Connectez-vous S'inscrire

Le magazine de l'innovation hospitalière



Actu

Médecins, internes et étudiants hospitaliers attendent leur place à la table des négociations


Rédigé par Rédaction le Lundi 30 Mars 2020 à 12:11 | Lu 233 fois


Communiqué de l'Intersyndicale des internes (ISNI), de Jeunes médecins (JM), de l'Associaiton nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF) et de l'Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG).



©DR
©DR
Mercredi 25 mars au soir, le Président de la République, prononçait un discours devant les tentes d’un hôpital de campagne construit à quelques pas du Centre Hospitalier de Mulhouse, débordé par la crise sanitaire Covid-19.

Il y a annoncé un plan d’investissement dans l’hôpital public et une revalorisation des carrières hospitalières pour toutes les professions qui y travaillent. 
Nous nous félicitons de cette annonce même si nous regrettons qu’il ait fallu une pandémie mondiale, l’infection de dizaines de milliers de personnes et la mort de plus de 1 300 de nos concitoyens et concitoyennes pour que le chef d’État arrive à la conclusion que l’hôpital public est un bien commun qu’il faut savoir préserver.
Depuis des mois, bien avant la crise sanitaire actuelle, nous alertions sur la situation intenable des hôpitaux français. Infirmières, infirmiers, aide-soignants, aide-soignantes, praticiens hospitaliers, praticiennes hospitalières, internes et étudiants de médecine, nous avons tiré à l’occasion de journées de mobilisations et de manifestations massives la sonnette d’alarme.

« Toutes ces actions ont donné lieu à différents plans que le Président balaye aujourd’hui. »

Oui, ces plans manquaient d’ampleur, maintenant que l’épidémie et ses morts sont bien réels, le sommet de l’exécutif le reconnaît indirectement en proposant un nouveau plan que l’on espère bien plus ambitieux que ce qu’ont pu proposer le Premier Ministre et Madame Buzyn.
Désormais, nous appelons à l’instauration de ce que nous réclamions déjà avant l’arrivée du Covid-19 sur le territoire national : l’ouverture de négociations sur l’avenir de l’hôpital public et de tout le système de santé.

« Il nous paraîtrait inimaginable que toutes les structures qui ont exprimé par leurs multiples mobilisations les colères légitimes des personnels hospitaliers n’y soient pas conviées. »

Les médecins, jeunes comme en formation, attendent la fin de la crise et leur invitation à desnégociations, qu’ils et elles souhaitent constructifs et à la hauteur de l’enjeu.
Nous restons évidemment mobilisés sur tous les fronts, à l’hôpital comme en médecine de ville, pour faire face à la crise sanitaire majeure qui met à rude épreuve tout le système de santé français.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

39 rue de la Malouine
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris