Connectez-vous S'inscrire
Actu

Le GHPSJ, premier ESPIC de France


Rédigé par Rédaction le Jeudi 6 Mai 2021 à 09:39 | Lu 211 fois


Arrivé en tête des Établissements de Santé Privé d'Intérêt Collectif (ESPIC) dans le dernier classement du Point, le Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph (GHPSJ) fait aujourd’hui référence en Île-de-France. Un positionnement qu’il a récemment encore consolidé avec l’intégration de l’hôpital Marie-Lannelongue. Entretien avec le directeur général du groupe, Jean-Patrick Lajonchère.



Jean-Patrick Lajonchère, directeur général du Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph. ©DR
Jean-Patrick Lajonchère, directeur général du Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph. ©DR
Comment expliquez-vous votre position au sein de ce classement ?
Jean-Patrick Lajonchère : Celle-ci vient conforter le travail et l’implication de toute une communauté, et nous l’accueillons avec plaisir et enthousiasme. Elle s’explique à mon sens à la fois par la richesse et l’excellence de nos activités cliniques, la qualité de notre accueil, et notre politique soutenue en faveur de l’innovation médicale et organisationnelle. Notre évolution au sein de ce classement est aussi, depuis dix ans, le résultat d’un travail collégial et ciblé, par exemple sur la durée moyenne de séjour ou le développement de l’ambulatoire. Ce sont autant de défis que nous avons pu relever en mettant des moyens à hauteur des enjeux, notamment sur le plan numérique. Nous sommes d’ailleurs inscrits dans une démarche « zéro papier » depuis 2014. 

Ce classement, qui se base sur les chiffres 2019, ne prend pas en compte la fusion entre le GHPSJ et l’hôpital Marie-Lannelongue, effective depuis le 1erjanvier 2020. Pourquoi ce rapprochement ?
Il s’agit, pour l’essentiel, de mettre nos forces en commun pour mieux répondre aux besoins actuels et relever, ensemble, les défis à venir. Pour l’hôpital Marie-Lannelongue, le GHPSJ apporte ainsi une assise financière et structurelle solide, qui lui permettra par exemple d’élargir son offre de soins et de disposer de bâtiments plus adaptés. Quant au GHPSJ, l’intégration de Marie-Lannelongue ouvre de nouvelles perspectives pour le développement de spécialités d’excellence, cardio-congénitale, chirurgie cardiaque, thoracique et vasculaire, notamment. Sans oublier notre intérêt commun pour la recherche et la formation, deux volets que nous entendons développer fortement durant les cinq prochaines années.

Un mot sur vos projets 2021 ?
Cette année sera, en premier lieu, celle de la finalisation de la fusion entre le GHPSJ et Marie-Lannelongue. Nous sommes aujourd’hui en cours d’harmonisation de nos systèmes d’information, première étape de notre future stratégie unique. Nos équipes médicales se réuniront d’ailleurs prochainement pour élaborer un premier projet médical commun. 2021 sera également marquée par le lancement d’un chantier de taille, la reconstruction entière de l’hôpital Marie-Lannelongue au Plessis-Robinson (92), pour une mise en service prévue courant 2025. Le futur bâtiment d’environ 30 000 m2, dont le maître d’œuvre sera choisi ce printemps, intégrera de nombreuses innovations technologiques propres aux spécialités de cet établissement classé parmi les meilleurs au monde en chirurgie cardio-vasculaire.  
 
Article publié dans le numéro de février d'Hospitalia à consulter ici.
 
 






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris