Connectez-vous S'inscrire

Le magazine de l'innovation hospitalière
Actu

AGV et AMR : Sally Coursier, ou la meilleure combinaison des deux mondes


Rédigé par Joëlle Hayek le Lundi 15 Mai 2023 à 10:13 | Lu 565 fois


Leader du transport automatisé, le constructeur DS Automotion est connu pour sa flotte d’AGV, utilisée pour la gestion des transports lourds en environnement hospitalier. Il a, depuis, mis son savoir-faire au service des transports légers par AMR, développant le concept innovant d’autonomie programmée. Un premier déploiement est d’ailleurs en cours au Biogénopôle de l’AP-HM, que nous découvrons avec la cheffe de projet, Feriel Khelfane.



Feriel Khelfane, cheffe de projet chez DS Automotion. ©DR
Feriel Khelfane, cheffe de projet chez DS Automotion. ©DR
Historiquement spécialisé dans les AGV, DS Automotion a aussi pris le virage des AMR. Pourriez-vous nous en parler ?

Feriel Khelfane : Tous deux sont des véhicules autoguidés. L’AGV, ou Automated Guided Vehicule, est basé sur un système de guidage par repères physiques – aimants, bandes magnétiques, réflecteurs – et circule, à cet égard, dans des galeries souterraines dédiées, tandis que l’AMR, ou Autonomous Mobile Robot, intègre pour sa part une technologie de reconnaissance des contours qui lui permet de se repérer dans son environnement et d’y adapter sa trajectoire. Le premier est ainsi conçu pour les transports automatisés lourds et circule sur des trajets maîtrisés, le second est plutôt destiné aux transports légers au sein de lieux fréquentés et où les aléas potentiels sont nombreux. L’AGV est performant, l’AMR est flexible. Combinant le meilleur de ces deux mondes, DS Automotion a donc développé un nouveau concept, l’autonomie programmée. Concrètement, le même véhicule, en l’occurrence notre modèle Sally Coursier, est à la fois un AMR sur les tronçons à trajectoire aléatoire, et un AGV sur ceux à circuit plus restreint, où il conserve toutefois sa capacité à s’arrêter face aux obstacles éventuels.

Cette solution a été retenue par l’Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille pour son nouveau Biogénopôle.

Ce projet architectural majeur, qui représente l’un des plus importants investissements publics de ces dernières années, a porté loin le concept d’automatisation des flux. 80 % sont d’ailleurs gérés par un système automatisé capable d’identifier chaque produit et de le livrer dans le bon service. Mais 20 % doivent l’être manuellement. L’AP-HM a donc souhaité mettre en œuvre un système automatisé parallèle pour la gestion de ces flux légers résiduels, et a pour cela retenu l’AMR Sally Coursier. Un premier véhicule a été mis en route en juin 2022, et un second devrait être installé d’ici cet été.

Cet AMR est notamment affecté au transport des échantillons sanguins. Quelles évolutions avez-vous proposées dans ce contexte ?

Sally est tout à fait en mesure de transporter ces produits, mais l’espace conséquent offert par ses deux grands bacs est alors sous-exploité. Nous avons donc cherché à l’optimiser en développant un système d’étagères amovibles, qui a permis de tripler ses capacités tout en conservant la possibilité de revenir aisément à la configuration initiale pour gérer d’autres types de flux. Nous avons également associé le système de déverrouillage de Sally aux badges professionnels équipant déjà les équipes du Biogénopôle, afin de faciliter leur quotidien, et avons ajouté des lecteurs code-barres pour renforcer la traçabilité globale des circuits traités. Il s’agit, aujourd’hui, du tout premier déploiement d’un AMR à autonomie programmée en contexte hospitalier, mais cette démarche est vouée à se répliquer rapidement, aussi bien au sein de l’AP-HM que dans d’autres établissements de santé. Il faut dire que cette technologie totalement maîtrisée par DS Automotion est en adéquation parfaite avec les besoins actuels, car elle permet de libérer les équipes de tâches peu valorisables pour les recentrer sur des missions à meilleure valeur ajoutée.

> Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de DS Automotion à SantExpo, stand P-44

Article publié dans l'édition de mai 2023 d'Hospitalia à lire ici.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr