Connectez-vous S'inscrire
Actu

Le CESE lance une consultation sur le passeport vaccinal


Rédigé par Rédaction le Mercredi 17 Février 2021 à 15:37 | Lu 614 fois


Impliqué dans l’épidémie, le Conseil économique social et environnemental a lancé plusieurs travaux autour de la vaccination. Parmi eux, la réunion d’un collectif de 35 citoyens ou encore la mise en place d’une plateforme de consultation citoyenne.



Saisi le 9 décembre dernier par le Premier Ministre sur l’accompagnement de la campagne vaccinale, afin de tenir compte des préoccupations, observations et interrogations des citoyens et de la société civile organisée, le Conseil économique social et environnemental (CESE) a engagé des travaux autour de trois piliers : une commission temporaire au sein du CESE, un collectif de 35 citoyens et une plateforme de consultation citoyenne.
 
A l’occasion d’un briefing presse en présence du Professeur Alain Fischer et de deux membres du collectif citoyen, le CESE a annoncé aujourd’hui le lancement d’un nouveau module de la plateforme de consultation citoyenne, dédié à recueillir les avis des Français sur le passeport vaccinal. Il a partagé un point d’étape sur les travaux de la commission temporaire, qui doit présenter de premières recommandations le 23 février prochain, et du collectif citoyen, alors que celui-ci tiendra, du 19 au 21 février prochain, une nouvelle session de travail. 

Un premier rapport prévu pour le 23 février

Chargée de formuler des recommandations à l’exécutif et au Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, la commission temporaire poursuit son travail d’auditions et de consultations des parties prenantes. 
 
La commission remet aujourd’hui à l’exécutif une nouvelle recommandation sur la question des licences d’office, qui appelle à solliciter des licences de fabrication des vaccins, en portant ses efforts sur l’accroissement des moyens industriels adéquats ; à envisager le recours à l’octroi de licences d’office portant sur les brevets des vaccins entrés en phase de production, au profit des entreprises situées sur le territoire national susceptibles de fabriquer les vaccins pour de les mettre à disposition de la population ; et à envisager la mise en œuvre, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, de toutes mesures utiles à la mise en marché des vaccins produits sous licences. 
 
Le 23 février prochain, sera présenté en assemblée plénière du Conseil économique social et environnemental un rapport d’étape avec de nouvelles recommandations, issues des pistes de travail sur l’accessibilité des doses et lieux de vaccination, la chaîne logistique, l’information et de la communication autour de la campagne vaccinale, la mobilisation de la médecine de ville et des professionnels de santé et la place des territoires. La commission temporaire continuera de faire, en parallèle des retours réguliers au fur et à mesure de l’avancement des travaux et de la campagne de vaccination. 

Lancement d’une consultation citoyenne

Le CESE a clôt la première phase de consultation, sous forme de questionnaires, qui consistait à alimenter le CESE dans sa compréhension des raisons qui incitent à souhaiter être vacciné contre la Covid-19, ou au contraire à rejeter la vaccination et des solutions et actions qui favoriseraient l’acceptabilité de la vaccination : 
                  -  Ces contributions expriment principalement le besoin d’une communication plus claire, et plus transparente sur la campagne vaccinale, la multitude de discours dans l’espace public rajoutant de la confusion à une situation déjà perçue comme complexe. 
                  -  Elles témoignent aussid’une forte confiance accordée aux experts et aux professionnels de santé. 
                  Les effets secondaires du vaccin apparaissent comme la principale source d’inquiétude des participants. 
                  -  Parmi les autres remontées, figurent également la question de la disponibilité en quantité suffisante des vaccins, qui a selon les participants pris le pas sur les autres sujets et celle du passeport vaccinal, qui fait partie des contributions libres les plus récurrentes. La question de la liberté de choix se décline aussi dans la question du choix du vaccin et du professionnel pour l’administrer. 
 
Ces contributions nourriront les recommandations rendues par la commission temporaire et le Groupe citoyen. Le CESE a annoncé aujourd’hui le lancement d’une consultation citoyenne sur la question du passeport vaccinal, questionnement qui émerge fortement dans le débat public, afin de recueillir les expressions des Français et les raisons liées à ces positions, ainsi que les propositions alternatives et complémentaires. La question posée est la suivante : « Que pensez-vous du passeport vaccinal, dans le cadre d’une utilisation pour accéder aux lieux aujourd’hui fermés (restaurants, cinémas, stades, musées...)? » Les participants pourront donner leur avis, sur une échelle de « très défavorable » à « très favorable », en justifiant leur choix et en exprimant des propositions alternatives ou complémentaires. 
 
Par ailleurs, la plateforme continue d’accueillir les questions des Français sur la campagne de vaccination. Comme prévu, tout au long de la campagne vaccinale, des réponses sont apportées par le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale et par le CESE. 


Deuxième session de travail pour le collectif

Chargé d’accompagner la réussite de la deuxième étape de la campagne vaccinale, qui est celle de l’ouverture de la campagne au grand public, le collectif citoyen tiendra dès ce jeudi 18 février sa deuxième session de travail, sur trois jours, avec un double objectif : 
                  -  Continuer à s’informer pour étendre sa compréhension du vécu et des difficultés des acteurs de terrain, comprendre les positions des parties prenantes et les fondamentaux de fonctionnement de la COVID et de la vaccination contre la Covid-19 ; 
                  -  Co-définir des axes de réflexion sur lesquels les recommandations vont porter, débattre autour des idées qui ont émergé et les affiner.
 
Le Professeur Alain Fischer, Président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, a annoncé qu’il soumettrait quatre axes de travail autour de la campagne vaccinale, qui se traduiront par quatre questions au collectif citoyen dans le cadre de cette nouvelle session. A cette occasion, il a dévoilé l’un de ces axes qui aura trait à la communication à l’égard des professionnels de santé avec la question suivante : « Quels dispositifs doivent être selon vous mis en place pour assurer un dialogue avec les professionnels de santé et garantir leur confiance tout au long de la campagne de vaccination ? ». Ces travaux s’inscriront dans la suite de l’avis du 21 janvier 2021 du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale.
 
Le Professeur Alain Fischer a également tenu à saluer l’engagement des membres du collectif citoyen au cours de ces dernières semaines de formation et de travaux. Les prochaines semaines marqueront ainsi une montée en puissance des travaux du collectif citoyen, en lien avec le conseil d’orientation, afin de préparer l’ouverture de la vaccination au grand public lorsque s’achèvera la vaccination des personnes vulnérables.
 
Le collectif citoyen aura l’occasion de faire un point d’étape sur ses travaux le 23 février prochain, dans le cadre du rendu du premier rapport d’étape de la commission temporaire du CESE. 

 






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

39 rue de la Malouine
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris