Connectez-vous S'inscrire
Actu

IDC publie son nouvel Observatoire e-Santé


Rédigé par Rédaction le Mercredi 10 Juin 2020 à 10:28 | Lu 477 fois


Après avoir annoncé les premiers résultats de son Observatoire e-santé 2019, IDC France vient de publier la version définitive de cette étude qui permet de dresser un état des lieux des principaux enjeux et projets des établissements de soins ainsi que des régions. Les résultats révèlent notamment une accélération des dépenses IT.



©IDC
©IDC
Quatre ans après son dernier observatoire, IDC France a réalisé, à la fin de l’année 2019, une nouvelle version de son Observatoire de la e-santé. Mise de côté à cause de la crise sanitaire, la diffusion de ces résultats vient de reprendre. D’habitude centrée autour des établissements de soins, l’étude 2020 prend aussi en compte les enjeux et les projets des Région. Elle met ainsi en avant une accélération des dépense IT, en particulier autour des services numériques, ainsi qu’une perception très positive par les établissements du volet numérique du plan #MaSanté2022. 
 

Convergence des SIH

Premier des constats de cet Observatoire e-santé, les difficultés de convergence des SIH semblent inquiéter de plus en plus les établissements. Ainsi, alors que 50 % des établissements exprimaient des doutes quant à leur capacité à disposer d’un SIH convergent au 1erjanvier 2021, ils sont aujourd’hui 63 %. « Au-delà des aspects financiers, les établissements mettent en avant des problèmes organisationnels et de gouvernance, le manque d’interopérabilité entre les différents établissements et la difficulté à mettre en place une stratégie partagée », explique IDC France. 
 

Augmentation des dépenses IT

Outre ce constat, l’étude met en avant une accélération des dépenses IT. Ainsi, en 2019, 44 % des établissements ont augmenté leurs dépenses sur cette année, et sur les deux années à venir : 40 % des établissements vont notamment allouer plus du tiers de leurs dépenses à de nouveaux projets en 2020. « Si plus de 8 établissements sur 10 vont continuer à investir dans l’urbanisation de leur SI, c’est le DPI (cités par 59 % des établissements) qui captera l’essentiel des dépenses IT sur les deux ans à venir », constate l’étude qui met également en évidence une nette accélération des investissements autour des portails de services numériques à destination des patients et des professionnels. Dans ce domaine, 2/3 des établissements indiquent qu’ils investiront sur les 2 années à venir, et ce même si beaucoup reconnaissent « être encore peu ou pas avancés dans leurs projets ».
 

Bonne perception de #MaSanté2020

Autre élément mis en avant par l’étude, #MaSanté2022 semble être bien perçu par les établissements, ce notamment via le volet « accélérer le virage numérique » du plan. Un an après son lancement, 73 % des établissements estiment « qu’il va contribuer à accélérer leurs initiatives numériques pour les trois années à venir ». Ces établissements soulignent tout de même que « l'essor des services numériques dépendra de la vitesse de diffusion des socles technologiques sur lesquels ils ont vocation à s'appuyer (DMP, INS et MSS en particulier) ».
 

Les Régions, des vecteurs dynamiques

Nouveauté de cette édition 2020 de l’étude, IDC France a également interrogé six régions, soit des Agences Régionales de Santé (ARS), soit des Groupement régional d'appui au développement de l'e-Santé (GRADeS). « Il ressort de ces entretiens que dans leur ensemble les organisations régionales collaborent aujourd’hui étroitement avec les GHT, en particulier autour de l’interopérabilité et de la coopération entre groupements », constate IDC. L’étude révèle ainsi que 80 % des GHT envisagent de s’appuyer sur les initiatives e-santé régionales afin de « développer de nouveaux services numériques à destination des patients et des professionnels de santé ».
 

Maincare Solutions confirme sa position de leader

Dernier point mis en relief par cet Observatoire e-santé, l’implantation de Maincare Solutions au sein des établissements de soins publics est particulièrement forte. La société arrive ainsi en tête dans trois domaines des cinq abordés par l’étude : le DPI, la collaboration ville / hôpital et le PMSI. Pour IDC, « cette position traduit la capacité de Maincare Solutions à être en phase avec les attentes et les dynamiques soulignées par l’étude » soit : « un accompagnement efficace des GHT dans leur objectif de convergence », « une plateforme de production de soins, Maincare IC, qui s’inscrit dans une logique de décloisonnement des pratiques et de coordination des soins » et « un engagement réaffirmé autour du volet “accélérer le virage numérique” du plan #MaSanté2022 ». « Les résultats de l’Observatoire viennent confirmer que notre stratégie est totalement en phase avec les attentes des établissements et l’évolution du marché», souligne Christophe Boutin, Président de Maincare Solutions, avant d’ajouter : « Sous l’impulsion du plan #MaSanté2022 les lignes bougent. La dynamique territoriale est réelle et les synergies avec les programmes régionaux deviennent évidentes. Nous pouvons espérer une transformation numérique de notre système de santé comme jamais nous n’en avons connue et la crise du Covid-19 va certainement agir comme un accélérateur de cette transformation. »
 



 * L’enquête a été menée de septembre à octobre 2019 auprès de 150 DSI ou responsables informatiques d’établissements de soins français. Elle a été complétée de six entretiens réalisés auprès de six régions françaises (ARS ou GRADeS).
 






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Voir également :
< >

Jeudi 24 Septembre 2020 - 11:17 Hoppen acquiert Cineolia







CONTACT

HOSPITALIA

39 rue de la Malouine
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris