Connectez-vous S'inscrire
Actu

30 mesures pour renforcer la sécurité à l'Hôpital d'Antibes


Rédigé par Rédaction le Mercredi 29 Septembre 2021 à 14:45 | Lu 191 fois


Devant une recrudescence des incivilités et de la violence, l’Hôpital d’Antibes instaure une campagne de « tolérance zéro » à l’égard d’actes isolés, « mais de plus en plus fréquents », et construit un plan d’amélioration de la sécurité de 30 mesures.



« 18 mois après les applaudissements aux fenêtres », l'Hôpital d'Antibes se retrouve depuis le mois de juillet « face à une montée des incivilités et de la violence qui appelle la réaction la plus vigoureuse possible ». « Contrairement aux idées reçues, les faits constatés proviennent de
“Monsieur et Madame tout le monde” », constate l’établissement qui a donc décidé d’engager 30 mesures liées à la sécurité.  
 

Révision du règlement intérieur et mise en application ferme du pouvoir de police administrative

Parmi ces mesures, la première concerne le règlement intérieur de l’établissement qui « doit être révisé à l’aune des derniers évènements », « avec une application la plus stricte du pouvoir de police administrative pouvant conduire à des interdictions d'accès à l'établissement en cas d'agression ou de comportement inadapté, pour protéger les soignants », précise l’hôpital.
 

Restriction des visites, renforcement de la présence des agents de sécurité et de la vidéoprotection

Pour refaire de l'hôpital « un sanctuaire et un lieu de soins », l’établissement a également décidé de restreindre les visites :
  • dans les services de soins à un visiteur par patient et par jour : de 16h à 19h en semaine, et de 14h à18h le week-end, sauf exceptions médicalement justifiées (fin de vie, second parent en maternité).
  • aux urgences, aucun visiteur ou accompagnant n’est autorisé (un seul parent pour accompagner un mineur), sauf exceptions médicalement justifiées.
« Le filtrage à l’entrée de l’hôpital sera également consolidé pour tous », ajoutent les responsables tout en insistant sur la présence forte de la visioprotection sur le site. Malgré tout, elle « sera encore renforcée pour mettre à disposition des forces de police des preuves des agressions subies ». « Le schéma d’alerte en interne sera révisé et connu de tous les professionnels de l’établissement (boutons d’alerte, numéro d’appel direct) afin que les interventions deviennent plus efficaces, en collaboration étroite avec les services de police, dont il est important de saluer la qualité d’action et du partenariat avec l’établissement », indique aussi l’établissement qui s’engage aussi « à déposer plainte de manière systématique et à informer directement les agresseurs de leurs méfaits et de l’absence d’impunité face à ces actes ». Un directeur, plus particulièrement en charge du signalement des agressions, du dépôt de plainte et du suivi des dossiers, a d’ailleurs été nommé pour ces missions : le directeur des relations avec les usagers et des affaires générales, en lien étroit avec la Présidence de la Commission des Usagers.

 

Une campagne de sensibilisation

Avec le soutien des représentants des usagers, l’hôpital d’Antibes est également en train de mettre en place une campagne de sensibilisation à l’attention des patients et de leurs proches « sur le nécessaire respect des règles de bon fonctionnement d’un hôpital, sur le respect élémentaire à avoir à l’égard des professionnels de santé et sur l’application du principe de la “tolérance zéro” au sein de l’établissement ». « Pour le bon fonctionnement de l'hôpital, les soignants doivent pouvoir prodiguer leur art dans la sérénité et de bonnes conditions de travail, cela implique la juste place des usagers dans le soin, détaille l’établissement. Une campagne de communication à l'attention du public est lancée dans tous les services, en particulier les plus sensibles, au moyen d’une signalétique dissuasive s’appuyant sur la campagne nationale portée par la Fédération Hospitalière de France. En lien avec la Commission des Usagers, une “Charte de l'usager” sera établie et affichée au sein de l’établissement. »
 






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







CONTACT

HOSPITALIA

Immeuble Newquay B / B35
13 rue Ampère
35800 Dinard 
Tél : 02 99 16 04 79
Email : contact@hospitalia.fr

Abonnement :
abonnement@hospitalia.fr

Siège social :
23/25 rue Jean-Jacques Rousseau 
75001 Paris