Connectez-vous S'inscrire
MENU


Philippe Jahan élu Président d'UniHA

Rédigé par Rédaction le Jeudi 28 Mai 2015 à 08:15 | Lu 429 fois
Actu


Philippe Jahan a été élu Président d'UniHA le 26 mars 2015, à l'issue d'une Assemblée Générale qui a approuvé les comptes de l'exercice 2014 et entériné la stratégie de développement du groupement, réseau coopératif d'achats groupés, associant une soixantaine d'établissements hospitaliers publics français dont 32 CHU-CHR.


Philippe Jahan succède à Jean-Olivier Arnaud, Directeur Général du CHRU de Lille, élu depuis 2009. Directeur Général du Centre Hospitalier de Valenciennes (Nord), Philippe Jahan était Vice-président d'UniHA depuis 2011. Son parcours professionnel l'a conduit à des fonctions de direction au sein de différents Centres Hospitaliers et CHU (Metz, Nancy, Noyon, Tourcoing, Valenciennes).

Rapport d'activité 2014 : de nouveaux leviers stratégiques pour les achats hospitaliers

UniHA dépasse une nouvelle fois son objectif de montant d'achat et atteint son objectif de gains, la tendance à la stabilisation de la progression des gains sur achat étant due au plafonnement de la performance des filières qui ont conduit de multiples Appels d'Offres.
 
Les médicaments, principalement, représentent un peu plus de 63 % du portefeuille d'achat. En 2014, plusieurs marchés de médicaments ont été remis en concurrence, dont le plus important d'entre eux, celui des médicaments anti-cancéreux. Ce marché représente un portefeuille achat de 651,5 M€ TTC, rassemble 57 adhérents et produit 11,6 M€ TTC de gains sur achat.
 
La fonction achat est maintenant reconnue dans le monde hospitalier. Cela ne se résume plus à acheter en respectant le Code des Marchés Publics, mais bien à définir une stratégie achat pour une meilleure performance économique. Aussi, UniHA conduit de plus en plus d'actions transverses, qui prennent progressivement le relais des gains obtenus sur la massification. Elles totalisent en 2014 près de 40 % des gains pour 10 % seulement du portefeuille. UniHA rend possible, soutient et formalise les observatoires et les clubs utilisateurs qui permettent de construire le meilleur usage.

UniHA : performance 2014

Philippe Jahan élu Président d'UniHA

Plusieurs actualités en témoignent :

- En 2014, le marché des scanners-IRM a montré l'implication des médecins dans le choix des équipements, montrant là ce qui distingue le réseau UniHA des centrales d'achat plus traditionnelles.
 
- UniHA travaille à la construction de projets innovants associant achat et bon usage, comme actuellement avec l'arrivée des médicaments biosimilaires d'anticorps monoclonaux, qui obligera le renforcement des liens avec les professionnels de santé. Les coordonnateurs devront expliquer les nouveaux paradigmes, à la fois techniques et économiques, différents de ceux des médicaments génériques. Le CHU de Bordeaux portera en 2015 une procédure majeure avec des biosimilaires curatifs. L'accent portera sur l'accompagnement des prescripteurs, pharmaciens hospitaliers et directions.
 
- Le réseau travaille dans le même esprit sur le prochain marché de dispositifs médicaux implan­tables en cardiologie, dont la publication est attendue fin 2015.
 
- Les filières d'achat UniHA apportent de nouvelles valeurs ajoutées. L'accord-cadre pour la désignation des commissaires aux comptes démontre la capacité d'UniHA à anticiper et à accompagner les équipes hospitalières qui doivent mettre en œuvre cette nouveauté depuis 2014.
 
- Le marché groupé de fourniture d'électricité, associé à des prestations de services énergétiques, réunit 250 établissements et totalise un volume de consommation supérieur à plus de 3 TWh/an, équivalent à celui d'une métropole de 1,5 million d'habitants.
 
- UniHA s'est doté d'une équipe interne pour accompagner ses membres dans le déploiement des Plans d'Actions Achat. Sa mission principale est de construire des axes d'optimisation de la fonction achat pour dégager des gains de 2 à 3 % du périmètre achat. La démarche a permis de réaliser au moins 5 M€ de gains sur achat en deux ans, dont 4,4 M€ pour la seule année 2014.

Achats nationaux et déclinaisons territoriales dans une logique de complémentarité

On oppose souvent les démarches achat selon qu'elles épousent une dimension nationale, régionale ou locale. En réalité, le travail de la filière avec les groupements territoriaux permet de mobiliser le levier de la massification pour l'achat de produits et services homogènes.
 
Par exemple pour les déchets, la dimension territoriale facilite l'optimisation des coûts d'enlèvement car le territoire d'action est souvent différent de la région administrative. La stratégie achat doit être adaptée à la concentration des acteurs économiques. La mutualisation des initiatives hospitalières prend alors tout son sens, rééquilibrant la relation économique. Elle permet également l'émergence d'une expertise pour des achats complexes. L'investissement initial est réparti sur un échantillon large dans le cadre de la démultiplication des procédures. Toujours dans l'exemple des déchets, la sécurité est également au rendez-vous s'il est possible de construire un rapprochement des pratiques d'établissement.
 
Ces démarches illustrent parfaitement ce que pourrait être demain un travail de mutualisation dans le cadre des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) ayant, entre autre, à « assurer la rationalisation des modes de gestion par une mise en commun de fonctions ou par des transferts d'activités entre établissements », comme les achats (loi de Santé actuellement en débat).

UniHA, premier contributeur aux objectifs du programme PHARE

Pour 2017, dans le cadre du programme PHARE (Performance Hospitalière pour des Achats Responsables), le ministère de la Santé demande aux établissements de santé de capitaliser chaque année des gains sur achat (1) à hauteur de 3 % de leur périmètre d'achat traitable. Devenu premier contributeur aux objectifs du programme PHARE, UniHA projette donc d'atteindre les 100 M€ de gains sur achat à cette date. Dix ans après sa création, UniHA est l'un des leviers qui vont permettre à notre pays de tenir le plan d'économie attendu du secteur hospitalier.
 
 
(1) Gains sur achat : différence entre le prix unitaire de l'ancien contrat et celui du nouveau contrat, croisée avec les quantités prévi­sionnelles au moment de la conclusion du contrat. On peut également déterminer un gain sur achat en se comparant avec les conditions faites à un autre hôpital pour des produits et services identiques.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | SSA 2015 | Paris Healthcare Week 2017 | JFR 2017