Connectez-vous S'inscrire

Le magazine de l'innovation hospitalière
Actu

Le 48ème congrès de la FEHAP met l’accent sur l’engagement durable


Rédigé par Rédaction le Mercredi 25 Octobre 2023 à 16:50 | Lu 803 fois


Fédération de référence pour les établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux privés solidaires, la FEHAP tiendra son congrès annuel les 16 et 17 novembre prochains au CNIT de Paris - La Défense. Avec pour thème « Le secteur privé solidaire, un modèle pour s’engager durablement », cette 48ème édition mettra les valeurs humanistes à l’honneur, et plus particulièrement les questions liées à la recherche de sens et la transition écologique. Nous faisons le point avec Marie-Sophie Desaulle, sa présidente.



Quels ont été, cette année, les événements marquants pour le secteur privé solidaire ? 

Marie-Sophie Desaulle : Dans un contexte de forte inflation, nos adhérents font face à de réelles difficultés. Ceci dit, la FEHAP est une fédération qui privilégie l’action, qui porte des propositions pour peser dans le débat public et contribuer à l’amélioration du système de santé. Nous sommes des lanceurs d’alerte sur des sujets comme l’impact de l’inflation, la pénurie de professionnels, l’équité de traitement. Nous n’avons de cesse de rappeler que les établissements associatifs et publics ont les mêmes métiers, les mêmes contraintes et rencontrent les mêmes difficultés. Il n’est plus possible d’oublier le privé solidaire quand, par exemple, des mesures de revalorisation sont décidées. 

Au sein d’Axess (la confédération des employeurs du secteur sanitaire, social et médico-social privé non lucratif), nous avons poursuivi nos travaux pour la construction de la Convention collective unique et étendue (CCUE). L’objectif est de répondre aux besoins d’attractivité et de fidélisation des professionnels, de faciliter et de développer les parcours au sein du secteur. 

Ces derniers mois ont particulièrement souligné les difficultés des établissements de santé, notamment les hôpitaux publics. Qu’en est-il des établissements associatifs ?
  

Comme dans le public, les établissements privés solidaires sont confrontés à la hausse des coûts de l’énergie et à l’inflation en général. Comme dans le public, ils manquent de professionnels. Le secteur sanitaire privé solidaire a pu avoir un peu d’air à la fin de l’été, avec l’extension des mesures Braun pour ses hôpitaux. Nous avons accueilli cette bonne nouvelle avec soulagement car nos établissements se sont massivement mobilisés pour maintenir la permanence des soins et garder ouverts les services en tension, dont les services d’accueil aux urgences. C’est donc une juste reconnaissance de leur action.

Parallèlement, nos établissements ont été occupés par la préparation ou la mise en place d’un certain nombre de réformes et d’évolutions réglementaires. Réformes du financement des urgences, des soins médicaux et de réadaptation (SMR), du forfait maladie rénale chronique (MRC), de la psychiatrie, des hôpitaux de proximité et de la tarification à l’activité (T2A) pour les activités de médecine, chirurgie, obstétrique (MCO), de la dotation socle MERRI et évolution du dispositif d’incitation financière à l’amélioration de la qualité (IFAQ) étaient au programme de ces derniers mois. 

Quels enjeux identifiez-vous pour les mois à venir et comment comptez-vous y répondre ?

Dans un contexte aussi incertain, la FEHAP reste pleinement mobilisée pour la défense de ses adhérents. Nous allons continuer à être force de proposition auprès des ministères, agences régionales de santé et collectivités. La vigilance est de mise en cette période marquée par les discussions sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2024. Chaque année, c’est pour nous l’occasion de faire entendre notre voix. Nous souhaitons que ce PLFSS 2024 soit synonyme de changement : il doit mettre un terme aux iniquités de traitement subies par nos établissements. Nous plaidons aussi pour l’introduction de mesures fortes, un financement à la hauteur des enjeux, une simplification administrative et la mise en œuvre d'un plan vert pour booster l’obligation liée à la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). 

Quels sont, à votre sens, les principaux atouts du modèle privé solidaire ? 

Par son histoire et ses valeurs, le modèle privé solidaire nous permet d’être créatifs, innovants. Né au XIXème siècle de la volonté des personnes de s’impliquer dans la cité, de prendre soin des plus fragiles et d’accompagner les anciens et les personnes en situation de handicap avec dignité, le privé solidaire est un modèle où tous les surplus sont investis au profit des bénéficiaires. C’est un modèle qui s’affranchit des contraintes du public et du privé, qui se démarque par sa souplesse et sa réactivité. De plus, le modèle privé solidaire porte un projet qui s’inscrit dans l’économie sociale et solidaire (ESS). Pour faire face aux enjeux sociétaux, éthiques et environnementaux, il incarne ces critères d’identité de l’ESS, essentiels à la reconnaissance du secteur par les décideurs comme par le grand public. 

Ce modèle sera au cœur du 48ème congrès de la FEHAP, qui se tiendra les 16 et 17 novembre au CNIT de Paris - La Défense. Pourquoi avez-vous choisi de mettre l’accent sur l’engagement durable ? 

Le sujet de l’engagement durable est à la fois représentatif des valeurs de notre secteur et ancré dans l’actualité. Dans un contexte de crises multiples, il nous a semblé nécessaire de nous interroger sur la façon dont notre modèle peut continuer à s’inscrire dans le temps, de réfléchir collectivement à ses spécificités qui, justement, en font un modèle qui permet de s’engager durablement. Comment une démarche écologique peut-elle apporter du sens aux professionnels ? Quels sont les outils à la disposition des établissements pour faire face au défi de la durabilité environnementale ? En quoi l’entrepreneuriat social et solidaire permet-il de répondre aux enjeux de la RSE ? Voici quelques exemples des questions qui nous animeront durant ces deux jours.

Quels seront les temps forts de cette édition 2023 ?

Chaque année, le congrès de la FEHAP propose un programme riche, avec des conférences, tables rondes, interventions d’experts et personnalités politiques. C’est un moment privilégié pour favoriser les échanges et renforcer les liens professionnels. C’est un rendez-vous qui permet de sortir du quotidien de la gestion d’établissement et de prendre un peu de recul. Enfin, la remise des trophées de l’innovation est un moment attendu par les participants car c’est une occasion de découvrir des projets inédits. Les trophées de l’innovation donnent à voir le dynamisme du secteur privé solidaire, sa capacité à sortir des sentiers battus, y compris dans l’adversité. 

> Inscriptions, informations et programme sur https://www.fehap.fr/jcms/actualites-et-evenements/congres-glo_5226






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr