Connectez-vous



Actu

L’Institut GIPTIS menacé

Rédigé par Rédaction le Mercredi 24 Janvier 2018 à 11:46 | Lu 789 fois


GIPTIS (Genetics Institute for Patients, Therapies, Innovation and Science) ambitionne de devenir le plus grand institut euro-méditerranéen de soin et de recherche dédié à la lutte contre les maladies génétiques, qui concernent 1 personne sur 20 soit près de 3 millions de personnes en France. GIPTIS doit voir le jour en 2020, au cœur du campus hospitalo- universitaire de la Timone, à Marseille. Il réunira dans un bâtiment à la pointe de la technologie, 350 des meilleurs chercheurs français et internationaux, 150 professionnels de santé, une douzaine de start-up et d’entreprises du médicament, des experts du développement du médicament, les associations de malades et l’ensemble des acteurs économiques de ce territoire.



L’Institut GIPTIS menacé
Près de trois ans ont été nécessaires à la communauté scientifique et médicale des maladies génétiques rares pour imaginer cet institut privé à but non lucratif adossé à l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille (AP-HM), à Aix- Marseille Université et à l’Inserm.
 
GIPTIS est un modèle de collaboration sans précédent totalement dédié à l’accélération de développements thérapeutiques pour les 95% de malades qui ne disposent pas de traitement à ce jour.
 
GIPTIS fédère et bénéficie du soutien moral et financier d’acteurs privés, d’investisseurs, de l’ensemble des collectivités territoriales, de l’Etat en région et de la Banque Européenne d’Investissement, qui a confirmé son éligibilité à un financement européen dans le cadre du Plan Juncker. 

Un désengagement de l’AP-HM

Le projet GIPTIS est prêt à passer en phase de réalisation.

Pourtant, GIPTIS est bloqué et risque de manquer un financement européen de 22 millions d’euros parce que le changement de modèle et de philosophie ne recueille pas l’adhésion du dirigeant d’un acteur public essentiel du champ de la santé : l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille (AP-HM) qui revient sur son accord écrit de 2015 d’attribuer un terrain au sein du campus hospitalo-universitaire de la Timone.

Ce désengagement remet en cause l’implantation de GIPTIS au cœur du CHU, et donc l’accueil et la prise en charge des malades en consultation au sein de l’Institut. 

Le communiqué de l’équipe GIPTIS

« GIPTIS permettra pourtant une amélioration significative des conditions d’accueil des personnes malades, des conditions d’exercice des professionnels de santé et l’augmentation de l’activité médicale grâce à son modèle et ses financements.
GIPTIS s’appuie sur un modèle d’investissement privé, collaboratif, à but non lucratif qui propose un mode alternatif de coopération et de financement au bénéfice de nos structures publiques. La question cruciale est de savoir si nous serons collectivement prêts à accompagner ce changement pour pérenniser le financement de l’innovation médicale et l’équité d’accès au soin, deux fiertés françaises fragilisées ces dernières années.
 
C’est en créant un nouveau modèle, comme GIPTIS, c’est-à-dire un troisième monde réunissant le meilleur du public et le meilleur du privé, dans un contexte privé avec mission d’intérêt général à but non lucratif, que l’on progressera dans des champs aussi importants que le cancer, les maladies neurodégénératives, les maladies rares ou le vieillissement de la population.
 
Dans le contexte du plan pour l’Europe voulu par le Président de la République et de l’investissement majeur de l’Etat pour favoriser compétitivité et innovation en France, se priver d’une telle opportunité d’investissement privé et de fonds européens serait incompréhensible.
 
Des vies, des destins de familles et d’enfants sont en jeu. Nous sommes engagés dans la volonté d’offrir une solution à ces millions de malades, un espoir aux aidants, un soutien aux soignants, une excellence médicale et scientifique.
 
Aussi l’équipe GIPTIS et l’ensemble de la communauté des maladies génétiques rares sollicitent une intervention du plus haut niveau de l’Etat, comme de la société civile, pour qu’un tel institut voie le jour et concrétise l’élan donné par la stratégie nationale de santé et l’action du gouvernement ».
 
Consulter l’appel à soutien sur : www.change.org/p/créons-giptis
Pour visionner le film ‘GIPTIS doit voir le jour’ : https://www.giptis.com  





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






CONTACT

HOSPITALIA

39 rue de la Malouine
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris 



ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !