Connectez-vous S'inscrire
Actu

Pour 88% des dirigeants d’établissements hospitaliers la communication est devenue une fonction essentielle depuis la crise Covid


Rédigé par Rédaction le Mardi 7 Décembre 2021 à 14:01 | Lu 1715 fois


La crise sanitaire aura marqué un indéniable tournant dans la communication hospitalière, en renforçant considérablement la place occupée par cette fonction dans la stratégie des établissements. Ce constat est au cœur de l’étude menée par Comfluence auprès de 56 directrices et directeurs d’établissements hospitaliers, sondés en octobre et novembre 2021. 98% d’entre eux estiment ainsi que les différentes actions de communication menées par leurs établissements ont contribué à la bonne gestion de la crise. Eux-mêmes ont souvent été mobilisés ou pris la parole dans les médias depuis le début de la pandémie, preuve du nouveau rôle attribué à la fonction. Fort de ce bilan positif, 88% des dirigeants d’établissements considèrent que la communication est devenue un levier essentiel et une large majorité entendent augmenter les moyens qui lui sont alloués.



Le cabinet Comfluence, spécialiste en communication d’influence, dévoile les résultats d’une étude exclusive, qui fait suite à une 1ère enquête consacrée à la communication des CHR et CHU  pendant les pics de l’épidémie (dévoilée lors de SANTEXPO en mars 2021). L’objectif de ce nouveau sondage a été de recueillir le point de vue des directions générales sur la place prise par la communication dans les établissements hospitaliers depuis l’apparition de la crise sanitaire, ainsi que la qualité de celle-ci.
 

Une communication de crise jugée très positivement par les directions générales

Les 56 directrices et directeurs plébiscitent largement la communication menée dans leurs hôpitaux ou cliniques pour répondre aux besoins d’informations nés de l’épidémie. D’autant qu’ils ont vu eux-mêmes leur implication croître significativement sur ce champ :  
  • 100% des répondants affirment que les actions liées à la communication les ont mobilisés directement, 78% ont créé des réunions dédiées à la communication au niveau de la direction générale et 76% rappellent avoir pris part à des outils types vidéos, événements, etc. ; 
  • 78% affirment être intervenus plus régulièrement dans les médias depuis la crise, avec une préparation en amont plébiscitée par l’écrasante majorité (90%) des personnes concernées.
 
Désormais, 84% des sondés jugent que la communication personnelle du dirigeant/ de la dirigeante d’un établissement hospitalier va devenir un des éléments clés de son évaluation professionnelle. 96% estiment même que cette communication personnelle devient un atout pour accroître la notoriété de l’établissement.
 

Une nouvelle place pour la communication, au cœur de la stratégie des établissements hospitaliers

88% des dirigeants d’établissements voient désormais la communication comme une fonction support essentielle pour un établissement hospitalier. Conséquence logique, les moyens alloués à la communication vont s’accroître selon 68% des répondants. À noter également que 76% des directeurs et directrices d’hôpitaux ont déjà constaté un renforcement des outils alloués à la seule communication interne.
 
Pour Jérôme Ripoull, directeur associé de Comfluence, « Notre étude démontre que cette crise sanitaire sans précédent a provoqué une révolution copernicienne de la communication hospitalière. La communication des établissements est devenue une priorité de la gestion des dirigeants, plus seulement un accessoire ou une fonction support très secondaire. Durant la crise, les hôpitaux et leurs dirigeants ont su répondre avec un très fort professionnalisme aux besoins immenses d’information et de communication engendrés par la pandémie. En particulier, en augmentant de manière décisive les actions et outils de communication avec et vers leur personnels, leurs patients et tout leur écosystème externe. Nous insistons sur un point : la crise ne sera pas une parenthèse. Elle a fait franchir une étape décisive aux services de communication des établissements hospitaliers. L’enjeu est désormais pour ces structures, de pérenniser leurs activités, de développer leurs moyens et de définir des stratégies post-crises. Comfluence veut être à leurs côtés pour relever ces défis. ».
 

Méthodologie de l’étude
Les 56 directrices et directeurs d’établissements hospitaliers sondés entre le 29 septembre et le 15 novembre 2021 via l’outil en ligne Typeform (16 questions posées).






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris