Connectez-vous S'inscrire
Le Magazine en ligne

Hospitalia #52 - L'excellence française


Rédigé par Admin le Lundi 22 Février 2021 à 17:41 | Lu 6414 fois




Chères lectrices, chers lecteurs,

Après une année 2020 placée sous le signe d’une épidémie inédite, qui a mis nos hôpitaux sous pression et épuisé nos professionnels de santé, 2021 débute sous de drôles d’auspices. À ma gauche, les espoirs suscités par l’arrivée de vaccins développés en un temps record, qui laissent entrevoir la lumière au bout du tunnel.

À ma droite, les nombreux variants qui n’en finissent pas d’apparaître aux quatre coins du monde, rendant à nouveau l’avenir incertain. Il est aujourd’hui plus que nécessaire d’accélérer franchement le rythme des vaccinations, d’autant que celles-ci semblent efficaces pour juguler l’épidémie comme le montre l’expérience d’Israël. Il faut, surtout, mener la vaccination de concert partout sur notre planète, alors qu’elle est aujourd’hui source d’inégalités entre pays riches et pays pauvres – au risque de finir par perdre la lutte, à moins d’accepter de rester enfermés entre nos frontières ad vitam aeternam. Ce combat mondial, nous le gagnerons ou perdrons ensemble, comme l’a d’ailleurs souligné l’Organisation Mondiale de la Santé. Sacré défi.

D’autres échos de 2020 se poursuivent en 2021. Ainsi du Ségur de la Santé, qui continue d’agiter l’actualité. La proposition de loi visant à améliorer et à simplifier le système de santé, censée répondre en partie aux promesses non financières du Ségur est arrivée devant le Sénat, après avoir été adoptée par l’Assemblée Nationale au terme d’un cheminement laborieux. Et le moins que l’on puisse en dire, c’est qu’elle ne semble pas susciter l’enthousiasme des sénateurs – pourtant pas la chambre la plus révolutionnaire de la Vème République.Certains estiment même que le texte n’est « pas à la hauteur » des espoirs nés du Ségur et des enseignements de la crise sanitaire. Peut-être faudrait-il faire table rase de cette première tentative et reprendre les consultations là où elles s’étaient arrêtées à l’été 2020, histoire de mûrir la réflexion ?

Pendant ce temps, les établissements de santé continuent de se mobiliser contre l’épidémie. À la mi-février, ils ont d’ailleurs été très officiellement sommés de réactiver l’organisation de crise – que beaucoup n’avait jamais suspendue – preuve, s’il en est, que les prochaines semaines pourraient bien être mouvementées. Une fois de plus, nous nous tenons auprès d’eux, auprès de vous, amies lectrices et amis lecteurs. Le virus nourrit aujourd’hui vos jours et vos nuits, et aussi les nôtres. Mais il sera, un jour, derrière nous. Il y a eu un avant, avec des établissements d’excellence qui fourmillaient de projets et il y aura un après. Nos confrères du Point ne s’y sont pas trompés, maintenant leur fameux palmarès annuel malgré les circonstances. Nous sommes allés à la rencontre des principaux lauréats pour entrevoir les promesses à venir.

Bonne lecture.

 








Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris