Connectez-vous S'inscrire
Confort

Le groupe Rivadis fête ses 50 ans


Rédigé par Rédaction le Jeudi 1 Juillet 2021 à 10:59 | Lu 596 fois


Implanté dans l’ouest de la France, le groupe familial Rivadis fête cette année ses 50 ans d’existence. L’occasion, pour ses dirigeants, de revenir sur les événements ayant marqué son histoire, y compris la récente crise sanitaire, et de nous livrer leur stratégie pour les années à venir. Rencontre avec Christian et Véronique Lainé, respectivement président et directrice générale du Groupe, et leurs fils Benjamin, directeur commercial pour la France, et Maxime, directeur de l’export.



Pourriez-vous, pour commencer, nous rappeler les grandes lignes de l’histoire du Groupe ?
Christian Lainé : Tout commence en septembre 1971 lorsque Michel Rival, pharmacien et fondateur du Laboratoire Rivadis, crée la gamme Rivadouce Bébé, qui s’impose rapidement dans les maternités françaises. Elle continue de se développer dans cet univers, en introduisant par exemple les couches à usage unique, notamment grâce à un partenariat noué en 1988 avec la société Pampers. Au début des années 1990, le Laboratoire Rivadis est repris par Véronique et moi-même. Une usine est alors construite à Thouars, dans les Deux-Sèvres, pour développer des solutions d’hygiène et de soins adaptés à tous les âges de la vie, depuis la naissance jusqu’à la dépendance. Le succès est rapide et les produits Rivadouce s’enracinent dans l’univers médico-hospitalier, tout en étant également disponibles en vente directe via le commerce en ligne et les pharmacies d’officine.
 

Les événements s’accélèrent à partir de l’an 2000…
Christian Lainé : Nous rachetons en effet cette année-là la société Milton et sa solution de désinfection pour biberons et tétines, pour développer progressivement une offre centrée sur la lutte contre les germes, adaptée à toute la famille. Le succès est une fois de plus au rendez-vous. En 2003 naît le Groupe Rivadis, issu de la fusion de trois sociétés : le Laboratoire Rivadis, Milton Pharmaceutical Company et les Thermes de Saint-Gervais les Bains, acquise en 1997 pour construire la marque Saint-Gervais Mont-Blanc, elle-même cédée en 2016 au groupe L’Oréal. Nous avons depuis été rejoints par d’autres marques, comme Blédina (société Danone) en 2005 pour renforcer notre partenariat historique avec les établissements d’accueil mère-enfant, ou encore Auriège en 2014, connue pour ses produits cosmétiques faisant appel au concept innovant de la chronobiologie. Puis est arrivée la crise sanitaire.
 

Quel impact a-t-elle eu sur les activités du Groupe Rivadis ?
Christian Lainé : Elle a sans conteste bousculé notre stratégie, en accélérant par exemple le développement du digital et en nous poussant à avancer le lancement en France de la marque Milton, dont l’expertise historique sur le champ de la désinfection permet de répondre avec pertinence aux besoins actuels. Nous développons ainsi aujourd’hui une formule biocide efficace sur le nouveau coronavirus, et qui fera l’objet d’une AMM. Sur un autre registre, la crise nous a également poussés à repenser notre sourcing afin de pouvoir répondre à toutes les demandes, y compris dans les moments les plus critiques. Mais les acheteurs hospitaliers semblent à nouveau privilégier les offres moins-disantes plutôt que la proximité. Nous envisageons par exemple de développer des masques respiratoires fabriqués en France… seront-ils disposés à les acquérir ? Peut-être faudrait-il faire évoluer les règles des marchés publics afin de réserver une quote-part à la production locale, pour sécuriser l’approvisionnement de proximité et soutenir ainsi la souveraineté industrielle de notre pays.
 

Un autre temps fort de l’histoire du Groupe : la mise en œuvre d’une politique RSE soutenue et qui continue de s’accélérer. Pourriez-vous nous en parler ?
Véronique Lainé : Cela fait en effet plusieurs années que la Responsabilité Sociale et Environnementale est pour nous un enjeu quotidien, qui se matérialise notamment à travers une charte de formulation donnant la priorité aux ingrédients d’origine naturelle, et évitant volontairement tout composant superflu. Fil rouge des produits Rivadouce, cette naturalité va désormais de pair avec une démarche d’écoconception globale, en allégeant par exemple le poids des flacons afin de réduire l’usage du plastique. Elle a d’ores et déjà été appliquée à la gamme Rivadouce Bébé et devrait être progressivement étendue à d’autres produits. En parallèle, nous travaillons étroitement avec l’association des Dirigeants Responsables de l’Ouest pour réfléchir à d’autres enjeux transversaux, comme la réduction des consommations en eau et en énergie, la maîtrise du bilan carbone, le recours aux matériaux recyclables, etc. C’est vraiment un processus d’amélioration continue sur lequel nous continuerons d’accentuer nos efforts dans les années à venir.
 

Quelles sont vos autres perspectives à court et moyen terme, en France comme à l’international ?
Benjamin Lainé : Nous comptons accélérer la distribution de la nouvelle gamme Rivadouce Bébé Bio en France, tout en lançant la marque Rivadouce en Belgique et dans d’autres pays européens. Nous dévoilerons en outre ce printemps un site d’e-commerce réactualisé et offrant de nouvelles fonctionnalités, dont un club fidélité. Surtout, convaincus que l’industrie a un rôle majeur à jouer dans la préservation de notre planète, nous poursuivrons nos engagements en matière de RSE, pour faire toujours mieux avec moins de plastiques, moins d’emballages et moins de consommations de matières premières. Cette même stratégie irriguera d’ailleurs nos actions de développement à l’international.

Maxime Lainé : Nous nous attacherons ainsi à consolider notre positionnement dans les pays où nous sommes déjà présents, en Afrique, Moyen-Orient et Asie, tout en accélérant notre implantation sur le marché chinois. À chaque fois, nous nous concentrerons sur ce qui fait notre force et notre différence, la naturalité et l’accompagnement à tous les âges de vie pour Rivadouce, la chronobiologie et les soins au rythme des saisons pour Auriège, et l’expertise en nettoyage et désinfection pour Milton. Cela fait 50 ans que les professionnels de santé et le grand public nous accordent leur confiance. Nous nous engageons à la préserver en restant à l’écoute de notre communauté pour répondre toujours mieux à ses attentes et ses exigences.

Plus d'informations sur le site du groupe Rivadis.
 
Article publié dans le numéro de mai d'Hospitalia à consulter ici






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris