Connectez-vous S'inscrire



Actu

Digitalisation des achats : le GAM dévoile sa plateforme E-GEN

Rédigé par Rédaction le Mercredi 26 Septembre 2018 à 09:25 | Lu 460 fois


Le 28 septembre prochain, le GAM, groupement d’achats mutualiste, organise une réunion d’information autour de la digitalisation des achats pour le secteur de la santé dans les locaux de GS1 France. Souhaitant en savoir plus, Hospitalia a rencontré Stéphane Ancel, directeur de ce groupement d’intérêt économique (GIE) à but non lucratif gérant plus de 100 millions d’euros d’achats annuels.



Hospitalia : Cette réunion de rentrée sera centrée sur E-GEN, la plateforme d’e-Procurement du GAM. Pouvez-vous nous en parler ?

Stéphane Ancel, directeur du GAM
Stéphane Ancel, directeur du GAM
Stéphane Ancel : Plus particulièrement destinée aux médicaments et dispositifs médicaux, la plateforme d’achats E-GEN vise à numériser et donc à optimiser les flux d’information entre les fournisseurs et les quelques 80 établissements de soins fédérés au sein du réseau GAM*. Il s’agit, plus concrètement, de générer des gains de productivité en fiabilisant les échanges d’informations, mais aussi de sécuriser le circuit des approvisionnements en limitant les erreurs et les litiges potentiels. Lors du passage de commande, les acheteurs peuvent par exemple connaître en temps réel les éventuelles ruptures de stocks, ce qui favorise la réactivité de part et d’autre.

Hospitalia : La solution E-GEN a été lancée il y a deux ans. Quelles ont été les grandes étapes de son développement ?

Stéphane Ancel : La mise en place d’E-GEN s’articule autour de deux phases. Il convient, dans un premier temps, de synchroniser les informations entre les fournisseurs et les établissements de santé, afin que tous parlent le même langage. Nous sommes donc en train de constituer un catalogue électronique intégrant les codifications produits utilisées par les fournisseurs, ce qui facilitera par la suite les échanges avec les acheteurs. La phase suivante sera enclenchée début 2019 : nous mettrons en place un système EDI, ou échange de données informatisé, en partenariat avec @GP, un éditeur ayant une expérience significative dans la distribution - ce qui permettra de dématérialiser les bons de commande, les bons de livraison et les factures. Ce sont autant de champs qui seront abordés lors de la rencontre du 28 septembre prochain, où des industriels viendront d’ailleurs témoigner sur l’implémentation du catalogue électronique. 

Hospitalia : Cette réunion organisée en partenariat avec GS1 France reviendra également sur le dispositif de sérialisation des médicaments, qui devra être mis en œuvre au plus tard le 9 février 2019.

Stéphane Ancel : Cette obligation règlementaire est en effet anticipée par la plateforme E-GEN : au-delà des gains de productivité sur le circuit des approvisionnements, le projet ambitionne de renforcer la sécurité des patients et la traçabilité des soins, en facilitant la récupération automatique de données d’identification des produits de santé (numéro de lot, date de péremption, etc.) : celles-ci seront directement adressées par le fournisseur, charge ensuite à l’établissement de les intégrer dans son système d’information. Le gain de temps sera ici considérable, puisque les pharmaciens n’auront pas à scanner individuellement chaque boîte pour lire les informations du code DataMatrix.

Hospitalia : Quid d’Eudamed, la banque de données européenne pour les dispositifs médicaux (DM), qui sera abordée en fin d’après-midi ?

Stéphane Ancel : Cet outil, qui sera progressivement mis en place d’ici 2021, recensera les fiches produits des dispositifs médicaux disponibles sur le marché, en lien avec un code d’identification unique (UDI). Or, pour publier leurs fiches produits dans Eudamed, les fabricants devront avoir développé, en amont, un catalogue électronique. Le projet E-GEN leur permet dès lors d’anticiper cette évolution règlementaire. La plateforme devra d’ailleurs, à terme, également intégrer les codes UDI afin de lever toute ambigüité sur l’identification d’un DM. La réunion du 28 septembre se terminera donc sur un point d’actualité Eudamed, présenté par notre partenaire GS1 France. C’est la quatrième rencontre organisée pour nos fournisseurs autour de la plateforme E-GEN. Les acheteurs ne sont toutefois pas en reste : le GAM accompagne étroitement ses adhérents dans le développement d’interfaces entre la plateforme E-GEN et les outils de gestion de leurs Pharmacies à Usage Intérieur (PUI).
 
(*) Le réseau GAM totalise plus de 500 adhérents, issus tant du secteur sanitaire que social et médico-social.

En pratique

Programme
• 13h30 – Accueil
• 14h00 – Introduction et présentation du projet E-GEN par Stéphane Ancel, directeur du GAM
• 14h30 – Démonstration du PIM E-GEN par @GP et témoignages de trois industriels
• 16h00 – Sérialisation et lutte contre la contrefaçon des médicaments, comment y répondre ?
• 16h30 – Point d’actualité et retour législatif sur EUDAMED, la banque de données européenne pour les dispositifs médicaux, par Camille Labeaune, Category manager Filière Santé GS1 France
• 17h00 – Clôture
 
Date et lieu
Vendredi 28 septembre 2018, de 13h30 à 17h30
GS1 France – 21, boulevard Hausmann 75009 Paris
 
Inscriptions ici.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






CONTACT

HOSPITALIA

39 rue de la Malouine
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris 



ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !