Connectez-vous S'inscrire
Actu

Le CHUM de Montréal : l’histoire mouvementée d’un des plus grands hôpitaux d’Amérique du Nord


Rédigé par Philippe Legrand le Mardi 23 Mars 2021 à 17:26 | Lu 447 fois


Figurant parmi les plus grands centres hospitaliers universitaires d’Amérique du Nord, le CHU de Montréal voit aujourd’hui sa construction quasiment achevée. Le constructeur canadien Pomerleau a repris avec succès le leadership de ce projet, allié à Veolia Energy Canada, dans le cadre d’un partenariat public-privé qui inclut aussi la maintenance de ces installations complexes.



Nouvel hôpital de pointe axé sur le patient, le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) est issu de la fusion de trois hôpitaux – l’Hôpital Notre-Dame, l’Hôpital Saint-Luc et l’Hôtel-Dieu.

Il a été construit au cœur du « quartier de la santé », à l’est du centre-ville de Montréal, et a réellement transformé le paysage médical du Québec. C’est aujourd’hui l’un des plus grands centres médicaux universitaires d’Amérique du Nord.

Un projet sur dix ans à l’histoire mouvementée

Le chantier s’est déroulé en trois étapes : le Centre de recherche a été achevé en 2013, l’hôpital lui-même livré en octobre 2017 et les bâtiments complémentaires – cliniques externes, espaces de bureau, bibliothèque et amphithéâtre – sont en cours d’achèvement. Ce gigantesque complexe hospitalier est à la fois le plus grand projet de construction d’Amérique du Nord dans le domaine de la santé et le plus important partenariat public-privé (PPP) du secteur au Canada.

Un bâtiment principal de 22 étages et 5 étages en sous-sol, un centre ambulatoire de 19 étages et 4 étages en sous-sol, une tour de bureaux et une bibliothèque de 16 étages et 3 étages en sous-sol, une tour logistique de 10 étages et 3 étages en sous-sol, un amphithéâtre de 3 étages, un parking de 4 étages en sous-sol... Il faut dire que le programme de ce projet hors-normes était plutôt copieux.

Après dix ans de travaux, et près d’un an de retard, la première phase de construction du super-hôpital a été livrée à l’automne 2017 par le consortium Construction Santé Montréal, choisi au départ. Mais suite aux difficultés financières de la société espagnole OHL, pilier de ce consortium, c’est le groupe de construction canadien Pomerleau qui a repris les rênes du projet fin 2017... Et c’est donc Pomerleau qui a réalisé avec succès le démantèlement de l’ancien site de l’hôpital Saint-Luc, puis la construction sur ce même lieu des services ambulatoires, des bureaux cliniques et administratifs, d’un prestigieux amphithéâtre et des parkings en sous-sol. Une deuxième phase représentant un investissement d’environ 400 millions de dollars canadiens.

Pomerleau, pionnier de la construction durable

Figurant parmi les plus grandes entreprises de construction au Canada et pionner en matière d’immeubles durables, Pomerleau est spécialisée dans les bâtiments, les infrastructures, les travaux civils et les énergies renouvelables. Fondée il y a plus de 50 ans, la société emploie 4 000 personnes dans ses 9 bureaux régionaux et sur plus de 150 chantiers à travers le pays.

Pour gérer les bâtiments du CHUM, Pomerleau travaille avec Veolia Energy Canada (VEC), partenaire à 20 % du Consortium CHUM Collectif, et chargé notamment de développer la centrale énergétique du nouveau complexe hospitalier, afin de permettre la prise en charge chaque année de 345 000 patients ambulatoires, de 22 000 patients hospitalisés et de 65 000 patients d’urgence. En vertu d’un contrat de 34 ans, la filiale québécoise de Veolia est à la fois actionnaire et fournisseur de service pour ce projet hospitalier d’envergure sur lequel, comme à son habitude, elle travaille avec des partenaires locaux. Elle délivre des services de gestion de la sécurité, de la performance énergétique, de la maintenance et du cycle de vie.

Pomerleau est associé depuis le début au projet du nouveau CHU de Montréal puisque l’entreprise est également le titulaire du contrat de PPP pour la conception, le financement, la construction et la maintenance sur 30 ans du nouveau Centre de recherche du CHUM, livré en 2013. Première étape dans le redéveloppement du centre hospitalier, ce centre de recherche de près de 70 000 m2, en deux édifices de 6 et 16 étages, est relié par souterrain au métro.

Il intègre notamment des laboratoires humides pour la recherche fondamentale, six plateformes équipées d’instruments et d’équipements à la pointe de la technologie, une salle blanche, deux secteurs de bio confinement et un accélérateur de particules (cyclotron) pour produire des isotopes médicaux radioactifs. Pour ce projet, qui a obtenu la certification environnementale Or de LEED, des dispositifs innovants ont été mis en place pour minimiser la consommation d’énergie, notamment un système de contrôle de la consommation énergétique à haute efficacité, une réduction de 30 % de la consommation d’eau et une conception unique des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation, qui font du CHUM le seul hôpital nord-américain à assurer un apport à 100 % d’air frais partout dans l’immeuble.

Un centre hospitalier universitaire de pointe

Le nouvel hôpital compte, quant à lui, 772 chambres individuelles, une unité de soins intensifs et 39 salles d’opération, y compris des salles de chirurgie robotique, de chirurgie cardiaque, de neurochirurgie et de transplantation. Le CHUM offre des soins généraux, spécialisés et surspécialisés à une clientèle adulte. Il développe des activités intégrées de soins, de recherche, d’enseignement, d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé, ainsi que de promotion de la santé. Il dessert 40 % de la population du Québec et contribue à la formation de près de 50 % de ses médecins. Il accueille chaque année un demi-million de patients et emploie 14 000 personnes, dont plus de 1 000 médecins et quelques 400 infirmières.

Le CHUM est désormais un centre hospitalier doté d’installations ultramodernes. Reconnu également pour son excellence en recherche, le CHUM regroupe quelque 500 chercheurs dédiés au développement, à l’évaluation et à la mise en œuvre de traitements innovants. En tant que centre hospitalier universitaire, le CHUM compte également plus de 700 professeurs et permet chaque année à environ 6 000 étudiants de compléter leur formation dans le domaine de la santé. Et si ce CHU de pointe peut exercer toutes ses activités médicales et universitaires dans de bonnes conditions, particulièrement en ces temps de pandémie de Covid, c’est aussi grâce à des entreprises spécialisées comme Pomerleau et Veolia Energy qui optimisent le fonctionnement de ces infrastructures complexes.
 






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris