Connectez-vous S'inscrire
Hygiène

Koh’Pital, une initiative ludique et pédagogique


Rédigé par Aurélie Pasquelin le Lundi 30 Mai 2022 à 14:36 | Lu 847 fois


Soucieux de mobiliser les équipes hospitalières pour la semaine de la sécurité des patients, le service Qualité et Gestion des risques du Centre Hospitalier Intercommunal Nord Ardennes a créé le jeu Koh’Pital. Reprenant le thème de la célèbre émission Koh-Lanta, cette animation permet de développer, manière ludique, les connaissances relatives à la qualité et la sécurité des soins.



Des épreuves, des équipes, des totems et des insectes. Dans le Centre Hospitalier Intercommunal Nord Ardennes, la semaine de la sécurité des patients a des allures d’île déserte. Créée en 2019, l’aventure Koh’Pital vivait en novembre dernier sa deuxième édition. Tout au long de la semaine, les équipes hospitalières se sont ainsi relayées sur les différents jeux imaginés par les membres du service Qualité et Gestion des risques de l’hôpital. « Une telle approche permet notamment aux professionnels de s’échapper du quotidien. Ils peuvent ainsi tester leurs connaissances autour des thématiques de la qualité et de la sécurité des soins d’une manière très ludique, et en fin de compte plus stimulante », indique Aurélie Barbe, ancienne directrice du service Qualité et Gestion des risques, aujourd’hui directrice des Affaires médicales et générales des établissements de personnes âgées du CH.

Quizz, chambre des erreurs, escape game… Cela fait déjà plusieurs années que les équipes de la qualité et de la gestion des risques rivalisent d’ingéniosité pour présenter le sujet sous un jour divertissant. « Nous avons organisé des quizz et des journées informations dans le hall de l'hôpital, mais nous nous sommes rapidement rendu compte qu’il était difficile de mobiliser sur un thème comme la sécurité des soins. Nous nous sommes donc tournés vers des solutions plus ludiques, comme les serious games », poursuit Aurélie Barbe. Une philosophie que l’équipe a continué de faire mûrir jusqu’à la création, il y a un peu plus de deux ans, de la semaine Koh’Pital. Quatre à cinq ateliers, tous inspirés d’une thématique « Koh-Lanta », ont ainsi été organisés dans des espaces dédiés. Mais il s’agissait, cette fois-ci, d’évoquer les savoirs et questionnements relatifs à la sécurité des soins.
 

Un événement ouvert à tous

« Trouver les sujets et les jeux associés, les préparer, demande certes du temps, mais cela favorise également la cohésion d’équipe, qui est importante au sein de notre service », constate Aurélie Barbe en saluant « l’implication de tous ». À chaque édition, les organisateurs ont ainsi produit, en amont, une bande-annonce de l’événement à venir. Le ton était donné dès le départ, avec les codes qui ont fait la renommée de l’émission télévisée : certains participants ont été par exemple filmés recevant une bouteille de convocation, tandis que les vainqueurs de l’édition précédente défiaient leurs collègues à venir « les détrôner ».

Ouvert à l’ensemble des professionnels de l’hôpital, le jeu attire tous les métiers, médicaux, paramédicaux, et même administratifs et techniques. « Nous varions la typologie des savoirs demandés dans les différents jeux, de manière à ce que chaque professionnel puisse apporter sa pierre à l'édifice », confie Aurélie Barbe. Des gestes d’hygiène au courrier de sortie en passant par l’identité du patient, les jeux proposés par Koh’Pital s’intéressent donc aux différentes séquences et activités hospitalières et « favorisent les équipes mixtes », indique Camille Duval, animatrice Qualité. Composée de quatre personnes environ, chaque équipe peut librement participer à un ou plusieurs ateliers, durant toute la durée de la semaine Koh’Pital. « Pour permettre aux participants de revenir plusieurs fois sur un même atelier, nous avons édité plusieurs scénarios », complète Aurélie Barbe. À chaque jeu remporté, un collier de perles, représentant un certain nombre de points, est décerné à l’équipe gagnante.
 

La sécurité des soins en toile de fond

« Un classement est publié tous les jours, et au terme de la semaine, les deux premières équipes se confrontent dans un escape game réunissant les différents jeux proposés tout au long de l’événement », précise la responsable. Très variés, ceux-ci vont du mime au dessin, en passant par des jeux d’adresse. « L’un des ateliers proposés lors de l’édition 2021 reprenait par exemple le principe du Mölkky, illustre Camille Duval. Dans le noir, les équipes devaient se parler et donc se coordonner pour mettre la lumière et pouvoir viser les quilles. Une fois touchées, ces dernières dévoilaient une image en rapport avec la sécurité des soins. Les participants devaient alors énoncer une précaution en lien avec elle ». Un défi attendu par les participants, puisque toutes les énigmes proposées dans Koh’Pital sont en lien avec cet enjeu. « Nous avons adapté l’aspect de chaque jeu à ce scénario général », décrit Aurélie Barbe.

La responsable admet néanmoins que « l’aspect “jeu” attire davantage en lui-même que la sécurité des soins ». Un constat également posé par Anne Guerelle, animatrice qualité : « beaucoup viennent pour les activités, et pour manger des insectes », sourit-elle. Pour autant, les équipes du service Qualité et Gestion des risques voient dans l’organisation d’un tel événement, un atout indéniable pour « faire des rappels en matière de sécurité des soins », mais aussi pour « favoriser la cohésion et le travail d’équipe » et faire connaître leur propre service et ses activités. « De nombreux professionnels de terrain, qui ne nous connaissaient pas, se sont intéressés à ce que nous faisons », note Aurélie Barbe qui espère ainsi « améliorer les échanges et changer le regard sur la culture qualité et sécurité des soins ».
 

Une initiative récompensée par le deuxième prix de la sécurité des patients de l’ARS Grand Est

Le projet Koh’Pital des équipes Qualité et Gestion des risques du Centre Hospitalier Intercommunal Nord Ardennes a été salué par l’Agence Régionale de Santé Grand Est, qui lui a attribué le deuxième prix de son concours pour la Semaine de la Sécurité des Patients 2021. Déjà lauréates trois ans auparavant pour un projet de film d’horreur des erreurs, semblable à une chambre des erreurs filmée, elles se « réjouissent de cette récompense ». Quant au prix obtenu, elles ont d’ores et déjà décidé de le reverser à un projet d’amélioration de la qualité des soins ou de la qualité de vie au travail. « Par ce biais, nous poursuivons notre activité d’amélioration de la qualité », conclut Aurélie Barbe.
 






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris