Connectez-vous S'inscrire
Hygiène

Nettoyage-vapeur et DSVA, la combinaison gagnante d’Oxy’Pharm


Rédigé par Pamela Claude le Vendredi 15 Janvier 2021 à 11:31 | Lu 453 fois


Enjeu stratégique pour la maîtrise des transmissions croisées, le nettoyage et la désinfection des surfaces ont plus que jamais été mis en lumière par la crise sanitaire. Avec son offre éprouvée depuis près de deux décennies, Oxy’Pharm démontre qu’il est possible de garantir un environnement sain et contrôlé tout en s’inscrivant dans une démarche éco-responsable.



« Créée en 2003, Oxy’Pharm est une PME française à l’origine du Nocotech, un concept innovant à base de peroxyde d’hydrogène pour la désinfection des surfaces par voie aérienne (DSVA). Ce procédé, qui fonctionne hors présence humaine, permet de diffuser des produits désinfectants liquides sous forme de brouillard sec, assurant ainsi une répartition homogène sur l’ensemble des surfaces d’une pièce, même les moins accessibles », explique Romain Rouleau, directeur général d’Oxy’Pharm. Cette technologie, aujourd’hui exportée dans 115 pays, est efficace sur les bactéries, les virus, les fongiques, les levures et les spores, en adéquation avec les exigences de la norme européenne EN 17272. Sa formule 100 % biodégradable est par ailleurs non allergène, non corrodante y compris pour les équipements électroniques, et sans danger pour l’environnement. « Fin 2019, nous avons acquis Sanivap, le spécialiste français du bio-nettoyage vapeur, dont les solutions sont certifiées selon la norme NFT72-110. Nous pouvons ainsi proposer une offre globale pour l’éco-nettoyage et l’éco-désinfection des surfaces, hautement efficace sur l’ensemble des pathogènes, y compris les coronavirus humains », ajoute-t-il. Cette association de deux technologies complémentaires a aussitôt trouvé des applications concrètes au sein des établissements de santé. 

Des solutions de nouveau éprouvées durant la crise du Covid

Au CH de Chartres, par exemple, elle intervient pour la désinfection des chambres ayant accueilli des patients ou des résidents Covid+ ou porteurs de gale. « Cette méthode d’entretien permet de maîtriser le risque de transmission par les surfaces en assurant la désinfection de tout le matériel et mobilier présents dans la pièce. Après un premier nettoyage effectué avec le dispositif vapeur Sanivap, nous ouvrons les tiroirs, les portes des placards et du cabinet de toilette »pour effectuer un traitement avec le procédé Nocotech, détaille Barbara Acedo, la responsable hygiène de l’établissement. « Grâce à un réglage accessible à tous, nous pouvons ainsi assurer un accueil des patients sans risque de transmissions par les surfaces, tout en réduisant la crainte des équipes de travailler dans un environnement contaminé », poursuit-elle. 
Au CH de Saint-Gaudens, près de Toulouse, les chambres ayant accueilli des patients Covid+ sont elles aussi systématiquement traitées par la combinaison Sanivap/Nocotech. « Ainsi, toutes les surfaces sont désinfectées sans avoir recours à des produits toxiques ou corrosifs », souligne le Dr Josyane Navarre, praticien hygiéniste.« La crise du Covid a vu l’arrivée de nombreux procédés dont le ratio bénéfices-risques est parfois questionnable. L’efficacité et l’innocuité de nos solutions sont, elles, éprouvées depuis 17 ans pour le Nocotech, et depuis 25 ans pour le Sanivap. C’est assurément là un argument de poids, puisque nous avons été fortement sollicités ces derniers mois, par des établissements partout dans le monde », conclut Romain Rouleau.

 
Plus d’informations : www.oxypharm.net
 
 
Article publié sur le numéro de décembre d'Hospitalia à consulter ici.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

39 rue de la Malouine
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris