Connectez-vous S'inscrire
SIS

L’engagement, une valeur cardinale pour HOPPEN


Rédigé par Joëlle Hayek le Lundi 15 Février 2021 à 09:53 | Lu 580 fois


Président et co-fondateur de HOPPEN, une PME bretonne spécialiste de la digitalisation des établissements de santé, Matthieu Mallédant dresse le bilan d’une année 2020 placée sous le signe de l’engagement – auprès des établissements de santé au plus fort de l’épidémie, auprès de l’écosystème pour faire continuer à faire avancer la santé numérique, mais aussi engagement en faveur de nouvelles synergies afin de renforcer une offre qui fait désormais référence. Rencontre.



Matthieu Mallédant, président et co-fondateur de HOPPEN. ©DR
Matthieu Mallédant, président et co-fondateur de HOPPEN. ©DR
L’année 2020 a véritablement été un « baptême du feu » pour HOPPEN. Pourriez-vous nous en parler ?
Matthieu Mallédant : En effet, un an après le rachat de Télécom Services – premier opérateur français de services numériques et TV dans les hôpitaux –, les circonstances particulières de cette année nous ont permis de tester, et surtout conforter, l’engagement de nos équipes au plus près des soignants et des patients. Durant le premier et le deuxième confinement, alors que de nombreux prestataires ont battu en retraite, nous avons pour notre part choisi de ne pas abandonner le navire. Nos équipes sont restées présentes, pour assurer les délégations de services et accompagner certaines évolutions visant à rompre l’isolement des patients confinés dans leur chambre – gratuité de l’offre de divertissement, mise à disposition de la solution de visioconférence MyHoppenVisio, etc. Cette mobilisation forte durant une période anxiogène a permis de mesurer la force de nos valeurset de réaffirmer l’humanité et l’engagement de nos équipes, inscrites au cœur de notre mission.

L’engagement fait en effet partie des valeurs-clés de HOPPEN. Pourriez-vous nous les détailler ?
Trois principes sont en effet déclinés au quotidien pour servir le personnel soignant et les patients. L’engagement, d’abord, que nous venons d’évoquer : nos équipes sont bien conscientes du rôle primordial des établissements de santé, et ne ménagent pas leurs efforts pour apporter appui et soutien au personnel et aux patients. Nous avons une responsabilité envers eux et nous nous attachons à être des facilitateurs, afin que les professionnels puissent mener leurs missions dans les meilleures conditions possibles. Ce qui nous amène à notre deuxième grande valeur, l’humanité : en participant aux services rendus aux usagers, nos équipes trouvent du sens à ce qu’elles font et c’est aussi pour cela, que l’esprit de corps avec les soignants durant les confinements a pris pied. Je citerai pour finir notre troisième valeur, l’audace, qui s’illustre surtout dans notre recherche constante de l’innovation au service des métiers de l’hôpital et des usages en chambre.

Ce sont autant de raisons qui vous ont récemment poussé à signer la charte « Engagé pour la e-santé ». En quoi consiste cette démarche ?
Nous nous sommes en effet formellement engagés en faveur de la feuille de route du numérique en santé pour, notamment, travailler en bonne intelligence avec les autres éditeurs, développer des outils conformes aux référentiels en vigueur et accompagner leur déploiement dans le respect des principes éthiques. Ces actions, nous les portons déjà de longue date. La signature de la charte nous a donné l’occasion de matérialiser notre contribution à l’avancement de la e-santé en France. Le document insiste par exemple beaucoup sur la nécessaire interopérabilité des systèmes d’information hospitaliers, qui représente un point d’achoppement historique entre les poids lourds du secteur et les PME comme la nôtre, qui ont besoin d’accéder à certaines données afin de proposer de nouveaux services digitaux. Des projets souvent stratégiques peuvent alors subir des retards, ce qui est préjudiciable pour tous. Une approche volontariste est donc ici indispensable et nous y souscrivons pleinement.

Un autre événement marquant cette année a été le rachat de Cineolia, spécialisé dans les services de divertissement aux patients. Pourquoi cette opération ?
HOPPEN poursuit en effet sa croissance externe pour digitaliser toujours plus de chambres dans les établissements de santé. Ce rachat nous a donc permis de passer à près de 180 établissements équipés –, soit près de 60 000 lits au total. Ce sontdonc, désormais, quelques 2,8 millions de patients qui bénéficient, chaque année, des services HOPPEN ! Les nouvelles synergies mises en œuvre avec les équipes de Cineolia viennent compléter celles déjà issues de notre rapprochement avec Télécom Services, en y ajoutant notamment un ADN de la relation client très fort. Chantre de la chambre connectée et, plus globalement, de l’hôpital digital, HOPPEN s’attache, depuis bientôt dix ans, à mettre l’innovation au service des patients et des soignants afin d’améliorer et de faciliter leur quotidien. Cineolia est pour sa part reconnu pour la qualité de son service client, ce qui viendra une fois de plus enrichir notre offre globale pour soutenir le développement de nouvelles prestations et proposer nos solutions à plus grande échelle, en France comme à l’export.



Plus d'informations sur le site d'HOPPEN.
 
Article publié sur le numéro de décembre d'Hospitalia à consulter ici.
 
 

©DR
©DR

HOPPEN en première ligne pour faire avancer le numérique en santé

Le 12 octobre dernier, la clinique du Médipôle Lyon-Villeurbanne, un site équipé par HOPPEN, en partenariat avec Aklia, a accueilli Matthieu Mallédant accompagné de trois députés de la circonscription du Rhône : Bruno Bonnell, également vice-président du Groupe d’Études Économie numérique de la donnée, de la connaissance et de l’intelligence artificielle et Secrétaire du Groupe Cybersécurité et souveraineté numérique, Jean-Michel Mis, par ailleurs vice-président du Groupe d’Études Santé numérique, et Cyrille Isaac Sibille, membre du Groupe d’Études Santé numérique, auteur d’un rapport sur le DMP et les données de santé remis ​début décembre à Olivier Véran. Après une visite de l’établissement et d’une chambre équipée du MediaScreen, l’écran multimédia tactile de HOPPEN pour améliorer le quotidien des personnels soignants et le confort des patients, les élus ont également eu l’occasion de découvrir AmbuTrack, sa solution de fluidification des parcours ambulatoires. Une visite organisée à l'initiative de HOPPEN et placée sous le signe de l'échange et du partage, pour donner toujours plus de corps à l’hôpital digital.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris