Connectez-vous S'inscrire



Actu

La Fonction publique hospitalière :
 des personnels appréciés et un secteur attractif pour la majorité des Français,
selon un sondage BVA pour la CASDEN

Rédigé par Rédaction le Jeudi 13 Septembre 2018 à 12:37 | Lu 416 fois


À l’approche du plan de réforme de l’hôpital et du système de santé attendu le 18 septembre prochain et compte tenu des nombreux débats sur le sujet, la CASDEN Banque Populaire, banque coopérative de la Fonction publique, a demandé à l’institut BVA d’interroger les Français sur leur perception de la Fonction publique hospitalière et plus particulièrement, leur opinion sur les personnels qui y travaillent.



L’étude révèle que les Français ont une image positive du personnel hospitalier public qu’ils jugent compétent et dévoué, malgré leurs mauvaises conditions de travail.

D’ailleurs, en dépit de ce constat, la majorité des Français serait prête à encourager ses enfants à travailler dans la Fonction publique hospitalière. 

La compétence et le dévouement : deux qualités reconnues chez les personnels de la Fonction publique hospitalière...

D’après les résultats, 93% des Français ont une bonne opinion des personnes travaillant dans les hôpitaux publics, dont plus d’un tiers déclare avoir une « très bonne opinion ». Ainsi, 95% des personnes interrogées estiment que les personnes travaillant dans les hôpitaux publics sont compétentes et pour 88% d’entre elles, elles sont passionnées par leur métier.
 
D’autre part, plus de la moitié de la population pense aussi que les professionnels garantissent la même qualité de soins à tous les patients, sans tenir compte de leurs revenus (81%) et qu’ils sont à leur écoute (77%). Cependant, sur ce dernier point, une minorité non négligeable (22%) reste insatisfaite, notamment dans les grandes agglomérations.
 
La bonne image dont bénéficie le personnel se confirme tout de même à travers les principales qualités reconnues par les sondés : le professionnalisme (56%), l’expertise (49%) et la disponibilité (46%). À l’inverse, les qualités les moins identifiées sont le respect de la laïcité (9%), la solidarité (8%) et la proximité (6%). 

... Malgré de mauvaises conditions de travail

La majorité des Français (88%) considère que les personnes travaillant dans les hôpitaux publics sont soumises à de mauvaises conditions de travail (matériel, effectif, horaires...). Ils sont nombreux à être d’accord sur ce point, quel que soit le sexe, l’âge et la catégorie socio-professionnelle. De plus, 90% des travailleurs du secteur public partagent cette opinion, dont plus de la moitié (53%) reste ferme en affirmant que le personnel ne bénéficie « pas du tout » de bonnes conditions de travail.
 
Par ailleurs, concernant le profit des avancées technologiques, les Français sont mitigés. Ils sont seulement 51% à estimer que les fonctionnaires hospitaliers ont à leur disposition les dernières innovations médicales (médicaments, techniques chirurgicales). Ce sont principalement des hommes (60%), de plus de 50 ans (58%), CSP+ (45%), issus du secteur public (42%), qui ont cet avis favorable. A l’opposé, les réponses négatives à ce sujet proviennent majoritairement de femmes (55%), de moins de 35 ans (60%), CSP- (55%) et travaillant dans le secteur public (57%). 

L’attractivité des métiers de la Fonction publique hospitalière

Paradoxalement, penser que les professionnels ne disposent pas d’une bonne qualité de vie au travail ne représente pas un frein. En effet, 3 Français sur 4 encourageraient leur enfant à travailler au sein de la Fonction publique hospitalière. Les personnes âgées de moins de 35 ans (89%), parents d’enfants de moins de 15 ans (81%) et ayant une bonne opinion du personnel (80%) sont majoritaires.
 
En outre, pour les sondés, les métiers les plus représentatifs de la Fonction publique hospitalière sont d’abord des métiers du secteur médical : infirmier(e), chirurgien(ne), aide-soignant(e)s, ambulancier(e), médecin, kinésithérapeute et cardiologue. Néanmoins de nombreux autres métiers sont cités : cuisinier, agent d’entretien, secrétaire, standardiste.
 
« Ces résultats montrent l’attachement des Français aux personnels de la Fonction publique hospitalière et la reconnaissance de leur engagement au quotidien. Les qualités qu’ils leur attribuent de façon quasi unanime soulignent certainement le rôle essentiel de ces personnels dans l’équilibre de notre société » a commenté Philippe Miclot, Délégué Général de la CASDEN, en soulignant que « les chiffres plus mesurés concernant les conditions de travail sont la preuve que les Français savent parfaitement dissocier les individus des structures dans lesquelles ils travaillent ».
 
« Ce sondage révèle également la capacité des Français à imaginer leur enfant dans la Fonction publique hospitalière, un secteur qui recouvre de très nombreux métiers, et traduit un véritable optimisme pour l’avenir, a ajouté Philippe Miclot. Le point le plus surprenant est peut-être que seulement la moitié des Français ont conscience des innovations médicales à la disposition des personnels alors qu’en France, les hôpitaux publics, et notamment les CHU sont à la pointe de la recherche ».
 

Méthodologie : Un échantillon de 1033 personnes, préalablement recruté par téléphone, a été questionné sur internet, en avril 2018. Cet échantillon de Français, âgés de 18 ans et plus, répond à une méthode de quotas (sexe, âge, profession du chef de famille, profession de l’interviewé et après stratification par région et catégorie d’agglomération) afin de constituer un panel représentatif de la population française. 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






CONTACT

HOSPITALIA

39 rue de la Malouine
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris 



ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !