Connectez-vous S'inscrire
Le magazine de l'innovation hospitalière
SIS

Apicrypt, toujours à l’avant-garde des nouveaux usages


Rédigé par Joëlle Hayek le Lundi 15 Mai 2023 à 09:52 | Lu 890 fois


Toute première messagerie médicale de France, Apicrypt s’est dès le départ attachée à renforcer la qualité des soins et la sécurité de l’exercice professionnel. Elle est portée par l’APICEM, un opérateur désormais référencé Ségur numérique et qui entend continuer à accompagner les nouvelles pratiques de la communauté médico-soignante. Le point avec Alexandre Caron, son directeur Administratif et Conformité, par ailleurs responsable de la sécurité des systèmes d’information.



Alexandre Caron, directeur Administratif et Conformité. ©DR
Alexandre Caron, directeur Administratif et Conformité. ©DR
Apicrypt est une solution avant-gardiste. Pourriez-vous nous en parler ?

Alexandre Caron : Elle a effectivement vu le jour dès 1995 à l’initiative d’un médecin généraliste. Constatant que le défaut de communication entre professionnels de santé était responsable d’au moins 13 000 décès par an, sans compter les autres conséquences potentiellement délétères, il avait eu l’intuition que l’Internet naissant pourrait avoir un rôle à jouer en matière d’amélioration des soins. Pressentant, aussi, que les données de santé des citoyens pourraient représenter un intérêt financier dans le futur, il a dès le départ souhaité proposer un outil qui permettrait également de sécuriser les échanges interprofessionnels. Avec succès, car la messagerie sécurisée de santé Apicrypt compte actuellement plus de 93 000 utilisateurs actifs, dont 51 000 professionnels libéraux et plus de 33 000 exerçant en établissement de santé, pour 135 millions de messages échangés durant la seule année 2022.

Apicrypt a connu quelques évolutions ces dernières années. Lesquelles ?

En 2018, la messagerie a rejoint l’Espace de confiance MSSanté, dévoilant une nouvelle version qui permettait justement d’activer l’interopérabilité avec le système MSSanté, mais aussi de faciliter l’intégration aux outils métiers et d’offrir des fonctionnalités additionnelles pour toujours mieux sécuriser l’exercice professionnel. Ces évolutions, qui facilitent sensiblement les missions des professionnels de santé, se sont traduites par une augmentation des flux à hauteur de 48 % sur les cinq dernières années. Autre nouveauté, survenue pour sa part en septembre 2022 : Apicrypt a obtenu la certification Hébergeur de Données de Santé (HDS), en remplacement de l’agrément décroché dès 2018.

Quels enjeux identifiez-vous aujourd’hui auprès des utilisateurs et comment y répondez-vous ?

Ceux-ci sont, pour l’essentiel, en lien avec la forte accélération opérée en matière de santé numérique. Les exigences des pouvoirs publics s’accroissent chaque année et si, en tant qu’opérateurs spécialisés, nous sommes en mesure d’y faire face rapidement, cela est loin d’être le cas des professionnels de santé eux-mêmes. Ils peuvent difficilement tenir la cadence imposée, d’autant que leurs effectifs sont sous tension et qu’ils ne disposent pas toujours des infrastructures adaptées. Il est à craindre qu’ils ne décrochent face à une accélération qui va aussi de pair avec une modification des pratiques, à laquelle ils ne sont pas toujours préparés. Naturellement, nous nous tenons à leurs côtés et continuerons de les accompagner, mais les pouvoirs publics doivent être conscients que le changement se fera sur le temps long. C’est d’ailleurs un constat que nous remontons régulièrement aux tutelles, d’autant que nous participons activement aux travaux du Ségur Numérique. Sur un autre registre, nous poursuivons nos propres réflexions pour développer dès à présent des réponses adaptées à ce mode nouveau qu’est l’exercice coordonné, mais aussi pour renforcer la dématérialisation des données et automatiser leur intégration aux logiciels métiers. Nous comptons prochainement capitaliser sur ces travaux pour, encore une fois, améliorer les soins aux patients, dans le respect de l’éthique et des exigences déontologiques fondant l’exercice médico-soignant.

> Retrouvez les équipes de l’APICEM lors de SantExpo (Paris, 23-25 mai), sur le stand K-48.

Article publié dans l'édition de mai 2023 d'Hospitalia à lire ici.







Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr