Connectez-vous S'inscrire
Traçabilité

Susciter, intégrer et diffuser l’innovation sous toutes ses dimensions : l’agilité au cœur de la stratégie du Groupe PRISME


Rédigé par Rédaction le Mardi 26 Octobre 2021 à 13:03 | Lu 394 fois


Intégrateur titulaire du marché UGAP des solutions de traçabilité, de suivi et de sécurisation des biens et des personnes, le Groupe PRISME démontre régulièrement sa capacité à répondre aux besoins et usages des différents services hospitaliers, en recourant de manière créative à un large panel de technologies parfaitement maîtrisées. Convaincu que l’innovation doit à la fois être agile et collaborative, il anime un réseau de TPE, PME et ETI issues de la French Tech et de la Silver Économie, nouant plusieurs partenariats stratégiques avec ces acteurs novateurs de l’écosystème de santé.



« Depuis la naissance du Groupe PRISME il y a vingt-cinq ans, nous nous sommes saisis du concept d’innovation agile pour l’inscrire au cœur de notre modèle stratégique. Cette ambition va de pair avec notre approche systémique, qui est de toujours partir des besoins et des usages pour proposer la meilleure combinaison technologique possible, celle qui sera la mieux à même de répondre aux exigences des professionnels de santé en termes de qualité et sécurité des soins, de performance et de partages des meilleures pratiques, et qui s’intègrera nativement à leurs outils et organisations », explique Bernard Rubinstein, président et fondateur de ce groupe aujourd’hui reconnu comme l’une des sociétés innovantes de la FrenchTech et de la Silver Économie. Les capacités d’intégration poussées du Groupe PRISME en font d’ailleurs un acteur à part sur le marché de la santé, de par son aptitude à concevoir des solutions innovantes répondant à une large variété d’usages et de besoins stratégiques dans les établissements de santé, et à associer de manière native et fluide plusieurs technologies, afin de tenir compte des organisations et capacités budgétaires propres à chaque structure.
 
Avec une connaissance pragmatique des métiers exercés par tous les services de l’hôpital, le Groupe PRISME s’est dès le départ attaché à compléter son offre avec des partenariats noués avec des start-ups, TPE, PME et ETI – pour la très large majorité françaises –, afin de faire bénéficier ses clients de tous les avantages des technologies de pointe. Un défi relevé haut la main, en coordination avec les grands acteurs de l’innovation que sont BPI France, Station F ou encore la centrale d’achat UGAP qui a sélectionné cette offre innovante. 

Susciter, intégrer et diffuser l’innovation sous toutes ses dimensions : l’agilité au cœur de la stratégie du Groupe PRISME

Le Groupe PRISME, coconcepteur et intégrateur d’innovations avec des TPE, PME et EPI de la French Tech et de la Silver Économie

« Nous sommes très exigeants dans le choix de nos partenaires stratégiques, en ne retenant que ceux dont les solutions nous semblent réellement être sources de valeur ajoutée pour répondre aux usages précis que nous avons identifiés. Nous partons toujours d’un besoin, étudions et cartographions les solutions existantes, puis recherchons les TPE, PME ou ETI avec lesquelles nous pourrions apporter des réponses nouvelles et surtout pertinentes. Dans cette optique, nous sommes attentifs à partager des valeurs et la volonté de travailler en tant qu’équipe unie, avec une vision et des objectifs alignés, à savoir contribuer à l’avènement d’un système de santé plus performant et plus résilient. Cela peut parfois nécessiter de repenser ensemble une solution afin qu’elle puisse répondre plus finement aux besoins des utilisateurs finaux et s’intégrer plus logiquement aux organisations, quelle que soit leur taille. Nous pouvons également être amenés à adapter le modèle économique pour pouvoir répondre à tous les cas de figure », poursuit Bernard Rubinstein. 


Cette synergie des compétences illustre de manière très parlante la notion d’innovation agile qu’il évoquait précédemment, et qui s’articule autour de six typologies mise en lumière par BPI France et la Fondation Internet Nouvelle Génération : l’innovation technologique, naturellement, mais aussi l’innovation de produit, service et usage, l’innovation sociale, l’innovation marketing et commerciale, et enfin l’innovation de modèle d’affaires. Il est dès lors nécessaire de les considérer ensemble au service d’un projet global et cohérent, dans une approche holistique dont le Groupe PRISME s’est fait le porte-voix. « L’innovation est un concept pluridimensionnel et multifactoriel. Elle se nourrit souvent des avancées technologiques, mais ce n’en est qu’un des leviers. Innover, c’est aussi réenchanter le produit, la solution, le service apporté, et revisiter l’usage lui-même. C’est transformer le procédé, l’organisation, le mode de facturation, afin de les rendre disponibles aux organisations de toutes tailles.  Pour que l’innovation prenne corps, elle doit donc s’inscrire dans une réflexion transversale où le dogmatisme n’a pas sa place, et où il faut justement partir d’un besoin, d’un usage, pour y répondre de la manière la plus pertinente possible », insiste-t-il avant de citer quelques exemples concrets, « des partenariats que nous avons noués au fil des ans pour apporter des réponses novatrices à des besoins constatés sur le terrain, à travers des solutions adaptées aux organisations de toutes tailles ».
 


Simplifier le recueil, la transmission et la traçabilité des informations du parcours de santé du patient

Parmi les nombreux besoins actuellement identifiés au sein des établissements de santé, l’un des plus structurants réside aujourd’hui dans la nécessité de collecter, suivre et transmettre de manière intégrée les données du parcours patient, afin que chaque acteur de santé puisse disposer de toutes les informations utiles à la coordination et la continuité des soins. C’est d’ailleurs dans cet objectif que les dossiers patients informatisés ont vu le jour. Encore faut-il être en mesure de les alimenter simplement et efficacement, de pouvoir documenter rapidement et de manière exhaustive chaque acte, afin que la digitalisation croissante des organisations sanitaires ne soit pas perçue comme une contrainte mais bel et bien comme un atout. « Les soignants ne pourront mener leurs missions à bien que si le parcours patient est documenté au fil de l’eau, en mobilité depuis les lieux où les professionnels de santé accomplissent leur métier, et ce afin d’éviter les ruptures dans la chaîne d’informations. Mais ce processus essentiel peut être chronophage, alors même que les effectifs hospitaliers sont sous tension. Le recours large aux technologies de reconnaissance vocale nativement intégrées aux outils métiers de traçabilité et au langage médical, qui permettent à un texte dicté de s’afficher aussitôt à l’écran, représente à ce titre un enjeu d’avenir, au-delà des usages existants », note Bernard Rubinstein. 

Le Groupe PRISME s’est pour cela rapproché de MediaInterface, une société innovante réputée et reconnue comme le leader européen des solutions de gestion vocales spécialisées pour le secteur de la santé en Europe. SpeaKING, sa solution de référence, est actuellement déployée dans 1 200 hôpitaux en Europe et a séduit plus de 75 000 utilisateurs dans le monde. « Cette technologie customisable à souhait répond parfaitement à notre constat initial, puisqu’elle permet de capturer, tracer et gérer l’ensemble des processus liés à la documentation médicale des parcours par la voix, en proposant des fonctionnalités spécifiquement adaptées aux organisations hospitalières et en créant des données structurées directement exploitables par les outils métiers », détaille-t-il. Intégration au système d’information hospitalier, déploiement local (par service) ou global (par établissement ou groupement hospitalier de territoire), maintien en conditions opérationnelles, adaptation du modèle économique pour optimiser le coût total de possession, l’expertise du Groupe PRISME et sa connaissance des nomenclatures et terminologies utilisées par chaque service, sont particulièrement précieuses dans le cadre de ce partenariat avec MediaInterface, afin que les résultats escomptés soient rapidement au rendez-vous, tant pour les professionnels de santé eux-mêmes que pour les patients qu’ils prennent en charge.


Des solutions spécifiques pour faire face à la pandémie de COVID-19

« Toujours dans cette optique de faciliter le suivi des données utiles à la prise en charge d’un patient, et compte-tenu de la pandémie de COVID-19, nous intégrons également les solutions Epiconcept permettant de gérer l’activité de vaccination et l’aide à la décision vaccinale, ainsi que le système expert ‘MesVaccins.net’ de la société bordelaise Syadem, qui détermine les vaccins recommandés pour une personne et gère un carnet de vaccination électronique partagé par le patient et les professionnels de santé de son choix », ajoute le président du Groupe PRISME, soulignant par là même une réalité bien connue de l’écosystème hospitalier : à un seul et même cas d’usage, comme ici la collecte, l’intégration et la traçabilité des informations issues d’un parcours de santé, peut correspondre un large éventail d’applications pratiques, parfois sur des niches très spécialisées comme la vaccination. Crise épidémique oblige, celle-ci concentre aujourd’hui toutes les attentions et doit pleinement bénéficier de tout ce que la technologie peut offrir. 

D’ailleurs, c’est justement pour apporter sa contribution à la maîtrise de l’épidémie que le Groupe PRISME a lancé, cet été, une solution clés-en-mains visant à faciliter le contrôle des Pass sanitaires, composée d’un PDA durci sur lequel est préinstallée l’application TousAntiCovid Vérif. « Nous avons développé cette solution en un temps record pour répondre à la demande de nombreux centres hospitaliers et administrations. Rappelons à ce titre que la collecte automatique des données en mobilité est l’un de nos métiers historiques. Il s’agit, dans ce cas précis, des données liées au Pass sanitaire, mais elles peuvent être de toutes sortes : pharmaceutiques, logistiques, identitovigilance, etc. L’offre dévoilée cet été est à ce titre nativement évolutive, et intègre plusieurs modèles de PDA pouvant être mutualisés avec d’autres usages pour maîtriser les coûts d’acquisition », poursuit Bernard Rubinstein.


Une polyvalence technologique pour adresser chaque usage avec spécificité

Cette flexibilité, qui fait partie intégrante de sa philosophie, le Groupe PRISME la met également en œuvre à travers la diversité des réponses qu’il peut parfois apporter à un même cas d’usage, mais aussi par sa capacité à identifier et à intégrer une solution adressant plusieurs problématiques de concert. Prenons par exemple la gestion des fugues et de la déambulation, problématique prégnante, et quotidienne, au sein de toutes les structures accueillant des personnes atteintes de troubles cognitifs. « C’est un sujet sensible, puisqu’il faut pouvoir maintenir autant que possible la liberté de mouvement de la personne, tout en assurant sa sécurité. Le curseur peut être difficile à placer entre ces deux injonctions quelque peu contradictoires. Chaque établissement ayant ici des attentes qui lui sont propres, nous avons souhaité donner le choix entre plusieurs approches, qui ne mobilisent pas les mêmes technologies et ne s’utilisent pas de la même manière. Par ailleurs, pour tenir compte des capacités budgétaires des établissements de santé et leur assurer un retour sur investissement rapide, les solutions que nous proposons sur ce champ précis sont polyvalentes et peuvent, de ce fait, également couvrir d’autres cas d’usage », indique-t-il. 

La lampe connectée Aladin a été mise au point par Domalys pour sécuriser les déambulations et minimiser les risques de chutes.
La lampe connectée Aladin a été mise au point par Domalys pour sécuriser les déambulations et minimiser les risques de chutes.

« Aladin », la lampe connectée mise au point par Domalys – une société française de la Silver Économie – est par exemple non seulement en mesure de sécuriser les déambulations, mais aussi les risques de chutes, principales causes d’entrée dans la dépendance et qui surviennent fréquemment la nuit : elle détecte automatiquement le lever et émet un éclairage progressif et indirect, afin de réduire les pertes d’équilibre dues à l’éblouissement et mettre en lumière les éléments dangereux. Si une chute survient, elle la détecte tout aussi automatiquement et transmet une alerte aux PDA Zebra Technologies équipant les aidants. Avec un back office et une gestion performante, cette solution a prouvé son efficacité en réduisant l’occurrence des chutes de manière spectaculaire. « Aqura », la plateforme développée par le spécialiste français des solutions de communication professionnelles Televic Healthcare, va elle aussi plus loin que la détection des errances en permettant, plus globalement, de géolocaliser et d’orienter un patient au sein d’un établissement de santé. Associant trois technologies complémentaires, radiofréquence, ultrasons et induction magnétique, ce système modulaire permet ainsi d’adapter la précision de la géolocalisation selon différents cas de figure.


Les stations ChargeBox permettent de sécuriser et de recharger smartphones, PDA et tablettes.
Les stations ChargeBox permettent de sécuriser et de recharger smartphones, PDA et tablettes.

Des réponses pragmatiques aux problématiques de sécurisation rencontrées par tous les services

« Un établissement de santé est une véritable ruche, où plusieurs métiers cohabitent, où les actes et les process se recoupent, se superposent et se nourrissent les uns des autres. Face à cette richesse fonctionnelle, les besoins sont eux-mêmes extrêmement multiples. Nous en avons déjà évoqué quelques-uns pour mettre en lumière certains partenariats innovants, mais les exemples sont encore légion pour illustrer notre capacité à fiabiliser les organisations et assurer la sécurité des soins », note Bernard Rubinstein. Et de citer ici la traçabilité des produits sanguins, à laquelle le Groupe PRISME répond notamment en partenariat avec Mak-System, dont les solutions sont certifiées CE et utilisées, entre autres, par les Établissements Français du Sang.

Si elles s’articulent toutes autour de la notion traçabilité – « qui est somme toute le fil rouge constitutif de l’ADN du Groupe PRISME », rappelle Bernard Rubinstein –, la grande majorité des solutions évoquées sont utilisables en mobilité pour faciliter le suivi des flux physiques et des flux d’informations associées. Les Smartphones, PDA et tablettes durcis, « et notamment ceux de notre partenaire Zebra Technologies », s’imposent dès lors comme des équipements stratégiques pour les établissements de santé, et doivent de ce fait s’intégrer dans des processus qui garantiront leur utilisation optimale. « Il faut donc pouvoir recharger régulièrement ces équipements afin qu’ils puissent être utilisés au quotidien. Nous avons pour cela noué un partenariat avec le leader français ChargeBox, dont les solutions sécurisées pour le rangement et le rechargement des appareils mobiles sont d’ores-et-déjà déployées dans plusieurs établissements de santé », indique-t-il en évoquant également son partenariat stratégique avec la PME française Electroclass, dont les solutions de stockage robotisées associent sécurisation physique et électronique, « ce qui leur permet de couvrir une grande diversité d’usages, dont la gestion des équipements mutualisés ».


Rendez-vous à SantExpo sur le stand Q-51

Dans la continuité de son engagement en faveur de cette démarche d’innovation collaborative, le Groupe PRISME a mis à profit ces dix-huit derniers mois marqués par une épidémie inédite pour continuer de consolider et d’étendre ses partenariats avec les acteurs les plus novateurs de l’écosystème de santé. Il a, en parallèle, poursuivi sa cartographie des usages en établissement de santé pour identifier de nouveaux axes de développement et apporter des réponses toujours plus pertinentes aux utilisateurs sur le terrain. « Nous sommes aujourd’hui prêts à écrire les prochains chapitres de notre histoire, et sommes très heureux de pouvoir prochainement retrouver nos clients et partenaires en présentiel, comme on dit désormais, lors de la prochaine édition de SantExpo en novembre à Paris. Nos équipes, mais aussi celles de nos partenaires MediaInterface et Domalys avec lesquels nous sommes co-exposants, seront présentes pour ce premier rendez-vous majeur pour les professionnels de santé et les directions hospitalières, afin d’échanger directement autour de leurs besoins, attentes et exigences, leur présenter toute la palette de notre savoir-faire et leur faire découvrir toute la richesse de nos offres – dont nous n’avons donné ici qu’un aperçu », conclut-il.


MediaInterface, l’acteur qui bouscule le marché de la reconnaissance vocale

Très présent en Allemagne, en Suisse et en Autriche, où sa solution SpeaKING pour la gestion à la voix des processus documentaires dans les établissements de santé fait référence, MediaInterface s’implante progressivement en France avec un modèle économique innovant et coconstruit avec ses partenaires. « En ce qui nous concerne, la qualité primera toujours sur la recherche d’une rentabilité à court terme », nous expliquait récemment David Séjourné, responsable de la filiale française. Il faut dire que l’éditeur dispose d’un atout de taille avec SpeaKING, un système parfaitement transversal qui associe la dictée numérique, la reconnaissance vocale et la commande à la voix pour générer des données médicales et administratives structurées, exploitables au sein du système d’information hospitalier. 
Susciter, intégrer et diffuser l’innovation sous toutes ses dimensions : l’agilité au cœur de la stratégie du Groupe PRISME

Sa grande souplesse lui permet en outre de s’adapter à une large variété de contextes, de besoins et d’organisations, à l’échelle d’un hôpital comme d’un groupement hospitalier de territoire. SpeaKING est en effet un système 100 % modulaire, qui permet à chaque établissement de composer une solution sur-mesure en fonction de ses propres processus et exigences. Il offre néanmoins trois flux de travail principaux : la dictée numérique stationnaire, où le médecin dicte directement sur ordinateur avant de transmettre le fichier audio pour retranscription, le dictée numérique mobile, où le médecin peut dicter où et quand il veut, le fichier étant alors automatiquement enregistré dans le système et transmis au secrétariat pour retranscription. Et enfin la dictée avec reconnaissance vocale, où le fichier audio est automatiquement retranscrit en texte écrit. Un flux qui permet, par exemple de dicter au curseur sur les lieux de travail stationnaire, ou de retrouver, en aval, la retranscription de toutes les dictées effectuées en mode mobile.

La gamme SpeaKING s’est récemment élargie avec « SpeaKING Documents », une solution de documentation médicale structurée combinant reconnaissance vocale et intelligence artificielle et parfaitement adaptée aux besoins et processus hospitaliers.

Télécharger l'article complet







Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris