Connectez-vous S'inscrire
Le magazine de l'innovation hospitalière
Actu

Les HCL et le musée des Confluences officialisent un partenariat pour les trois prochaines années


Rédigé par Rédaction le Mercredi 24 Avril 2024 à 19:47 | Lu 362 fois


En amont de l’exposition Épidémies, prendre soin du vivant, qui s’est ouverte le 12 avril au musée des Confluences et à laquelle les Hospices Civils de Lyon sont associés, le CHU et le musée lyonnais ont officiellement scellé un partenariat pour les trois prochaines années. Cette union permet de renforcer une collaboration qui existait déjà depuis l’ouverture du musée en 2014, incarnée notamment par de nombreuses actions de médiation culturelle menées dans les hôpitaux HCL depuis dix ans.



Possédant un savoir-faire largement reconnu dans la recherche IMEP (Infectiologie, Microbiologie, Epidémiologie et Prévention), via notamment leur Institut des agents infectieux, labellisé Centre National de Référence pour les maladies transmissibles, et leur Centre de Référence des infections ostéoarticulaires complexes (CRIOAc), tous deux localisés à l’hôpital de la Croix-Rousse, les HCL se positionnent en première ligne dans la gestion des épidémies, comme ce fut le cas lors de la crise Covid. Il était donc assez naturel de voir le CHU de Lyon et le musée des Confluences se rapprocher dans le cadre de la grande exposition temporaire du musée, Épidémies, prendre soin du vivant, qui s’est ouverte le vendredi 12 avril.

Matérialisée, entre autres, par le prêt d’objets des collections du musée des HCL, l’implication du CHU vient surtout marquer le début d’un partenariat officiel entre les Hospices Civils de Lyon et le musée des Confluences. Cette convention représente l’aboutissement de dix ans de vie commune entre les deux institutions et permettra le développement de nombreuses autres actions, autour de quatre axes principaux :
  • Culturel, avec une vingtaine de médiations annuelles
  • Artistique, avec plusieurs projets, dont certains déjà en cours (fresque à l’hôpital Femme Mère Enfant, projet photographique à l’hôpital Pierre Garraud).
  • Scientifique, avec la présence de la phagothérapie dans l’exposition Épidémies, prendre soin du vivant (lire encadré) et une ouverture, à travers les savoir-faire du musée, vers les sciences naturelles, les sciences humaines et les sciences et techniques.
  • Patrimonial, avec la présence, d’un côté, d’œuvres du musée des Confluences dans les hôpitaux HCL (dans le pavillon Lortet à l’hôpital Lyon Sud, par exemple) et, de l’autre côté, d’œuvres du musée des HCL dans les collections permanentes du musée des Confluences depuis son ouverture (ensemble de radiologie, notamment).

Avec l’exposition Épidémies, prendre soin du vivant, un partenariat bien lancé

Peste, variole, choléra, grippe de 1918, sida et très récemment COVID-19... Depuis des millénaires, les épidémies affectent les sociétés humaines ainsi que les autres espèces animales. Comme une enquête historique, l’exposition "Épidémies, prendre soin du vivant", qui s’ouvre le 12 avril, revient sur ces événements qui ont bouleversé la vie sur tous les continents. Dans une scénographie inspirée de l’univers des laboratoires, les 120 objets de l’exposition se découvrent sur des paillasses, mis en valeur par des éclairages aux formes de béchers, fioles ou tubes à essai. Au fil du parcours, les visiteurs peuvent se familiariser avec les virus et bactéries pathogènes les plus connus grâce à leurs cartes d’identité et à l’écoute d’enquêtes historiques.

Dans le cadre de cette exposition, le musée des HCL prête des objets de ses collections, dont une apothicairerie complète avec ses 103 pots à pharmacie dont le musée des HCL a mis les fiches à disposition des internautes sur Wikimedia Commons. Coordonnateur du CRIOAc et praticien à l’hôpital de la Croix-Rousse, le Pr Tristan Ferry a, de son côté, contribué à l’inclusion de la phagothérapie parmi les thèmes contemporains présentés à la fin de l’exposition. Enfin, des étudiants des écoles paramédicales des HCL seront accueillis un jeudi soir durant l’année, lors d’une session nocturne de l’exposition.

Épidémies, prendre soin du vivant - Du 12 avril 2024 au 16 février 2025 au musée des Confluences - Salle 12, sur 710 m2
> Plus d'informations ici

En écho à l’exposition Le temps d’un rêve, un projet artistique à l’hôpital Pierre Garraud

En préambule, déjà, le 30 janvier dernier, les HCL avaient programmé leur cérémonie annuelle des Vœux au cœur du musée. Depuis fin janvier également, une cabane à histoires  est installée à l’hôpital Louis Pradel. Retraçant une histoire féérique sur la thématique du tambour et destinée aux jeunes patients et leur famille, elle restera dans le hall de l’établissement jusqu’au 19 mai. Dans la foulée, une autre cabane à histoires s’établira prochainement à l’hôpital Lyon Sud, jusqu’en septembre.

Un autre moment fort de cette première année de partenariat s’ouvrira le 18 octobre, avec le début d’une autre exposition temporaire intitulée Le temps d’un rêve. Jusqu’au 24 août 2025, le musée des Confluences proposera une série d’escales dans les lieux où le rêve s’exprime, dans différentes cultures, depuis l’Antiquité. Afin de tenter de définir le phénomène onirique, près de 150 objets et de nombreuses œuvres audiovisuelles tisseront des liens parfois inattendus entre l’histoire, la psychologie, l’ethnologie, l’art ou la recherche en neurosciences.

En lien avec cette exposition, des actions de médiations culturelles seront proposées dans les établissements HCL, notamment à l’hôpital Pierre Garraud dans le cadre d’un projet culturel et artistique nommé "Rêves et Nuit". Amorcé cette année et se prolongeant sur l’année 2025, ce projet, mené par l’artiste photographe Florian Da Silva, proposera une immersion auprès des professionnels de nuit de l’hôpital et des portraits des résidents à partir d’un corpus d’images constitué avec eux.

Après dix ans de vie commune, un mariage qui va enfanter de nombreuses actions

A l’image de ce projet, ce sont, au total, une vingtaine de médiations culturelles "hors les murs" qui seront réalisées annuellement par les équipes du musée des Confluences dans les différents hôpitaux des HCL tout au long de ces trois années de partenariat. Conçues à partir des collections du musée, ces médiations ont pour but d’amener la culture auprès des patients hospitalisés. Elles constituent l’origine de la collaboration entre le CHU et le musée, née pratiquement dès la création de ce dernier, en 2014.

Depuis dix ans, de nombreuses actions se sont ainsi déroulées auprès des patients. Outre des interventions de médiateurs ou des visites d’exposition, l’une des premières opérations d’envergure hors les murs a résidé dans l’installation de l’atelier itinérant Octopus, sur le parvis de l’hôpital Femme Mère Enfant (HFME), en 2018. Dans un container prenant la forme d’une base sous-marine, cet atelier a permis de transporter les enfants hospitalisés dans une histoire fantastique au fond d’un océan imaginaire peuplé de créatures extraordinaires.

D’autres actions similaires ont été menées à l’HFME, au printemps 2022, avec l’installation d’une cabane à histoires, qui portait sur l’histoire de la baleine conservée au musée ; puis, à l’automne 2022, avec le container-station SOS Xtinction, un atelier pédagogique sur la biodiversité, permettant aux jeunes patients d’enquêter de manière ludique et pédagogique sur la disparition d’espèces animales en l’an 2112 ; et tout dernièrement, en septembre 2023, avec la création de la fresque Cette nuit-là au musée.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter