Connectez-vous S'inscrire
Actu

Uneos (Hôpitaux Privés De Metz), médaille d’argent des ESPIC


Rédigé par Rédaction le Mercredi 31 Mars 2021 à 15:07 | Lu 30 fois


Deuxième ESPIC dans le palmarès du Point, les Hôpitaux Privés de Metz ont récemment changé de nom pour devenir Uneos et marquer une nouvelle étape. Entretien avec Régis Moreau, directeur d’un groupe qui se développe autour des hôpitaux Robert Schuman et Belle-Isle.



Régis Moreau, directeur du groupe Uneos. © Nicolas Leblanc
Régis Moreau, directeur du groupe Uneos. © Nicolas Leblanc
Comment expliquez-vous votre position au sein de ce classement ?
Régis Moreau : Il est à mettre en regard avec le travail remarquable mené par toutes nos équipes. Les Hôpitaux Privés de Metz, aujourd’hui Uneos, sont nés en 2008 de la fusion de trois établissements : Saint André, Belle-Isle et Sainte-Blandine. Chaque établissement avait alors sa propre vision. La force de notre ESPIC a été de créer une stratégie commune, qui nous permet aujourd’hui d’offrir 100 % des solutions thérapeutiques dans chacune de nos spécialités.Nous avons par exemple repensé nos organisations pour créer des circuits courts, plus facilement adaptables y compris pour certaines activités complexes comme l’Hospitalisation à Domicile (HAD) – qui couvre chez nous un rayon de 80 km. Cette agilité participe grandement à la qualité et la sécurité des soins. Un autre exemple : tout praticien ayant quatre années d’ancienneté peut devenir chef de service. Il y a donc plusieurs responsables par service, ce qui permet une plus grande autonomie mais aussi une meilleure complémentarité de chacun. 

Vous avez évoqué des organisations refondues. Certaines de vos activités ont elle aussi été remodelées. Pouvez-vous nous en parler ?
En 2018, nous avons en effet ouvert une spécialité de chirurgie gynécologique-sein pour mieux répondre aux besoins locaux. Mais nous avons également fermé, en 2016, le service de chirurgie infantile, dont les activités ont été transférées dans un autre établissement, et celui de médecine cardiaque, qui était quelque peu redondant puisque cette spécialité était déjà traitée dans deux autres établissements du territoire. Ces décisions, comme toutes celles que nous prenons, ont privilégié une vision stratégique à moyen et long terme afin de garantir la pérennité de notre offre thérapeutique. Nous faisons également le choix d’un ancrage de proximité : nous nous inscrivons dans un territoire auquel nous accordons une grande attention, et développons à cette fin de nombreux partenariats avec les acteurs sanitaires du département. 

Le 23 septembre dernier, les Hôpitaux Privés de Metz ont engagé une nouvelle étape en devenant Uneos. Quels sont vos projets pour 2021 ?
Au-delà du changement de nom, nous avons engagé, en 2020, le transfert des activités de l’hôpital Sainte-Blandine et Belle-Isle dans de nouveaux locaux à l’hôpital Robert Schuman, ce qui représente le déplacement 800 salariés sur les 2 000 que compte Uneos. Cette première étape sera complétée par d’autres projets en 2021, comme la modernisation de l’hôpital Belle-Isle et l’ouverture de la maison de la cancérologie sur le site de Robert Schuman. Avec ses huit étages pour une superficie totale d’environ 15 000 m2, celle-ci permettra de prendre en charge toutes les étapes de la maladie, tout en accueillant des activités de recherche. 


 
Article publié dans le numéro de février d'Hospitalia à consulter ici.
 
 

©DR
©DR






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris