Connectez-vous S'inscrire



Actu

Ma Santé 2022 : la FNI alerte 
sur les dangers d’un grave conflit avec les infirmiers libéraux

Rédigé par Rédaction le Mercredi 19 Septembre 2018 à 11:02 | Lu 312 fois


Communiqué de la Fédération Nationale des Infirmiers.



Ma Santé 2022 : la FNI alerte 
sur les dangers d’un grave conflit avec les infirmiers libéraux
Le Président de la République a annoncé les contours de la réforme destinée à transformer le système de santé. L’une des mesures phares consiste à créer et à financer des assistants médicaux, notamment infirmiers, au service des médecins libéraux.
 
En clair, dans le prolongement du dispositif ASALEE, ce serait une mesure supplémentaire pour replacer les infirmiers sous la tutelle des médecins libéraux.
 
La Fédération nationale des infirmiers, premier syndicat national représentatif des infirmiers libéraux, réaffirme son opposition à toute mesure visant à conduire à une régression du rôle des infirmiers et à remettre en cause leur indépendance et leur champ d’activité.
 
La création des infirmiers en pratique avancée ne doit pas servir de prétexte à démanteler plus encore les compétences des infirmiers généralistes pour en faire des « petites mains » salariées chargées de tenir l’agenda du médecin.
 
Les 120 000 infirmières et infirmiers libéraux, grâce à leur implantation au cœur des territoires et leur mode d’exercice au domicile des patients sont la pierre angulaire de l’organisation territoriale des soins. Ils réalisent 780 millions d’actes par an pour plus de 11 millions de bénéficiaires. Ils assument une large part de soins non programmés et prennent en charge les sorties d’hospitalisation sans file d’attente.
 
C’est un maillon essentiel qui est grossièrement oublié dans la réforme. Ce constat tombe au moment où nos négociations conventionnelles avec l’Assurance Maladie sont au point mort, témoignant d’un réel mépris pour la profession.
 
La FNI, qui a alerté les parlementaires de la situation, appelle le Président de la République à compléter la réforme et à donner de toute urgence des gages aux infirmières et infirmiers libéraux. Les IDEL, acteurs essentiels du virage ambulatoire, n’acceptent pas d’être la cinquième roue du carrosse de la réforme.

Autant de revendications oubliées et chaque jour qui passe rapprochent le Chef de l’Etat de l’ouverture d’un grave conflit avec la profession.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






CONTACT

HOSPITALIA

39 rue de la Malouine
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris 



ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !