Connectez-vous S'inscrire
Le magazine de l'innovation hospitalière
SIS

À Liège, coup de projecteur sur les nouvelles dynamiques territoriales


Rédigé par Joëlle Hayek le Mercredi 5 Juin 2024 à 17:03 | Lu 170 fois


À vos agendas ! Les 4, 5 et 6 juillet prochains, la ville de Liège, en Belgique, accueille le premier congrès conjointement organisé par le GISEH (Gestion et ingénierie des systèmes hospitaliers), et l’ALASS (Association latine pour l’analyse des systèmes de santé). Avec pour fil rouge « Ensemble ! Les enjeux du travail en réseau dans le domaine de la santé », ce rapprochement inédit entend faire la part belle à la « fertilisation croisée », comme nous l’explique le Pr Philippe Kolh, directeur du département de la gestion du système d’information du CHU de Liège, et membre du comité d’organisation de l’ALASS-GISEH 2024.



À Liège, coup de projecteur sur les nouvelles dynamiques territoriales
Pourriez-vous, pour commencer, nous présenter le GISEH ?

Pr Philippe Kolh : Créé en 2002, celui-ci se consacre exclusivement à l’organisation d’une conférence francophone bisannuelle, avec l’ambition de favoriser le transfert de connaissances du génie industriel vers le domaine hospitalier, et inversement, dans une optique d’amélioration continue de la qualité, de la sécurité et de la continuité des soins. Les domaines traités au sein de ce congrès itinérant, qui s’est par exemple tenu au Québec en 2012, en Belgique en 2014, au Maroc en 2016, en Suisse en 2018, ou encore en France en 2022, sont essentiellement centrés sur l’informatique médicale, toutes applications confondues – dossier patient informatisé et dossier de soins, gestion des blocs opératoires, modélisation des flux logistiques, etc. 

Quid de l’ALASS ?

Il s’agit d’une organisation regroupant des scientifiques, mais aussi des concepteurs et des planificateurs en santé publique, pour contribuer à la résolution de problématiques rencontrées au sein des systèmes de santé des pays de langue latine – français, espagnol, catalan, portugais et italien. Ces réflexions interviennent dans le cadre de webinaires et de formations, mais aussi à travers un congrès annuel qui, pour sa part, peut aussi bien se tenir en Europe qu’au Québec, au Mexique ou dans les pays d’Amérique du Sud, avec à chaque fois l’obligation, pour les congressistes, d’utiliser deux langues latines pour leurs interventions.

Pourquoi avoir souhaité rapprocher la conférence bisannuelle du GISEH et le congrès annuel de l’ALASS ?

Vous n’êtes pas sans savoir que les suites de la crise Covid ont été difficiles pour de nombreuses associations. Ce fut le cas de l’ALASS, qui a n’a pas pu renouveler son secrétariat permanent. Or, il se trouve que je suis moi-même à la fois membre du comité d’organisation du GISEH, et du comité exécutif de l’ALASS. Pourquoi ne pas mettre à profit ces difficultés pour développer de nouvelles opportunités, et renforcer ainsi les complémentarités entre les deux congrès dans une optique de fertilisation croisée ? Cette suggestion ayant reçu l’aval des deux structures, l’organisation d’un premier congrès commun a été confiée à mon équipe du CHU et de l’Université de Liège, qui a une certaine expérience en la matière puisqu’elle a notamment organisé les congrès GISEH de 2014, ALASS de 2017, et HIMSS de 2017 et 2019.

Pourquoi avoir retenu la thématique du travail en réseau pour cette édition 2024 ?

Car il s’agit d’une tendance observée dans de nombreux systèmes de santé, comme la France avec la création de 135 groupements hospitaliers de territoire (GHT) en 2016, et la Belgique avec celle de 25 réseaux cliniques locorégionaux en 2020. Sur ce dernier point, le réseau ELIPSE, qui fédère huit établissements de santé autour du CHU de Liège et totalise 4 000 lits, est le plus important du paysage hospitalier wallon – et le deuxième, en nombre de lits, à l’échelle de la Belgique. Cette réforme du paysage sanitaire soulève toutefois de nombreuses questions, auxquelles d’autres pays cherchent également à répondre. 

Par exemple ?

Comment structurer de manière optimale les parcours patients à l’échelle territoriale ou régionale ? Quelles activités et ressources mutualiser pour assurer la performance des organisations, mais aussi répondre aux tensions actuelles sur les effectifs soignants ? Comment garantir le partage d’informations entre les membres d’un même réseau ? Quels sont les enjeux en termes d’interopérabilité et/ou de convergence des systèmes d’information hospitaliers ? Comment concilier ce mouvement avec les évolutions technologiques, notamment l’intelligence artificielle, et le développement d’alternatives à l’hospitalisation classique – en l’occurrence l’hospitalisation à domicile ? L’objectif du congrès ALASS-GISEH est de notamment nourrir cette réflexion en multipliant les points de vue, car chaque pays a fait des choix qui lui sont propres. C’est le principe même de la fertilisation croisée que j’évoquais plus haut.

Le mot de la fin ?

Cette première édition commune se tiendra au CHU de Liège le 4 juillet, avec la possibilité de visiter l’établissement, et en centre-ville pour les journées des 5 et 6 juillet. Les trois sessions plénières accueilleront des conférenciers de grande qualité, notamment les Pr Antoine Geissbühler et Édouard Louis, respectivement doyen de la Faculté de médecine de l’Université de Genève et de la Faculté de médecine de l’Université de Liège, le Dr Brigitte Rorive Feytmans, spécialiste en stratégie et management des organisations de santé, le Dr Sophie Vieujean, clinicienne chercheuse au CHU de Liège, David Gruson, fondateur de l’initiative académique et citoyenne Ethik-IA, Jean-Pascal Labille, ancien ministre fédéral des Entreprises publiques et de la coopération au développement, ou encore Marc De Paoli, administrateur délégué du CHU de Liège. Nous ambitionnons d’accueillir a minima 200 congressistes, et espérons que cette édition commune sera la première d’une longue lignée ! 

> Informations, inscriptions et programme sur https://alass-giseh.org

> Article paru dans Hospitalia #65, édition de mai 2024, à lire ici 
 

À Liège, coup de projecteur sur les nouvelles dynamiques territoriales
Les temps forts du 1er congrès ALASS-GISEH

• Les sessions plénières : (1) « Ensemble, les enjeux du travail en réseau », avec Marc De Paoli et le Dr Brigitte Rorive Feytmans, (2) « Ensemble, les défis du digital », avec le Pr Antoine Geissbühler et David Gruson, (3) « Ensemble, tournons-nous vers l’avenir », avec Jean-Pascal Labille, le Pr Édouard Louis et le Dr Sophie Vieujean.

• Les sessions parallèles : Réseaux, Santé publique, Patient et avenir, Droit et législation, Planification, Parcours patient, Formation, Intelligence artificielle, Outils de décision et modélisation, Simulation, Capital humain et gouvernance, Innovation, Soin et pandémie, Hygiène sanitaire.

• Et aussi : une session posters et une remise de prix, des visites pour découvrir l’ICAB, (Institut de cancérologie Arsène Burny) et la nouvelle chaîne analytique de l’UNILAB, le cœur historique de Liège et le musée de la Boverie, un cocktail d’accueil au Grand Curtius et un repas de gala au musée de la Boverie.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr