Connectez-vous S'inscrire


Confort

Fatigue visuelle des soignants : un chirurgien du Centre Léon Bérard s’intéresse à l’impact de la lumière au bloc opératoire


Rédigé par Rédaction le Mardi 17 Décembre 2019 à 13:21 | Lu 307 fois


Le Dr Patrice Peyrat, chirurgien au Centre Léon Bérard, centre de lutte contre le cancer de Lyon et Rhône-Alpes, a mené une étude sur l’impact de la lumière des salles d’intervention sur la fatigue visuelle. Ce travail a été mené avec la société Getinge et l’école d’orthoptie de l’université Claude Bernard Lyon 1. Les résultats ont été présentés sous forme de poster lors du Congrès de l’Association Française de Chirurgie.



Le bien-être et la santé des soignants au cœur des préoccupations du CLB

Le Centre Léon Bérard (CLB), qui inclut chaque année plus de 18% de patients dans des essais cliniques visant à améliorer la prise en charge du cancer, du diagnostic aux stratégies thérapeutiques, mène aussi des recherches sur les conditions de travail de ses salariés.
Le Dr Patrice Peyrat, chirurgien au Centre Léon Bérard, vient en effet de finaliser un travail de recherche sur la fatigue visuelle au bloc opératoire, travail mené en collaboration avec la société Getinge. 
 
Objectif : améliorer les conditions de travail des professionnels de santé.
L’étude a été réalisée auprès de 12 collaborateurs, 7 chirurgiens et 5 infirmiers. 40 observations ont été conduites. 
 
Cette étude, initiée en 2015, est d’abord un travail collaboratif mené avec la société suédoise Getinge, dont la filiale Maquet a installé en 2013 le bloc opératoire du CLB, utilisant les dernières technologies et qui reste, 6 ans après son ouverture, l’un des plus modernes d’Europe.

 
« Le point de départ est la rencontre avec Jean-Pierre Breysse, directeur de la recherche et de la stratégie pour Maquet, sur un projet autour de la fluorescence. Ceci a permis de développer une relation de confiance et amicale et de réfléchir à d’autres projets de recherche », explique le Dr Peyrat. 

Quels sont les impacts des éclairages intenses utilisés dans les salles d’opération sur la fatigue visuelle des chirurgiens et des équipes travaillant dans les blocs ?

La luminosité des écrans, la lumière bleue, l’intensité des néons... peuvent non seulement entrainer une fatigue visuelle, mais aussi en cascade des troubles de la vision, voire des troubles musculosquelettiques.

Il était donc intéressant de se pencher sur les effets des éclairages utilisés en chirurgie sur les professionnels de santé qui prennent en charge des patients dans ces salles d’opération, souvent pendant de longues heures. 

Quelles conclusions ?

Cette étude permet aujourd’hui de faire 3 propositions pour diminuer l’impact de la lumière sur la fatigue visuelle et donc la fatigue en général: 
 
• Éviter les contrastes forts entre le champ opératoire et l’ambiance lumineuse de la salle. Il faut donc maintenir une ambiance lumineuse significative, favoriser la lumière naturelle et éviter d’opérer avec une salle dans la pénombre. 

 
• Éviter de focaliser trop fortement la tache lumineuse lorsque cette fonction est présente sur l’éclairage. 

 
• Débuter l’intervention avec un éclairement le plus faible possible et augmenter de façon très progressive lorsque le champ est plus profond ou plus sombre. Il faut être attentif également lorsque l’on dispose de 2 éclairages opératoires de ne pas surexposer le champ opératoire puisque les niveaux d’éclairement s’additionnent entre les 2 éclairages. 
 
Ces conclusions permettent donc d’envisager des améliorations à apporter aux éclairages utilisés en chirurgie et également de donner des conseils aux professionnels de santé qui travaillent dans ces salles. 







Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






CONTACT

HOSPITALIA

39 rue de la Malouine
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris