Connectez-vous S'inscrire
SIS

Améliorer l'efficacité des flux d’information pour une meilleure qualité des soins aux patients


Rédigé par Rédaction le Vendredi 25 Février 2022 à 11:34 | Lu 482 fois


Une tribune par Vincent Creste, directeur des ventes pour la France chez Ergotron.



Améliorer l'efficacité des flux d’information pour une meilleure qualité des soins aux patients
L’ensemble du personnel soignant travaillant dans un hôpital, une clinique ou un centre de santé devrait prétendre à des conditions de travail sécurisées et sécurisantes comme n’importe quel salarié du secteur tertiaire. Pourtant, l'équipement utilisé par les infirmières notamment ne répond souvent pas à leurs besoins. Marchant plusieurs kilomètres chaque jour pendant de longues périodes de travail, les soignants ne peuvent pas toujours manifester leurs préoccupations à leurs employeurs, jusqu'à ce que les conséquences se manifestent sous la forme de problèmes de santé, voire de démission. Depuis 2018,1300 étudiants infirmiers ont abandonné avant la fin de leurs études.  La pénurie de personnels soignants provoque la fermeture de 20% des lits dans les hôpitaux publics en France selon une enquête menée par le président du Conseil Scientifique et du Comité Consultatif National d’Ethique, Jean-François Delfraissy.

Il s'agit d'un problème à ne pas sous-estimer pour pouvoir maintenir la continuité des activités, en particulier pendant les périodes de forte pression sur les soins liées à la pandémie. Les effets sur la fatigue physique et mentale sont considérables. Le troisième volet de l’enquête Power to Care 2021, qui évalue le bien-être des professionnels d’aide et de soin, révèle que le sentiment de fatigue est bien présent chez 54 % des sondés. Nombreux sont ceux qui ne parviennent pas à terminer les tâches administratives dans les délais impartis ; plus de 74% déclarent travailler au-delà de leurs heures contractuelles au moins une fois par semaine et 17% le font tous les jours ouvrables.
 
Les environnements de travail actuels ont contraint les travailleurs à adopter de mauvaises habitudes de travail, telles que l'absence de pauses et l'exécution de tâches répétitives en adoptant une mauvaise posture. En conséquence, les troubles dus aux traumatismes cumulatifs (TTM), tels que le syndrome du canal carpien, les lombalgies et autres troubles musculosquelettiques (TMS), sont légion. L’Ordre des infirmiers enregistrait le 11 octobre dernier un « quasi doublement des situations d’épuisement professionnels en quelques mois »selon son enquête menée sur 60 000 infirmiers.
 
Les soignants doivent avoir accès à des équipements adaptés pour pouvoir faire face efficacement aux pressions professionnelles. Généralement, il n'y a pas assez de postes informatiques disponibles ou ils sont trop éloignés des patients ou trop encombrants à déplacer et à positionner.
 

Favoriser le bien-être et réduire les erreurs

Les erreurs d'administration de médicaments sont l'un des principaux indicateurs de cet environnement de travail particulièrement stressant. Cela est souvent dû à une fatigue extrême et les études montrent que les infirmières qui travaillent plus de 12 heures  pourraient commettre davantage d'erreursUne étude menée par l’Ordre national des infirmiers, du 2 au 7 octobre 2021, dévoile un découragement profond chez les professionnels. 57 % d’entre eux assurent ne pas avoir suffisamment de temps pour prendre en charge correctement leurs patients. 
 
Offrir des conditions de travail qui favorisent le bien-être des soignants est primordial. Des espaces de travail plus confortables et un meilleur accès à la technologie peuvent améliorer l’accès aux flux de l’information, réduire les risques d’erreurs et d'accidents ou encore diminuer la durée des séjours à l'hôpital.

Postes de travail informatiques mobiles et/ou muraux

Les postes de travail informatiques mobiles ou muraux contribuent à améliorer significativement les principales difficultés rencontrées par les infirmières ; à savoir le nombre d’heures passé debout, l’absence d’ergonomie des outils utilisés et le manque de temps passé aux côtés des patients. Un poste de travail ergonomique, réglable et dont l'utilisation est intuitive favorise une documentation confortable et efficace. Pour un travail réellement ergonomique, bureaux comme écrans doivent être ajustables à la bonne hauteur différente selon les utilisateurs. 
 
Le déploiement calculé de postes informatiques mobiles ou muraux dans une unité de soins peut réduire l'encombrement des locaux et permettre aux personnels soignants d’être plus efficaces dans leurs tâches administratives et dégager plus de temps pour la partie des soins. Les stations murales sont généralement compactes et peuvent être installées dans la chambre du patient ou dans les couloirs pour un accès rapide au dossier patient.

Chariots médicaux - aide aux patients sur le lieu de soins

43% de la journée d’un médecin est consacrée à la saisie de données selon une étude 2021 HIMSS/Nuance. La portabilité de l’informatique est donc clé pour faciliter cette tâche. Grâce aux chariots informatiques, le personnel soignant peut se connecter au dossier médical d’un patient. Cela favorise une meilleure communication entre le soignant et le patient, puisque ce dernier peut consulter son propre dossier médical et se sentir impliqué dans son parcours de soins. Travailler au chevet d'un patient réduit considérablement le stress lié aux déplacements entre les postes.
 
Les postes de travail mobiles dotés d'un système intégré de distribution des médicaments offrent une solution encore plus efficiente ; Ils permettent de réduire le temps consacré à la documentation et à la distribution tout en limitant les erreurs de médication. Le fait d'être équipé d'un système de tiroirs à verrouillage automatique permet d'administrer les médicaments ou d’effectuer des prélèvements en toute sécurité au chevet du patient. Ils peuvent également être équipés d’un scanner codes-barres ou d’une imprimante.
 
Certains chariots informatiques bénéficient d’un outil de supervision à distance qui permet aux responsables informatiques d’accéder en temps réel aux informations techniques du chariots. Cela permet ainsi de mesurer l’utilisation réelle du chariot et d’anticiper les besoins de maintenance. Avant d'acheter des postes de travail mobiles ou muraux, les établissements de santé doivent évaluer les besoins ergonomiques du personnel. Cela doit inclure la hauteur des postes de travail, la facilité de réglage, le stockage, la sécurité, le poids et la mobilité, etc…

Améliorer la productivité, la collaboration et les soins

La création d'un environnement de travail confortable et productif pour les soignants a un effet positif indiscutable sur la sécurité, la santé et le temps de rétablissement des patients. La mise à disposition de postes de travail muraux et de chariots informatiques répond à des préoccupations telles que l'ergonomie, la fatigue des personnels, la facilité d’accès aux dossiers médicaux, le temps passé auprès des patients ou encore l'administration efficace et sûre des médicaments.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris