Connectez-vous S'inscrire
Le magazine de l'innovation hospitalière
Sûreté

Retour sur les Journées d'études ACSES : Batteries au lithium, plan pour la sécurité des professionnels de santé, Vigipirate et JOP


Rédigé par Patrice Knuchel, ACSES le Mardi 25 Juin 2024 à 12:01 | Lu 294 fois


L’association des chargés de sécurité en établissements de soins a organisé et tenu ses 30èmes journées d’études et de formation les 6 et 7 juin 2024, accueillant 116 congressistes. Un rendez-vous qui a permis de faire le point sur le risque de feu des batteries au lithium, le plan pour la sécurité des professionnels de santé, et la posture Vigipirate en lien avec la menace sur les JO et JOP de Paris 2024.



Retour sur les Journées d'études ACSES : Batteries au lithium, plan pour la sécurité des professionnels de santé, Vigipirate et JOP

Batteries au lithium

Premier thème abordé pendant ces journées d’études, le risque de feu des batteries au lithium n’est pas un risque nouveau, mais un risque grandissant compte-tenu de la multiplication des équipements et des véhicules utilisant ce type de batteries.

Les établissements de soins y sont donc aussi confrontés, d’autant plus que quelques incendies de batteries ont eu lieu ces derniers mois dans des locaux hospitaliers, incendies qui ont permis de faire un retour d’expérience lors de ces journées. La difficulté principale réside dans le fait qu’il est quasiment impossible de les éteindre avec les moyens d’extinctions classiques. D’où l’intérêt de la prévention.

Plan de lutte pour la sécurité des professionnels de santé

Le 29 septembre 2023, Mme FIRMIN LE BODO, ministre déléguée chargée de l’organisation territoriale et des professions de santé, a présenté le plan ministériel pour la sécurité des professionnels de santé. Ce plan dont l’ACSES a participé au travers des auditions est une feuille de route composée de trois axes :
  • Axe 1 - Sensibiliser le public et former les soignants
  • Axe 2 - Prévenir les violences et sécuriser l’exercice des professionnels
  • Axe 3 - Déclarer les violences et accompagner les victimes
Plusieurs mois après l’annonce de ce plan, un décryptage des mesures proposées a été réalisé et a permis de présenter les actions pouvant être déployées dans les établissements de soins. Ce travail renforce le rôle du responsable de sécurité, qui sera incontournable pour le déploiement de certaines de ces mesures.

Menace, Vigipirate et JOP de Paris 2024

L’actualité est fortement marquée par l’organisation et le déroulement prochain des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Cet évènement majeur s’accompagne malheureusement par une menace terroriste et cyber accrues, ce qui oblige les établissements de soins à renforcer leur préparation, et notamment ceux situés à proximité des sites accueillant les épreuves. C’est pourquoi, la posture Vigipirate a été adaptée pour la période été - automne 2024 pour tenir compte des JOP de Paris, et pour faire le point sur la sécurisation des établissements.
 
Enfin, ces journées d’études ont également permis de présenter l’évolution de la création et de la mise en place d’une formation d’agent de sécurité spécifique au milieu hospitalier, de présenter le rôle et les missions du Bureau de l’Evolution Professionnelle et de l’Accompagnement managériale de la Police Nationale, ainsi que la gestion centralisée des accès avec les cartes CPS notamment.

Les prochaines journées d’études sont prévus en juin 2025 à La Rochelle.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter