Connectez-vous S'inscrire


Actu

Mon observatoire du développement durable, premiers résultats


Rédigé par Rédaction le Jeudi 5 Mars 2020 à 14:41 | Lu 245 fois


L’Anap vient de publier son rapport sur la campagne 2019 de l’enquête Mon observatoire du développement durable. Cette 3e édition a permis aux 1 119 structures répondantes de s’autoévaluer sur cinq volets : l’économique, la gouvernance, le social, le sociétal et l’environnemental.



©Anap
©Anap
Du 31 mai au 11 octobre 2019, 1 119 établissements et services ont participé à Mon observatoire du développement durable (MODD). Ce chiffre, en nette augmentation par rapport aux deux précédentes éditions « confirme la mobilisation autour des sujets touchant à la responsabilité sociétale des établissements », se félicite l’agence nationale d’appui à la performance (Anap). Missionné par la Convention développement durable 2017-2020 pour organiser et suivre le projet, la structure vient de publier son rapport de cette troisième édition du MODD. 
 

Économique, une grande progression

Outre une augmentation nette de la participation, elle y fait le point sur les cinq volets étudiés par l’enquête menée en autoévaluation par les établissements et services participants. « C’est sur le volet économique que les progressions sont les plus notables, notamment avec la poursuite de politiques d’achats durables », constate l’agence. Sur ce point, la maturité moyenne globale ne cesse de s’améliorer, passant de 1/5 en 2017 à 2/5 en 2018 et à 3/5 en 2019. Le déploiement des politiques d’achat responsables et durables semble se confirmer en 2018 et ce notamment grâce au renforcement du rôle des centrales d’achats en 2018. Le rapport de l’Anap identifie trois groupes de structures : ceux « n’ayant pas encore réellement de démarche d’achats responsables », ceux « ayant entamé une démarche d’achats responsables » et ceux « très avancés en matière d’achats durables ». « Plus les structures sont de taille importante, plus elles parviennent à mettre en place efficacement des pratiques d’achat durable », constate la publication qui propose notamment pour les petites structures de mutualiser les compétences « par exemple au sein d’un groupe ou d’un organisme gestionnaire ». 
 

Environnement, des efforts à faire pour atteindre les objectifs de la loi Elan

Autres points mis en exergue par l’enquête, les volets de la gouvernance, du social, du sociétal et de l’environnement affichent quant à eux des moyennes globales de maturité stables par rapport aux anciennes éditions.* Dans son rapport, l’Anap souligne « l’augmentation du nombre de répondants sur le volet environnemental (17 % de répondants en plus par rapport à 2018 » mais regrette toujours qu’il « reste encore le moins renseigné (56 % de taux de complétude) ». Cette augmentation du taux de participation, le rapport l’explique notamment par la mise en application de la loi Elan (évolution du logement, de l’aménagement et du numérique) qui prévoit que les établissements de plus de 1 000 m2devront réduire de 40 % leur consommation d’énergie d’ici 2030. « Tous types d’activité confondus, on observe une tendance à la baisse des consommations, qui avait été enclenchée en 2018, détaille la publication. Toutefois, des efforts restent à produire pour atteindre l’objectif de 40 % de réduction, la diminution médiane de consommation énergétique pour l’ensemble des répondants n’étant encore que de -1,6 %. »Afin d’aller dans ce sens, le rapport de l’Anap conseille, entre autres, de « sensibiliser le personnel et les usagers sur des gestes et éco attitudes simples » comme par exemple la diminution de la température de chauffage, le changement des ampoules ou encore l’installation de détecteurs de présence dans les parties communes. 
 

Plus de participants en 2020 ?

« Identifier les sujets avec des marges de progrès importants », « situer sa maturité », « se comparer aux établissements du même secteur », tels sont les objectifs affichés du MODD qui propose ainsi des pistes de réflexions et des solutions possibles suivant les grands axes fixés. Pour les pouvoirs publics, l’Anap et toutes les structures qui ont participé à la création de l’observatoire du développement durable** c’est aussi un bon moyen de faire des statistiques globales sur les établissements et les services français. Conformément à la Convention sur le développement durable, l’enquête sera reconduite en 2020. Pour l’Anap, « l’un des objectifs sera d’inciter les structures ayant participé au moins une fois à l’une des campagnes de MODD (2225 structures cumulées) à participer de nouveau pour analyser plus finement chaque volet et comprendre les évolutions ».
 



 
* Soit 2/5 pour le volet gouvernance, 3/5 pour le volet social, 2/5 sur le plan sociétal et 3/5 sur le volet environnemental. 
** L’Observatoire du développement durable a été́ créé dans le cadre de la convention sur le développement durable signée en mai 2017 par les acteurs des champs sanitaire, social et médico-social (FHF, FEHAP, FHP, Unicancer, Nexem, UNIOPSS, FNEHAD, Synerpa, FNAQPA), les pouvoirs publics (ministère des Solidarités et de la santé, ministère de la Transition écologique et solidaire) et l’agence nationale d’appui à la performance (Anap).
 
Le rapport de cette édition 2019 du MODD est consultable et téléchargeable sur le site internet de l’Anap






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






CONTACT

HOSPITALIA

39 rue de la Malouine
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris