Connectez-vous S'inscrire
Actu

CNR Santé Île-de-France : la restitution régionale confronte les 228 propositions d’actions remontées des territoires et en sélectionne 12 prioritaires


Rédigé par Rédaction le Lundi 19 Décembre 2022 à 10:42 | Lu 1229 fois


La restitution régionale du CNR Santé Île-de-France a eu lieu le mercredi 14 décembre 2022 à Boulogne-Billancourt, en présence du Ministre de la santé et de la prévention, François Braun et du Haut-Commissaire au plan, Secrétaire général du CNR, François Bayrou. 228 propositions ont été remontées et 12 actions priorisées par les représentants des huit concertations conduites dans les départements franciliens.



CNR Santé Île-de-France : la restitution régionale confronte les 228 propositions d’actions remontées des territoires et en sélectionne 12 prioritaires
« En Ile-de-France, le CNR santé a rassemblé largement élus, usagers et professionnels de santé sous l’égide des conseils territoriaux de santé, à la maille départementale et infra-départementale. J’ai été frappée de la mobilisation de tous, soirs et week-end compris, pour tenir en un mois et demi 28 réunions de concertations, une réunion thématique régionale dédiée à la prévention et 8 sessions de restitution, mais aussi de l’intérêt qu’ont eu à échanger des acteurs qui ne se parlent pas d’habitude, pour identifier des solutions concrètes. Cette démarche devra se poursuivre pour élaborer le PRS 3 », a déclaré Amélie Verdier, directrice générale de l’ARS Île-de-France.

Des concertations menées sur tout le territoire francilien

La concertation lancée par l’Agence était co-organisée et pilotée avec les partenaires des territoires : Conseils Territoriaux de Santé, caisses primaires d’Assurance maladie, préfectures et collectivités territoriales. Elle a rassemblé les élus, les administrations, les professionnels de santé et les usagers qui étaient invités à faire des propositions concrètes pour relever les défis du système de santé et améliorer l’accès aux soins, autour des quatre thématiques du CNR santé :
  • Le rôle et l’accès au médecin traitant ;   
  • L’attractivité des métiers de la santé ;
  • La permanence et l’accès aux soins ;
  • Les politiques de prévention.
Les participants ont souhaité ajouter les thématiques suivantes : la santé mentale, les addictions et les maladies chroniques.

28 concertations ont été réalisées sur le territoire francilien sous différentes formes :  ateliers de travail et séances plénières ont permis de faire remonter plus de 220 propositions d’actions, dont les principales ont été approfondies.  Retour en images sur le CNR Santé Île-de-France : cliquez ici.

Un sondage mené auprès des citoyens sur le système de santé francilien

Ce temps de concertation était aussi l’occasion de solliciter les citoyens franciliens pour connaître leur opinion concernant le système de santé. L’Agence a donc réalisé un sondage qualitatif et quantitatif, qui a permis de mettre en exergue plusieurs enseignements :
  • Les trois quarts des Franciliens (75%) se disent satisfaits (21% de très satisfaits) de la prise en charge de leur santé dans la région, un niveau équivalent à celui de la population nationale (73%). 
  • Si 91% des Franciliens ont déclaré avoir un médecin traitant, 52% éprouvent néanmoins des difficultés pour consulter un médecin généraliste (+ 9 pts par rapport à la moyenne nationale) et encore davantage un spécialiste (70%).
  • 70% des Franciliens sont d’ailleurs ouverts à la prise en charge de certains soins par d’autres professionnels de santé.
Sur la phase qualitative, trois axes sont ressortis pour rapprocher le système de santé régional des besoins des habitants : 
  • Améliorer en priorité l’accès aux médecins généralistes, spécialistes, hôpitaux et services d’urgences.
  • Maintenir l’expertise médicale dans un contexte de dégradation de l’offre de soins et d’économies sur la santé. 
  • Assurer un niveau satisfaisant d’information et de prévention. 
Retrouvez la synthèse du sondage ARS Île-de-France / ODOXA : cliquez ici.

Les 12 propositions d’actions identifiées comme prioritaires pour le territoire francilien par les acteurs de la concertation

Plus de 1 200 personnes, élus, professionnels et usagers, sont à l’origine de plus de 220 propositions remontées lors des 28 concertations organisées sur le territoire francilien. La restitution du 14 décembre 2022 avait pour objectif de confronter et débattre de ces remontées, et d’identifier au sein de cet ensemble d’actions qui seront remontées au niveau national, les actions identifiées comme particulièrement prioritaires.   

12 propositions d’actions prioritaires retenues par les acteurs des territoires pour l’Île-de-France : 

Axe 1 – médecin traitant :
> Organiser le cadrage juridique pour permettre à la CPAM de diffuser les listes d’assurés en ALD sans médecin traitant aux CPTS.
> Avoir pour chaque personne en situation de handicap un référent de parcours (pouvant être différent du MT) choisi par l’assuré.
> Rendre plus attractive les visites à domicile en facilitant le déplacement des médecins et paramédicaux qui les pratiquent.

Axe 2 – continuité des soins :
> Encourager et développer les modalités d’exercice des IPA. 
> Favoriser une meilleure articulation des CPTS et des CLS.
> Promouvoir l’émergence de CTPSU : envisager des valences universitaires pour les CPTS pour décloisonner, fluidifier, reconnaitre le travail commun au sein d’un territoire.

Axe 3 – attractivité des métiers :
> Création d’une foncière médico-soignante pour favoriser le logement des soignants, portée par la Caisse des dépôts et consignation.
> Créer des postes d’assistants administratifs que les médecins puissent embaucher ponctuellement et non pas à temps complet.
> Mini-doc / Maxi-doc : favoriser les terrains de stage en médecine de ville ou en établissements/structures de santé pour les 2eme ou 3eme années soit par modification de la maquette, soit en leur proposant des stages rémunérés auprès des médecins de ville seniors en dehors de leur cycle d'études.

Axe 4 – Prévention :
> Renforcer massivement la médiation en santé, en créant un cadre national (référentiels métier/rémunération/ compétences/expériences) et en intégrant de façon structurelle les financements dans le fonctionnement des structures du système de santé.
> Améliorer l’impact des interventions locales de prévention et promotion de la santé par la mise en place de coordinations opérationnelles dans chaque territoire en renforçant la coordination CLS, en consolidant les articulations entre les dispositifs existants (CLS, CLSM, CPTS, Contrats de Ville) et en structurant la consolidation des actions autour de coopérations d’acteurs impliquant les collectivités locales. 
> Renforcer la participation des habitants en généralisant les coopératives d’acteurs, et les projets de type académie populaire de la santé, et établissant un lien entre ces coopératives et les dispositifs de coordination (CPTS, CLS…).

Toutes les propositions de solutions concrètes seront remontées au niveau national. Pour celles qui concernent spécifiquement le territoire francilien, elles seront intégrées dans la réflexion sur le Projet Régional de Santé (PRS) 2023 – 2027.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris