Connectez-vous S'inscrire
MENU


UNE SOLUTION TRANSVERSALE POUR RELEVER LE DÉFI DE LA PRODUCTION DOCUMENTAIRE

Rédigé par Admin le Mardi 9 Mai 2017 à 12:11 | Lu 359 fois
SIS


Confrontés à la complexité croissante des parcours sanitaires, les établissements de santé sont tenus de produire des documents médicaux de plus en plus exhaustifs, dans des délais toujours plus contraints. Un défi qu’ils peuvent difficilement relever avec les méthodes traditionnelles de gestion documentaire. Aussi l’éditeur Anticyclone a-t-il mis au point une solution de workflow documentaire innovante, que nous découvrons avec son directeur, Olivier de Souza.


Olivier de Souza, directeur d’Anticyclone
Olivier de Souza, directeur d’Anticyclone
Associée à SpeechMagic, un moteur de reconnaissance vocale éprouvé et hautement performant, la solution Dic’T intègre plusieurs modules. Pouvez-vous nous les détailler ?
Olivier de Souza :
Anticyclone a conçu Dic’T comme une solution transversale de dictée numérique et de reconnaissance vocale, adressant les besoins des différents métiers en charge de la production documentaire médicale. Les médecins disposent ainsi d’un module « Dicteur » nativement intégré au Dossier Patient Informatisé (DPI), qui leur permet de créer un compte-rendu directement rattaché à l’identité et au contexte du patient. Le fichier sonore et sa traduction en texte dans le cas de la reconnaissance vocale sont ensuite cryptés et stockés sur un serveur central, auquel les secrétariats médicaux accèdent via un module « transcripteur » pour un contrôle et d’éventuelles corrections. Ne reste plus au praticien qu’à valider le compte-rendu et y apposer sa signature numérique. Le document est aussitôt enregistré dans le DPI et les différentes applications métier, et mis à disposition du patient et de ses médecins. Ces deux modules constituent le cœur du système principal. Un module « pilotage » est en outre destiné aux administrateurs en charge de la coordination des ressources secrétariats. Il leur permet d’éditer des statistiques et des tableaux de bord, par exemple pour gérer les alertes en cas de dépassement des délais règlementaires et ajuster les ressources de production. 

Quels enjeux spécifiques adresse cette solution aujourd’hui déployée dans plus d’une centaine d’établissements de santé ?
Utilisée au quotidien par plus de 19 000 médecins et secrétaires, Dic’T associée à la reconnaissance vocale permet de réduire de 75% la charge de production documentaire comparée à l’utilisation de cassettes, tout en améliorant la qualité de ces documents dans le respect des exigences en vigueur (identito-vigilance, tenue du dossier patient, délai d’envoi du courrier de fin d’hospitalisation, etc.). Les établissements de santé peuvent dès lors améliorer le service rendu aux patients et aux prescripteurs en leur remettant des comptes rendus produits au fil de l’eau. En rationnalisant les processus de production documentaire, les établissements peuvent réaffecter les ressources dédiées à la saisie vers des tâches à plus forte valeur ajoutée comme l’accueil patient, la prise d’appels téléphoniques, la cotation, l’admission dans les pôles, etc.

Quelle est exactement la place de la reconnaissance vocale dans votre activité ?
Notre expertise de la reconnaissance vocale est un atout majeur pour la société. 4 000 médecins de 54 spécialités différentes utilisent au quotidien la reconnaissance vocale pour la production des courriers dans Dic’T, soit 30% de nos médecins utilisateurs. Un des facteurs clés de succès est le rôle de la secrétaire dans l’optimisation du profil de reconnaissance vocale du médecin. Une fois ce profil optimisé, le médecin a la capacité d’alimenter à la voix, dans de très bonnes conditions, les champs du dossier Patient. 

Quelles sont à votre sens les principales forces de cette solution ?
Le système se démarque par sa grande ergonomie, plébiscitée par les utilisateurs. Ceux-ci n’y ont d’ailleurs pas seulement recours pour la production des comptes rendus médicaux. Rapidement, le médecin a la possibilité de dicter directement dans tous logiciels. Le gain de temps et d’immédiateté s’étend aux mails, aux logiciels tiers utilisés, et surtout au DPI (notamment la saisie vocale des observations). C’est là un atout de taille, puisque ces données sont non seulement plus exhaustives, mais elles sont aussi immédiatement mises à disposition des autres acteurs hospitaliers. La qualité, la sécurité et la continuité des soins sont alors considérablement renforcées. Le workflow Dic’T a une autre force : sa très large couverture fonctionnelle, qui lui permet d’adresser les besoins de l’ensemble des spécialités MCO ayant une activité de production documentaire. La solution d’Anticyclone a enfin été pensée pour s’adapter aux pratiques hospitalières, en autorisant la mise en place de plusieurs types d’organisations. L’établissement de santé a dès lors toute latitude pour orienter le cheminement de la production documentaire en fonction de ses spécificités propres.

Quel accompagnement est ici offert par Anticyclone ?
Proposant une solution clés en mains, Anticyclone accompagne les équipes hospitalières tout au long du processus déploiement du système Dic’T. Nous pouvons d’ailleurs être force de proposition, puisque notre présence au sein de nombreux établissements de santé nous donne une vision des différentes organisations possibles et de la démarche projet la mieux appropriée au contexte de l’établissement. Cette présence sur le terrain a fait ses preuves avec plus de 100 déploiements menés avec succès, de la simple dictée numérique jusqu’à des opérations plus ambitieuses de généralisation de la reconnaissance vocale. Par ailleurs, un module « e-learning » est proposé en option, et permet aux utilisateurs de découvrir ou de mieux maîtriser certaines fonctionnalités en toute autonomie. Ce module est particulièrement apprécié pour gérer les formations liées au flux semestriel d’arrivée des internes largement impliqués dans la production documentaire. 

Pour finir, en quoi votre solution est-elle en adéquation avec les enjeux soulevés par la création des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) ?
Le système s’est, dès sa création, inscrit à la fois dans une logique de mobilité des acteurs, médecins et secrétaires, dans des établissements mono ou multi-sites, et dans une logique de transversalité par rapport aux différents DPI disponibles sur le marché.  Le principe de convergence SIH prendra pour aboutir un certain nombre d’années au cours desquelles différents DPI cohabiteront au sein d’un territoire. Dans ce laps de temps, la solution Dic’T, avec plus de 30 intégrations en production (SIH/admission/logiciels métiers), s’inscrit comme un outil territorial de production documentaire. Notre solution est déjà adaptée au médecin intervenant sur différentes entités du GHT et lui permet de s’appuyer sur les ressources secrétaires disponibles quelle que soit leur localisation.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | SSA 2015 | Paris Healthcare Week 2017 | JFR 2017