Connectez-vous S'inscrire
Le magazine de l'innovation hospitalière
SIS

Le CHU de Poitiers digitalise le consentement et la collecte de données cliniques avec la solution innovante Clevernet


Rédigé par Rédaction le Lundi 20 Novembre 2023 à 10:05 | Lu 1164 fois


Pensée pour faciliter et fiabiliser la collecte de données de santé, la plateforme Clevernet – mise au point par la start-up française G5 Digital, et interopérable avec l’ensemble du système d’information hospitalier –, continue de démontrer ses nombreuses possibilités applicatives. En seulement quelques mois, elle a ainsi trouvé une large variété d’usages au CHU de Poitiers, comme nous l’expose Tony Ploquin, qui a coordonné ces projets au sein de la direction des systèmes d’information de l’établissement.



Dans quel contexte avez-vous déployé Clevernet ?

Tony Ploquin : Nous recherchions une solution permettant de simplifier le quotidien des équipes soignantes lors de la collecte de données, sur les volets non pris en charge par notre Dossier Patient Informatisé (DPI). Clevernet a rapidement retenu notre attention, à la fois pour sa richesse applicative, que pour sa compatibilité avec nos outils métier. Nous avons commencé par tester cette plateforme pour digitaliser l’inventaire des effets personnels des patients, jusque-là effectué manuellement avec des risques de pertes ou de modifications a posteriori. Pour prévenir ces risques, certains services scannent les documents et les enregistrent eux-mêmes dans le DPI, ce qui est très chronophage. Cette première application sur tablettes a donc été mise en œuvre début mai au sein de la Clinique chirurgicale.

Le succès a rapidement été au rendez-vous.

Une fois l’inventaire validé sur la tablette, le document est en effet automatiquement enregistré dans le DPI, sans action supplémentaire de la part du personnel soignant. L’adhésion des utilisateurs a donc été immédiate, car les bénéfices de l’outil sont clairement perceptibles – à la fois en termes de gain de temps que de fiabilité ou de traçabilité. Quatre mois après le lancement de ce pilote, la Clinique chirurgicale réalise et intègre tous les mois près de 200 inventaires via Clevernet. La digitalisation des inventaires est désormais en cours de déploiement dans l’unité de cardiogériatrie, et le sera très prochainement dans le service des urgences. 

Vous avez, en parallèle, élargi Clevernet à d’autres usages. Pourriez-vous nous en parler ?

La plateforme a également été déployée pour le recueil du consentement des patients pris en charge par le Centre d’étude et de traitement de la douleur avec, une fois de plus, une intégration automatique dans le DPI aussitôt le document signé numériquement. Clevernet y est aussi utilisé pour la réalisation des prescriptions anti-douleur, et pour le suivi de la douleur au fil des consultations, via un formulaire dédié. Cette dernière application intéresse également le service de dermatologie, qui souhaite l’appliquer pour le suivi des plaies car Clevernet permet de collecter tous types de données, y compris schémas, photos et vidéos. Et ce sont loin d’être nos seuls projets ! Nous comptons digitaliser le recueil du consentement dans le cadre des activités de recherche clinique et, à terme, permettre ce recueil à distance via le portail patient MyClevernet, notamment pour la chirurgie pédiatrique qui nécessite le recueil du consentement des deux parents, l’un en présentiel, l’autre à distance.

Comment évaluez-vous cette solution aujourd’hui ?

Clevernet offre sans conteste de très nombreuses possibilités, car tout recueil aujourd’hui effectué sous format papier et non intégré au DPI peut être réalisé via la plateforme. Par ailleurs, les données collectées sont automatiquement intégrées en temps réel – soit sous forme de document PDF, soit en structuré. Les projets déjà menés nous ont en outre permis de constater ses nombreux autres atouts. Basée sur des technologies Full Web et mobiles, la solution est facile à mettre en œuvre, à prendre en main et à étendre. Elle est d’ailleurs opérée par des équipes très réactives et réellement à notre écoute, ce qui est suffisamment rare pour être souligné. C’est, aussi, grâce à cette collaboration exemplaire avec G5 Digital que nous avons pu avancer aussi vite et mener de front plusieurs projets.

> Plus d'informations sur le site de G5 Digital

> Article publié dans l'édition de septembre d'Hospitalia à lire ici.

 






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr