Connectez-vous



SIS

Le CHU de Poitiers et le groupe hospitalier Nord-Vienne lancent le portail Hôpitaux86

Rédigé par Rédaction le Vendredi 22 Juin 2018 à 15:46 | Lu 297 fois


Le centre hospitalier universitaire de Poitiers et le groupe hospitalier Nord-Vienne lancent Hôpitaux86, une première expérience nationale de partage de données au sein du groupement hospitalier de territoire de la Vienne et avec la ville.



Les deux établissements se sont engagés, dans leur groupement hospitalier de territoire (GHT), à améliorer ensemble l’offre de soins. Cet engagement s’est traduit par un projet médical partagé. Mais comment partager un projet médical sans partager les données médicales d’un établissement à l’autre ? Et comment améliorer la prise en charge du patient sans une parfaite coordination de son parcours entre les deux établissements d’une part, et la médecine de ville d’autre part ? C’est autour de ces questions que s’est construit le projet de portail d’échange de référentiels et de données médicales « Hôpitaux86 », annoncé l’année passée, et mis en œuvre aujourd’hui.
 
D’octobre 2017 à mai 2018, l’Assurance maladie, le conseil de l’Ordre, des représentants de la médecine de ville, des représentants de patients, le CHU de Poitiers et le groupe hospitalier Nord-Vienne ont participé au développement de ce portail qui vise à améliorer la circulation de l’information médicale au béné ce des soignants comme des patients.
 
Autour du patient, ce portail crée un lien entre établissements, ainsi qu’entre établissement, médecine de ville et patient. La maîtrise du parcours de soins est en effet indispensable à la bonne prise en charge du patient. Elle suppose que les hôpitaux facilitent à la médecine de ville l’accès au contenu du dossier médical. De même, le patient entend être de plus en plus acteur de sa prise en charge et doit pouvoir, à ce titre, avoir un accès plus simple aux données médicales qui le concernent.
 
Le CHU de Poitiers et le groupe hospitalier Nord-Vienne sont les premiers établissements français à se lancer dans cette expérience. Plusieurs hôpitaux, ainsi que la région des Hauts-de-France en particulier, comptent suivre cette avancée et mettre aussi en œuvre, prochainement, cette même solution. 

Concrètement, la plateforme Hôpitaux86 poursuit quatre objectifs :

1. GÉRER L’IDENTITÉ DU PATIENT AU NIVEAU DU GROUPEMENT HOSPITALIER DE TERRITOIRE
 
De façon non intrusive, sans remettre en cause le système d’information de chaque établissement, le portail offre des garanties en matière de vérification d’identité et de sécurité des accès, préalables indispensables à la mise en œuvre.
 
En effet, le portail permet de :
  • fédérer les identités du territoire (rapprochement, identitovigilance de territoire) ; 

  • centraliser les annuaires référentiels (structures et professionnels intra et extrahospitaliers) ; 

  • organiser l’unicité de l’authentification et administrer l’annuaire de sécurité (comptes et profils utilisa
teurs, domaines et applications autorisés).
 

Le groupement hospitalier de territoire de la Vienne a été désigné comme site pilote par l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine sur cette partie relative à l’identité du patient, avant élargissement à l’ensemble de la région. 

 
 
2. PARTAGER LES DONNÉES MÉDICALES ENTRE CHU ET GROUPE HOSPITALIER NORD-VIENNE
 

Il s’agit de créer un espace inter-hospitalier dédié aux professionnels des deux établissements de santé. Le portail permet dès aujourd’hui aux médecins du CHU et du groupe hospitalier Nord-Vienne de partager des informations médicales contenues dans le dossier patient de chaque structure.
 
Ce partage d’information est ainsi au service d’un projet médical de territoire et au service d’équipes médicales qui travaillent de plus en plus en commun, voire qui s’unifient à l’exemple des urgences. 

 
 
3. OUVRIR LES HÔPITAUX À LA MÉDECINE DE VILLE
 

Il s’agit d’un espace dédié aux professionnels libéraux. Il offre plusieurs fonctionnalités qui permettent de renforcer la collaboration entre les professionnels de santé de ville et ceux de l’hôpital. Les médecins de ville peuvent ainsi avoir accès directement aux dossiers de leurs patients, à condition que le patient l’ait expressément autorisé.
 
Le médecin aura ainsi accès, depuis son cabinet, aux comptes rendus de consultation, aux comptes rendus opératoires, aux comptes rendus d’imagerie, avec l’image elle-même, aux résultats de laboratoires, à la lettre de sortie...
 
La plateforme s’ouvre d’abord aux médecins, mais il est prévu qu’ensuite elle s’ouvre aux pharmaciens et aux professions paramédicales.
 
 
4. OUVRIR LES HÔPITAUX AUX PATIENTS
 
Une fois l’ouverture à la ville effectuée, il est prévu, à compter de septembre 2018, que le portail soit ouvert aux patients pour leur permettre d’avoir accès à leurs données de santé et de rester en contact permanent avec leur établissement de santé. Les patients auront accès aux mêmes données que leur médecin traitant, mais certains diagnostics ne seront accessibles qu’après la consultation avec ce dernier. 

 
L’accès au portail, que l’on soit médecin de ville ou patient, ne suppose pas d’installation particulière. Il faut simplement disposer d’un ordinateur classique et d’une connexion internet. L’accès est cependant sécurisé pour vérifier que le médecin a bien été habilité par son patient pour accéder aux informations le concernant, ou que le patient qui se connectera demain est bien le patient concerné. 

Le Portail Hôpitaux86 en quelques chiffres :

  • 420 500 patients dans la base ; 

  • 31 380 médecins référencés ; 

  • 3 500 documents déposés/jours ; 

  • 290 000 documents visualisables. 






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Voir également :
< >

Lundi 25 Juin 2018 - 11:14 Télémédecine, an 1 ?