Connectez-vous S'inscrire

Le magazine de l'innovation hospitalière



Actu

Covid-19 : plusieurs établissements déclenchent leur Plan Blanc


Rédigé par Rédaction le Mercredi 28 Octobre 2020 à 12:17 | Lu 463 fois


Alors que la 2ème vague épidémique s’intensifie sur tout le territoire français, les établissements de santé sont en train de réactiver leur Plan Blanc. C’est notamment le cas pour le Centre Hospitalier de Valenciennes, le Groupe Hospitalier Saint-Vincent, en Alsace, et pour les structures de l’Artois, de l’Artois-Ternois, du Douaisis et de l’Audomarois. Un mouvement qui devrait continuer à prendre de l’ampleur.



« La progression continue du nombre de personnes positives à la Covid-19 depuis le mois d’août 2020 et l’accélération subite depuis une semaine du nombre de patients hospitalisés en réanimation et en soins continus contraint la Direction de l’établissement à la demande de l’ARS Hauts-de-France de mettre en œuvre le dispositif “Plan Blanc”. » Publié hier, le communiqué de presse du centre hospitalier de Valenciennes ne laisse aucune place au doute. Avec une progression de 93,1% du nombre de patients hospitalisés Covid+ au sein de l’établissement en sept jours seulement et un taux de positivité des tests passé de 20 % à 40 % sur la même période, le territoire fait en effet face à une recrudescence de l’épidémie. « À Valenciennes, les 21 lits de “réanimation Covid” ainsi que les 8 lits de soins critiques réservés sont d’ores et déjà saturés », constate le CH qui enregistre déjà des « tensions en réanimation, en soins critiques mais également aux urgences et dans l’unité d’hospitalisation Covid ». 
 

Déjà des déprogrammations ciblées

Face à cette situation, les responsables de l’établissement ont donc enclenché le Plan Blanc. Mais ce ne sont pas les seuls. Proches de Valenciennes, les établissements de santé et du médico-social* des territoires de l’Artois, de l’Artois-Ternois, du Douaisis et de l’Audomarois ont eux-aussi activé le Plan Blanc territorial qui se traduira notamment par la mise en place de « mesures concertées pour garantir à chacun une prise en charge de qualité ». Ainsi, si l’ouverture de lits supplémentaires de soins critiques est programmée pour le 2 novembre prochain, les établissements ont d’ores-et-déjà amorcé la déprogrammation des consultations et des interventions non urgentes sur ces territoires. À Valenciennes, des mesures similaires ont été prises. Ainsi, la déprogrammation des interventions et autres séjours et séances à l’hôpital « doit être limitée aux cas les moins graves afin de ne pas générer de perte de chance pour les patients atteints de pathologies sévères ou de maladies chroniques », précise le CH qui a déjà pu reporter 45 % des hospitalisations programmées. Autre mesure liée au déclenchement du Plan Blanc, l’interdiction des visites auprès des malades est effective depuis le jeudi 22 octobre au sein de l’établissement.

Le GHSV réactive le Plan Blanc

Plus à l’est, en Alsace, le Groupe Hospitalier Saint Vincent (GHSV) et ses cliniques Sainte Anne, Sainte Barbe, La Toussaint à Strasbourg et Saint Luc à Schirmeck, viennent d’annoncer eux-aussi la réactivation de leur Plan Blanc, qui avait pourtant été levé le 11 juillet dernier. « Celui-ci permet de garantir la mobilisation des équipes médicales et paramédicales pour assurer la prise en charge des patients et la coordination de tous les professionnels de santé, notamment entre établissements de santé, médico-sociaux et avec la médecine de ville », précise le GHSV tout en assurant que « cette mobilisation se fait actuellement sans limitation de l’activité ni des interventions chirurgicales, la mobilisation des ressources et des organisations étant prioritairement centrées sur les services de médecine ». Pour le GHSV, l’un des objectifs principaux est « de mettre en place des circuits strictement différenciés afin de garantir un accès aux soins en sécurité pour l’ensemble des patients malgré la reprise épidémique ». 



* Le GHT Artois-Ternois, le GHT Artois, le GHT du Douaisis, l’AHNAC, le CH Saint-Omer, le Groupe HPL, le Groupe Ramsay et la Clinique Ambroise Paré.
 






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

39 rue de la Malouine
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris