Connectez-vous S'inscrire
SIS

Innovations : Softway Medical maintient le virage


Rédigé par Pamela Claude le Mercredi 24 Février 2021 à 09:44 | Lu 494 fois


Entretien exclusif avec le Docteur Pierre Lesteven, médecin spécialisé en Santé Publique et Systèmes d’Information, et David Vincent, Directeur des Relations Publiques de Softway Medical.



David Vincent, Directeur des Relations Publiques de Softway Medical. ©DR
David Vincent, Directeur des Relations Publiques de Softway Medical. ©DR
Comment abordez-vous l’innovation chez Softway Medical ?
David Vincent : Depuis 25 ans, l’innovation est au cœur de notre projet d’entreprise. La proximité entre les équipes soignantes et nos développeurs, alliée à l’agilité permise par des choix technologiques, s’avèrent aujourd’hui particulièrement pertinentes. Les fonctionnalités offertes par notre Dossier Patient Informatisé (Hopital Manager) répondent aux enjeux actuels notamment sur la coopération territoriale et nous positionnent, aujourd’hui, dans le trio de tête des éditeurs de logiciels en santé, leader dans le secteur privé et ESPIC. Dans ce trio, Softway Medical est le seul éditeur et hébergeur de données franco-français. Nous nous développons également fortement dans le secteur public avec déjà 14 groupements hospitaliers de territoires (GHT) qui ont fait le choix de nos solutions en moins de 2 ans. Les outils numériques prenant de plus en plus d’importance dans le pilotage qualitatif du système de santé, dans le management des établissements ou dans l’optimisation du parcours patient, nous comptons aller encore plus loin dans l’efficience et la diversité de nos services. En conséquence, nous allons majorer nos efforts dans la recherche et le développement en lançant une opération d’envergure : « le CHU Project », avec plus de 10M€ investis sur 3 ans.
Dr Pierre Lesteven : La pandémie de la Covid 19 a démontré l’intérêt et les potentialités des solutions numériques. Les innovations en termes de e-santé se multiplient et impactent aujourd’hui très significativement les pratiques des professionnels de santé. La digitalisation des pratiques va permettreune accélération de la recherche médicale, le pilotage de parcours de soins complexes faisant intervenir de multiples acteurs, le développement de la prévention et plus globalement l’émergence de nouvelles formes de pratiques médicales.

Quels sont les objectifs en termes d’usages et de livrables aux professionnels dans vos innovations ?
David Vincent : Notre plateforme « Ville Hopital Manager » permet dès aujourd’hui la coordination de certains parcours et va continuer à se développer. L’objectif est d’orienter notre offre actuelle vers un « DPI-plateforme numérique » agrégant un bouquet de services qui permettront à tous les acteurs du parcours de soins : établissements sanitaires publics et privés, services de soins à domicile, professionnels de santé libéraux…, d’intervenir de façon coordonnée et sécurisée. Le patient pourra ainsi devenir de plus en plus acteur actif de son parcours.

Dr Pierre Lesteven, Médecin spécialisé en Santé Publique et Systèmes d’Information. ©DR
Dr Pierre Lesteven, Médecin spécialisé en Santé Publique et Systèmes d’Information. ©DR
Quels sont les apports des solutions numériques pour optimiser les filières de soin ?
Dr Pierre Lesteven : Le nombre de données collectées dans les dossiers patients informatisés croît de façon exponentielle. La multiplication des dispositifs médicaux connectés y participe largement. Un exemple : la prise en charge des patients souffrant d’insuffisance respiratoire chronique oxygéno-dépendante. Un dispositif médical connecté peut mesurer les paramètres cardio-respiratoires vitaux : taux de saturation en oxygène, fréquence respiratoire, rythme cardiaque, ainsi que la température et l’activité. L’intelligence artificielle appliquée à ces données en vie réelle, couplée aux données du DPI, permet de prédire efficacement les exacerbations de BPCO, quelques jours avant le déclenchement d’une crise aiguë, synonyme d’hospitalisation en urgence. Grâce aux alertes générées, le médecin pourra alors adapter le traitement et éviter les complications et les hospitalisations associées, génératrices d’inquiétudes, de souffrances, dont le coût en France se chiffre en milliards d’euros par an. 
David Vincent : Les équipes de notre groupe se mobilisent pour élaborer et tester des solutions en vie réelle. Les progrès nécessiterontd’accroître les co-développements associant l’ensemble des intervenants à la recherche de solutions satisfaisantes pour les patients et gratifiantes pour les soignants(un modèle de « Fab Lab » dédié aux filières de soin intégrant des soignants, des start-ups, des experts, des patients…)

Quel est l’apport de l’IA et de l’exploitation des datas intégrés à un dossier patient informatisé pour faire progresser les pratiques médicales ?
Dr Pierre Lesteven : L’abondance de données et l’intelligence artificielle permettent de franchir une étape, à savoir passer d’analyses descriptives à des prédictions. On évoque alors la médecine « 4P », pour : Personnalisée (les connaissances en imagerie, en biologie, en génomique… prennent de plus en plus d’importance dans les choix de stratégies thérapeutiques), Préventive, Prédictive (prédire permet d’anticiper pour prévenir des maladies, des complications, anticiper pour adapter précocement un parcours de soins), Participative (les patients porteurs d’une pathologie chronique et/ou de poly-pathologies, de mieux en mieux informés, participent de plus en plus au déroulement de leur projet de soins).
Quels impacts l’innovation en système d’information pourrait engendrer sur le système de santé ?
David Vincent : Le dessein historique de nos solutions a toujours été d’optimiser le potentiel des équipes soignantes. Les innovations technologiques amplifient les capacités des équipes et permettent au patient d’être un acteur éclairé de son parcours de soins, tant en mode curatif que préventif. Tous placent la prise en charge globale des parcours de soins comme un but ultime à atteindre. Cette ambition passe par l’intégration de multiples services, un DPI dynamique et coopératif étant le point de convergence de ces services. L’objectif est que le digital renforce les liens entre patients et soignants dans une dimension qualitative plus importante notamment en fluidifiant, en traçant et en distribuant une information exhaustive et pertinente prenant en compte la temporalité et le contexte de chacun. Une trajectoire qui s’inscrit pleinement dans le cadre de la feuille de route du numérique en santé.
Dr Pierre Lesteven : Internet, la télémédecine, le big data, l’intelligence artificielle, participent à la digitalisation massive des pratiques médicales et soignantes. Les services rendus par cette digitalisation portés à la fois par les patients et les professionnels de santé vont profondément faire évoluer l’organisation du système de santé vers une prise en charge plus globale de la santé, intégrant la prévention. Si les professionnels de santé disposent de bons outils permettant de déployer leurs compétences, c’est eux qui induiront l’évolution du système de santé.
 
 

Développement du « CHU Project » autour de trois grands axes

  1. Un axe « soin et optimisation du temps médico-soignant » 
    La sécurité et la qualité des soins imposent des contraintes parfois coûteuses en temps. Nous développons fortement dans nos solutions les axes autour de la mobilité ainsi qu’autour des technologies basées sur les données collectées dans nos applicatifs, pour permettre un meilleur calcul de la charge en soin, un allègement des tâches répétitives et chronophages (codage des actes et séjours, conciliation des traitements médicamenteux…). Softway Medical, est aussi le distributeur exclusif pourle secteur de l’imagerie de la gamme Synapse Fujifilm en France, qui intègre de plus en plus de l’Intelligence Artificielle (IA), permettant aux radiologues de mieux se mobiliser sur les taches qui font appel à leur expertise. 
     
  2. Un axe « management » 
    Notre ambition est de permettre à tous les acteurs habilités à intervenir sur des parcours de soins ville-établissements de santé de disposer des bonnes informations au bon moment, et de coordonner leurs interventions respectives. L’objectif est d’apporter au manager un soutien dans le pilotage opérationnel des établissements et de la qualité des process médicamenteux (aide au codage, de programme de médicalisation, de tableaux de bord pour prise de décision et d’optimisation des investissements et ou de mesure de la qualité…).
     
  3. Un axe « recherche » 
    Les établissements et professionnels de santé font confiance à Softway Médical, hébergeur certifié de données de santé, pour stocker et sécuriser leurs données. Nous ambitionnons d’offrir aux équipes de recherche un accompagnement leur permettant de valoriser au mieux leurs données en intégrant un outil de gestion des projets de recherches et des études cliniques dans notre DPI (détection et suivi de patients, pilotage de cohortes…). Nos solutions pointues sont au service des professionnels de santé pour mieux répondre aux usages et d’intégrer les innovations de l’IA. L’objectif est de sécuriser et d’optimiser la qualité du parcours patient en assurant une valorisation des données pour faciliter la coordination, l’aide à la décision et nourrir la recherche clinique.


 
Article publié sur le numéro de décembre d'Hospitalia à consulter ici.
 
 
Plus d'informations sur le site de Softway Medical.

 






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris