Connectez-vous S'inscrire
SIS

Santé et numérique : une étude fait le point sur les attentes des professionnels de santé


Rédigé par Rédaction le Mardi 28 Avril 2020 à 15:27 | Lu 1042 fois


Une récente étude menée par MARKESS by exægis intitulée ‘Santé & Digital : innovations autour du parcours patient’ met en lumière le plébiscite des établissements de santé publics et privés en France pour une amélioration du parcours de soins d’ici à 2023.



Santé et numérique : une étude fait le point sur les attentes des professionnels de santé
Alors que la France fait face à une crise sanitaire inédite, les dispositions qui en découlent mettent en exergue le potentiel du numérique pour faire face à de telles situations. Grâce au numérique, il est par exemple possible d’assurer des consultations à distance, mais aussi de garantir une coordination optimale des nombreux acteurs de santé impliqués dans la gestion de la crise et potentiellement soumis eux-mêmes à des mesures de confinement (suivi de patient à domicile, transmission d’informations entre médecins traitants, hôpitaux…). Ainsi, l’urgence à améliorer le parcours de soins est aujourd’hui accentuée par le prisme de l’actualité. Au-delà de toutes les questions posées par cette crise quant au modèle de santé souhaité, serait-ce enfin l’occasion d’une prise de conscience plus générale des atouts du numérique au service de l’amélioration du parcours de soins patients ?

Dans son étude conduite au 4ème trimestre 2019, MARKESS by exægis constatait d’ores et déjà une forte mobilisation des décideurs d’établissements de santé publics et privés pour engager un virage significatif en faveur de la numérisation du parcours patient : 73% d’entre eux affirmaient alors que leur établissement ou leur groupement de santé était fortement engagé pour l’amélioration de ce parcours via le numérique d’ici 2023. Lors de la conduite des entretiens, les projets annoncés reposaient notamment sur la dynamisation des investissements en logiciels et services informatiques (IT) associés, une tendance qui devrait s’accentuer au regard de la nécessité de s’appuyer sur un parcours de soin résilient et capable de parer à toute fragilité dans un environnement mondialisé.

Si on y regarde de plus près, les projets et velléités des décideurs d’établissements de santé interrogés dans le cadre de cette étude s’articulent autour de quatre volets :

Des ambitions nationales structurantes

Grâce à sa feuille de route du numérique en matière de santé, l’Etat se pose en accélérateur de la transition numérique de ce secteur. Cette ambition se concrétise notamment par la mise en œuvre de services socles (dossier médical patient, e-prescription, messageries sécurisées…), de plateformes nationales (‘health data hub’, espace numérique sécurisé usager, bouquet de services pour les professionnels), d’une doctrine technique du numérique en santé.

Vers une expérience patient renforcée

Les décideurs d’établissements de santé considèrent que chaque étape du parcours patient peut être renforcée grâce à des services numériques : accès à des comptes rendus d’hospitalisation, des résultats d’examen, échanges sécurisés avec les professionnels de santé, prises de RDV en ligne, prescriptions dématérialisées, pré admission médicale, paiement de frais médicaux et consultation à distance.

Vers une coordination optimale des professionnels de santé

La coordination des professionnels de santé impliqués dans le parcours de soins est clé. Le numérique est vu comme vecteur d’amélioration dans ce domaine : meilleur partage d’informations au sein des établissements (cf. résultats d'imagerie et de biologie), simplification des échanges entre les diverses structures de santé, sécurisation des échanges, optimisation de la rédaction de comptes rendus, dossier patient informatisé, authentification des professionnels de santé à leur espace de travail.

Vers une valorisation des données de santé au service de la recherche et des diagnostics

L’analyse à grande échelle de volumes de données de santé importants nourrissent les espoirs pour améliorer la recherche et/ou anticiper de façon précoce divers événements (épidémies, pronostics de patient, sensibilité à certains médicaments...). L’avènement d’entrepôt de données de santé à l’échelle du territoire et en connexion avec le ‘heath data hub’ national présage d’évolutions majeures dans les prochaines années pour soutenir ces ambitions, dans le respect de la protection des données.

Quelles solutions logicielles?

Pour accompagner ces chantiers majeurs de l’e-santé, les solutions logicielles intervenant dans le parcours patient s’organisent le plus souvent autour d’un logiciel de dossier patient informatisé (DPI),  autour duquel s’interconnecte un ensemble de solutions :
• Portails, services en ligne et applications mobiles (en plein développement)
• Collaboration pour l’échange entre professionnels de santé intervenant dans la chaîne de soins
• Optimisation de processus internes (numérisation, gestion documentaire, automatisation…)
• Gestion, analyse et valorisation de données (interopérabilité, sécurité, big data, IA…)
• Technologies innovantes (réalité virtuelle, solution 3D, robotique, IoT…)
• Télémédecine…

Afin de répondre à des besoins accrus en interopérabilité et en intégration de ces diverses solutions, l’avènement de plateformes digitales de santé devrait se concrétiser, notamment à l’échelle des groupements hospitaliers territoriaux (GHT). Pour relever ces défis, MARKESS by exægis note l’amorce de rapprochements entre prestataires. Certains acteurs se distinguent également par la diversification ou le renforcement récent de leur offre santé (qui témoigne de leur volonté d’aborder ou de dynamiser leur présence sur le marché) ou par des levées de fonds (startups pleinement engagées pour répondre aux enjeux de l’e-santé).

Méthodologie

Cette étude repose d’une part, sur une analyse de la demande avec des interviews auprès d’une cinquantaine de décideurs (DSI, directions générales, chargés d’innovations…) au sein d’établissements hospitaliers publics et privés, d’agences régionales de santé et de groupements hospitaliers de territoire, d’autre part sur une analyse de l’offre avec les interviews d’une trentaine de prestataires et l’analyse des offres des majeurs du marché.

L’analyse de la demande aborde l’engagement en faveur de l’amélioration du parcours patient avec le numérique, les enjeux à relever pour la relation avec le patient dans toutes les étapes de son parcours (prévention, prise de RDV, soins, suivi…), les priorités pour améliorer la coordination des professionnels de santé, la maturité des groupements d’établissements et leurs projets associés, les enjeux pour la gestion des données (collecte, protection, valorisation, gestion transversale ou en silo…), le recours à l’intelligence artificielle, les liaisons à renforcer avec l’écosystème de la médecine de ville, les contributions aux plates-formes nationales, les investissements en solutions numériques, le recours au cloud, les bénéfices constatés. Dans le volet portant sur l’analyse de l’offre, sont identifiés le contexte du marché de la santé et du digital en France (acteurs décideurs) et les données de cadrage, le périmètre des solutions impliquées dans le parcours patient et les principaux offreurs se distinguant en 2019 sur ce périmètre, les opportunités et risques du marché et l’estimation du marché des logiciels et services IT des établissements de santé publics et privés en France.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






CONTACT

HOSPITALIA

39 rue de la Malouine
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris