématique d’hygiène impose d’échanger avec les autres membres du service, c’est aussi l’un des messages importants du jeu », insiste le Dr Philippe Gaspard. Les hygiénistes du centre hospitalier alsacien tentent d’ailleurs de diffuser cet adage dans le cadre d’autres pathologies. Si la première mouture de « Sur les pas de Semmelweis » reprenait en grande partie les attendus du manuel de certification en matière de précautions complémentaires, d’autres versions ont depuis été développées ou sont en cours de développement autour de thématiques aussi diverses que le VIH, l’hépatite ou encore la blanchisserie. Elles se concentrent toutefois moins sur les protocoles et davantage sur l’infection et la prévention individuelle. « Nous avons cependant à chaque fois conservé le principe de “Sur les pas de Semmelweis”, avec une dizaine de cartes, un réservoir, des transmissions et de la prévention », indique l’hygiéniste pour qui le format du jeu s’adapte bien « à de nombreux sujets au cœur de notre spécialité, pour toujours mieux sensibiliser les acteurs du soin aux risques de transmission infectieuse ».

Article publié dans l'édition de septembre 2022 d'Hospitalia à lire ici.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris