Connectez-vous S'inscrire
Hygiène

L’écoresponsabilité, engagement historique du français Oxy’Pharm


Rédigé par Rédaction le Lundi 14 Novembre 2022 à 10:14 | Lu 1298 fois


Créateur du concept de bio-désinfection automatisée des surfaces Nocotech, le groupe français Oxy’Pharm propose une offre globale écoconçue et écoresponsable, qui combine bionettoyage vapeur et bio-désinfection. Fiable, sécurisée et conforme aux exigences normatives les plus strictes, elle se démarque à la fois par son large spectre d’activité et son innocuité totale pour l’homme et l’environnement. Reportage.



« Depuis sa création en 2003, le groupe Oxy’Pharm s’investit dans la lutte contre les infections associées aux soins en s’inscrivant dans une démarche résolument écoresponsable. Le Nocotech, notre concept historique pour la bio-désinfection des surfaces par voie aérienne (DSVA), est basé sur la diffusion sèche de peroxyde d’hydrogène (H202), un procédé 99,9 % biodégradable, non allergène, non oxydant et non corrodant. Les bionettoyeurs vapeur Sanivap, que nous avons rachetés en 2019, n’utilisent pour leur part que de la vapeur d’eau à haute température et à haute pression. Cette offre parfaitement complémentaire matérialise les valeurs que nous défendons au quotidien : offrir aux professionnels de santé des solutions leur permettant de lutter efficacement contre les pathogènes, sans danger pour les opérateurs, les usagers et l’environnement », explique Romain Rouleau, directeur général de ce groupe français basé à Champigny-sur-Marne, dans la région parisienne, et disposant également d’un centre de production implanté à Lozanne, à une vingtaine de kilomètres de Lyon.
 

Une efficacité éprouvée selon les normes en vigueur

C’est justement cette association entre efficacité démontrée et innocuité qui différencie grandement le Nocotech et le Sanivap des autres solutions de bionettoyage et de bio-désinfection disponibles sur le marché. Tous deux sont en conformité totale avec les exigences normatives les plus strictes. Le Nocotech, par exemple, répond aux exigences de la norme européenne NF EN 17272, qui référence et valide son efficacité bactéricide, fongicide, levuricide, sporicide et virucide. « Plusieurs tests réalisés en conditions d’utilisation réelle nous permettent de revendiquer cette affirmation, et nous poursuivons notre veille normative et règlementaire afin de nous conformer rapidement aux évolutions éventuelles », indique Nouha Abichou, responsable de la qualité, des affaires règlementaires, de la sécurité et de l’environnement.

Cette attention forte portée à la sécurité se retrouve aussi, sans surprise, à toutes les étapes du processus de production. « Les usines Nocotech sont certifiées selon la norme ISO 13485, qui précise les exigences des systèmes de management de la qualité pour l’industrie des dispositifs médicaux. Elle est bien plus exigeante que la norme ISO 9001, en particulier sur le plan de la traçabilité, mais il nous a semblé important d’y souscrire car, même si nos solutions ne sont pas des dispositifs médicaux au sens règlementaire du terme, elles n’en sont pas moins largement utilisées en milieu médical », précise Pierre-Vincent Vandroy, responsable de la production.

Quant aux dispositifs médicaux Classe IIa – Organisme notifié GMED Sanivap, ils sont pour leur part en conformité avec les attendus de la norme NF T72-110, qui détermine l’activité bactéricide, fongicide, levuricide, sporicide et virucide des dispositifs de désinfection des surfaces par la vapeur d’eau. « Nos bionettoyeurs vapeur ont tous démontré leur capacité à offrir une désinfection complète, mais aussi à prévenir toute migration de germe lors du processus », poursuit Nouha Abichou en évoquant également la conformité du Sanivap avec un projet de norme en cours de rédaction, « ce qui nous permet d’être prêts pour le jour où celle-ci entrera en application ».
 

Une offre en adéquation avec les préoccupations actuelles

L’autre atout phare de l’offre Oxy’Pharm réside, comme nous l’avons vu, dans l’assurance d’une utilisation sans risques pour l’homme ou l’environnement. Le Nocotech, par exemple, se décompose en eau et en oxygène seulement. Il ne laisse donc aucun résidu sur les surfaces désinfectées, évitant ainsi que les micro-organismes ne développent de résistances. « Les établissements qui utilisent le Nocotech depuis près de vingt ans – et ils sont nombreux, partout dans le monde – n’ont jamais constaté de baisse d’efficacité. Les germes ne risquant par ailleurs pas de devenir résistants à la vapeur d’eau, celle du Sanivap est elle aussi garantie dans le temps », sourit Romain Rouleau. Cette offre globale ‘verte’, qui fait plus que jamais écho aux préoccupations environnementales des spécialistes de la lutte contre les IAS, répond également – du moins en ce qui concerne le Sanivap – à certains défis exacerbés par la situation actuelle : « Utiliser un nettoyeur uniquement à base d’eau, retire la dépendance aux fabricants de produits désinfectants. On n’est donc ni assujetti à d’éventuelles pénuries, ni à la répercussion de frais annexes comme l’augmentation des coûts de transport. Il n’y a en outre aucun déchet chimique à devoir traiter à travers une filière adaptée. Tout ceci contribue à réduire encore notre empreinte carbone », poursuit le directeur général.
 

RSE et développement durable

La démarche écoresponsable, marqueur fort de l’ADN Oxy’Pharm, ne se matérialise d’ailleurs pas uniquement à travers la dimension environnementale de ses solutions. Le groupe porte également tout un ensemble d’actions en faveur du développement durable, en particulier en ce qui concerne la gestion des déchets électriques et électroniques. « Les diffuseurs Nocotech et les nettoyeurs Sanivap arrivés en fin de vie sont récupérés et traités via une filière adaptée. Tous les composants sont recyclés ou revalorisés, de même d’ailleurs que l’ensemble des déchets issus du processus de production », indique Pierre-Vincent Vandroy en évoquant les nombreux partenariats noués avec les acteurs des filières de retraitement plastique, papier et carton, mousse, métal, bois, dispositifs DEEE, etc.

Il poursuit : « Depuis la crise Covid, nous avons également engagé une réflexion autour des chaînes d’approvisionnement, pour privilégier autant que possible un sourcing local et continuer ainsi à réduire notre impact carbone ». Emballages 100 % recyclables, regroupement des livraisons, véhicules verts, « nous cherchons continuellement à nous améliorer, dans la continuité de notre engagement RSE », insiste Nouha Abichou en évoquant les nombreuses autres initiatives menées en ce sens, en particulier sur le plan de la qualité de vie au travail. Toutes ces actions participent à la renommée du groupe Oxy’Pharm, dont les solutions fabriquées en France sont aujourd’hui exportées partout dans le monde. « Le concept Nocotech est à ce jour présent dans une centaine de pays, et séduit chaque jour de nouveaux hôpitaux. Le Sanivap, lui, s’exporte de plus en plus, en particulier depuis la pandémie. Nous comptons bien poursuivre dans cette dynamique et continuer à élargir notre offre, toujours dans le respect des valeurs que nous portons », conclut Romain Rouleau.

> Plus d'informations sur le site d'Oxy'Pharm

Article publié dans l'édition de septembre 2022 d'Hospitalia à lire ici.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris