Connectez-vous S'inscrire
MENU
SIS

L’IA au service de la reconnaissance contextuelle des documents médicaux 


Rédigé par Joëlle Hayek le Lundi 15 Mai 2023 à 10:04 | Lu 1108 fois


Développé en partenariat avec le Centre National des Arts et Métiers, le système intelligent « Scan des documents médicaux by Claude Bernard » permet de reconnaître, contextualiser et structurer les données de santé pour faciliter leur exploitation au sein des outils métiers. Nous découvrons cette solution tirant pleinement profit des technologies d’intelligence artificielle avec Béranger Lekens, Directeur Produit Intelligence Médicale chez l’éditeur Claude Bernard.



Béranger Lekens, directeur Produit Intelligence Médicale chez l’éditeur Claude Bernard. ©DR
Béranger Lekens, directeur Produit Intelligence Médicale chez l’éditeur Claude Bernard. ©DR
Dans quel contexte ce système a-t-il vu le jour ?

Béranger Lekens : Tout a commencé il y a un peu plus de trois ans, dans le cadre de travaux de thèse d’une ingénieure de mon équipe autour de la valorisation des données textuelles libres dans le domaine de la santé. Avait alors été posé le constat que 80 % des informations de santé étaient uniquement disponibles dans des documents non structurés, comme les lettres d’adressage, les comptes-rendus d’hospitalisation, les résultats d’analyses médicales, les ordonnances… Ce qui revient à dire que 80 % des données potentiellement utiles à la prise en charge d’un patient ne sont pas exploitables en l’état. Nous avons donc cherché à mettre au point une solution qui permettrait justement de relever cet enjeu. C’est ainsi qu’est né le « Scan des documents médicaux by Claude Bernard », dévoilé tout début 2023 et qui est, aujourd’hui, le tout premier système expert non seulement nativement disponible en français, mais aussi exclusivement spécialisé sur le champ médical.

Comment avez-vous procédé ?

Nous avons travaillé à partir d’un modèle d’intelligence artificielle basé sur le traitement automatique du langage, que nous avons longuement entraîné à lire, interpréter et surtout comprendre des documents médicaux. Il ne devait en effet pas, uniquement, reconnaître les termes utilisés, mais bien les comprendre de manière contextualisée au sein d’un paragraphe. Pour cela, nous avons « nourri » le système avec plusieurs centaines de documents annotés par des médecins. La sélection retenue était très variée car – et c’était notre second enjeu –, il nous fallait parvenir à un modèle suffisamment généraliste, pour adresser un maximum de cas d’usages tout en offrant un niveau de précision et de performance acceptable par les différentes spécialités médicales.

Comment fonctionne concrètement cette solution ?

Mettant à profit le savoir-faire de Claude Bernard, éditeur reconnu et agréé d’une base de données du médicalement pour le monde hospitalier, la médecine de ville et les officines, nous avons conçu une infrastructure technique agnostique, interopérable avec les différents outils utilisés par les professionnels de santé. Le système de scan des documents médicaux en tant que tel est ensuite très simple à utiliser : une fois la reconnaissance contextuelle et la structuration des documents médicaux effectuées, il suffit au médecin de valider ce qu’il souhaite déverser dans son logiciel. Ce point est important : nous avons volontairement souhaité éviter l’intégration automatique des données dans le dossier patient informatisé car toutes ne sont pas forcément pertinentes. Par exemple, dans un compte-rendu d’hospitalisation adressé au médecin traitant, seules la synthèse des traitements reçus et la conclusion lui sont potentiellement utiles. Il s’agit donc de proposer une aide à la pratique et non d’imposer de fait un service.

Quels sont les bénéfices d’un tel système pour la communauté médicale ?

Outre un gain de temps significatif pour pouvoir se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée, la prise en charge gagne en qualité et en sécurité grâce, justement, à la consolidation des différentes informations concernant le patient. Cette vue à 360° facilite et accélère la prise de décision, tout en autorisant d’autres applications, comme une identification plus rapide des patients éligibles à un essai clinique. En améliorant l’exhaustivité des données contenues dans le système d’information, notre outil permet donc à un établissement de santé ou un praticien de prendre aisément le virage de l’exploitation des données de masse. En résumé, notre solution est bien plus qu’un scan d’ordonnance. Nous pouvons lire, retranscrire et contextualiser n’importe quel document médical. Puis, en extraire automatiquement l’information et la structurer intelligemment dans le dossier patient.

Un mot sur vos perspectives à court et moyen terme ?

La solution « Scan des documents médicaux by Claude Bernard » qui fait partie d’une plateforme de services d’intelligence médicale, a déjà trouvé une première application dans le cadre du programme Interception Parcours de l’Institut Gustave Roussy : ce pilote unique et innovant permet de mettre en place une stratégie de prévention personnalisée chez les personnes à haut risque de cancer du poumon, basée sur une collaboration forte entre la ville et l’hôpital. Nous entendons mener d’autres expérimentations afin d’élargir les cas d’usages, et lançons d’ailleurs un appel en ce sens aux professionnels médicaux. Sur un autre registre, notre outil est aujourd’hui utilisé, en entrée, sur des documents PDF reçus par messagerie sécurisée, voire scannés par les médecins. Mais nous travaillons actuellement sur d’autres modes, comme la structuration à la volée des données dictées. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le stand Cegedim I-53 lors de la prochaine édition de SantExpo !

> Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la base Claude Bernard.
 
Article publié dans l'édition de mai 2023 d'Hospitalia à lire ici.
 






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr