Connectez-vous S'inscrire



Actu

COUP D’ENVOI de la construction de l’Ensemble Hospitalier Civil et Militaire BAHIA et de l’ESAP-MAS « La Rencontre »

Rédigé par Rédaction le Vendredi 14 Décembre 2018 à 15:44 | Lu 695 fois


Depuis mi-novembre, les phases de construction de l’Ensemble Hospitalier Civil et Militaire BAHIA* (BA pour Bagatelle et HIA pour Hôpital d’Instruction des Armées Robert Picqué) et de l’établissement ESAP-MAS « La Rencontre » de la Fondation John Bost, ont débuté à Talence (33).



Deux Fondations en mouvement et aux valeurs communes

La Fondation Bagatelle et la Fondation John Bost, sont nées toutes deux il y a plus de 150 ans pour prendre soin des personnes. La première, en proposant un parcours de prise en charge globale de la personne, y compris à son domicile ; la seconde à l’attention des enfants, adolescents, adultes souffrant de troubles psychiques et de handicap physique et/ou mental, ainsi que des personnes âgées dépendantes, dont l’état nécessite une vie sociale adaptée.
Au-delà des valeurs communes qu’elles partagent, les calendriers** des ensembles immobiliers se rejoignent.
C’est désormais le temps de la concrétisation de ces deux projets hospitaliers et médicosociaux, soutenus par l’Agence Régionale de Santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine.
« BAHIA, c’est le choix de réunir deux offres parfaitement complémentaires, le choix d’inscrire dans la durée cette complémentarité et plus encore de tirer de celle-ci toutes les synergies possibles. Le tout est plus que la somme des parties, ce projet le prouve. Il s’agit là d’un projet d’intelligence collective dans lequel chacun des partenaires a respecté dès le début les atouts et les contraintes de l’autre, dans un souci d’adaptabilité permanente. Il est le résultat d’une conviction partagée d’apporter une réponse adaptée aux besoins de ce territoire et de la population, avec l’ambition et l’exigence continue de participer d’une offre de soins de qualité à proximité. » Michel LAFORCADE, Directeur général, ARS Nouvelle-Aquitaine
« La collaboration et les synergies initiées depuis plusieurs années avec l’Hôpital d’Instruction des Armées seront désormais plus visibles. Cette opération représente non seulement un enjeu de santé publique, car nous maintenons une offre de soins en secteur 1 sur le sud de la métropole bordelaise, mais aussi un enjeu économique : elle entraine une mutualisation des ressources entre deux établissements et le développement d'une offre de santé pertinente et efficiente. » Gabriel MARLY, Président de la Fondation Bagatelle
Geneviève FIDELLE, Médecin général inspecteur, Directrice des hôpitaux service de santé des armées souligne une « relation « santé-défense » renforcée grâce à un projet médical partagé et innovant ». 

Focus sur l’établissement ESAP-MAS « La Rencontre » de la Fondation John Bost
Avec l’implantation d’un nouvel établissement sur Talence, la Fondation John Bost va désormais pouvoir accueillir les personnes qui lui font confiance au plus près de leurs familles, de leurs amis, leur permettant ainsi de conforter leur lien social et de préserver leur capacité de mener une vie plus inclusive. Des parcours de soins conjoints entre les deux fondations sont prévus, à l’image de l’ouverture prochaine d’un centre de consultation facilitant l’accès aux soins somatiques pour les personnes en situation de handicap.
« L’ouverture du Pavillon La Rencontre à Talence, en plein cœur de la métropole bordelaise est un beau projet, car c’est la rencontre entre les personnes qui permet de faire bouger les lignes, de changer le regard sur les situations et donc d’avancer concrètement tant vis à vis du handicap et de l’inclusion que dans la vie en général. » Christian Feuillette, Président de la Fondation John Bost 
 

Focus sur l’Ensemble Hospitalier Civil et Militaire BAHIA

Répondant à la fois à un besoin de santé territorial au Sud de Bordeaux Métropole et à la volonté du Ministère des Armées exprimée dans le cadre du plan SSA 2020, le projet BAHIA a reçu en septembre 2017 un avis favorable du COPERMO, Comité (interministériel) de la performance et de la modernisation de l’offre de soins hospitaliers. Il est le plus avancé des 4 Ensembles hospitaliers Civils et Militaires prévus sur le territoire national. En outre, les 3 collectivités – Région, département, Métropole – ont acté au printemps 2018 leur participation par une garantie solidaire d’une partie de l’emprunt.
Un financement global de 90 millions d’euros, porté par la MSPB Bagatelle, a été rendu possible grâce à l’intervention de la Banque européenne d’investissement (BEI) qui a apporté une part importante de l’emprunt, sans garantie des collectivités territoriales.
Le prêt de 35 millions d’euros accordé par la Banque européenne d’investissement, dans le cadre du « Plan Juncker », était une condition sine qua non pour la réalisation du projet. « Cette opération est le premier financement réalisé dans le domaine de la santé en France sous l’égide du fonds européen pour les investissements stratégiques, aussi appelé « Plan Juncker » s’est félicité Ambroise FAYOLLE, Vice-président de la Banque européenne d’investissement. « Mais c’est aussi un projet lié à l’armée qui montre que l’Europe est prête à soutenir les investissements des Etats membres, et donc de la France dans le secteur de la défense ».

A noter : le financement de BAHIA est constitué de 20% d’apport de la MSPB ; 6% de subvention COPERMO Comité (interministériel) de la performance et de la modernisation de l’offre de soins hospitaliers ; 74% d’emprunt.

Un ensemble hospitalier intégré dans la ville 
Réparti sur deux bâtiments, respectivement de 5 000 et 17 000 m2, le projet BAHIA comprend un premier bâtiment consacré aux consultations et aux bureaux administratifs livré fin 2019 ; un second bâtiment accueillera les spécialités de soins critiques (urgences, réanimation, USC et Néonatalogie), la nouvelle maternité, un nouveau bloc opératoire, l’unité de traitement et de réhabilitation des blessés, les soins de suite et de réadaptation, la Pharmacie à usage intérieur et les services médico-techniques. La situation géographique privilégiée pour cet ensemble lui permettra d’être accessible par les transports en commun (Bus, Vcub, etc.) et sera doté d’un parking redimensionné.
 


BAHIA : le projet vit déjà.
Si la phase de construction immobilière démarre désormais, les synergies et rapprochements sont initiés depuis 2015. Les activités médicales et chirurgicales de l’HIA Robert Picqué sont maintenues, voire renforcées. 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter





Suivez-nous
Twitter
Facebook