Connectez-vous S'inscrire
MENU


Ré-hospitalisations et hospitalisations potentiellement évitables : lancement de 3 nouveaux indicateurs

Rédigé par Rédaction le Mercredi 21 Juin 2017 à 10:03 | Lu 157 fois
Actu


La direction générale de l’offre de soins (DGOS), en partenariat étroit avec l’agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH), met à disposition des professionnels 3 nouveaux indicateurs de résultat. Objectif : leur permettre de disposer d’outils de mesure dans ce domaine pour les amener à s’interroger sur leurs pratiques.


Un indicateur de résultat intra-hospitalier : le taux de ré-hospitalisation dans un délai de un à 7 jours (RH7)

Ré-hospitalisations et hospitalisations potentiellement évitables :  lancement de 3 nouveaux indicateurs
Indicateur de vigilance et d’alerte qui concerne en premier lieu les établissements de santé en médecine, chirurgie et obstétrique,RH7vise à renforcer la réflexion des équipes sur leurs pratiques. A partir du programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI), cet indicateur est calculé sur la base du nombre de patients ré-hospitalisés dans un délai de un à 7 jours par rapport à celui des hospitalisations achevées au cours d’une année N (hors transferts et cas particuliers de venues itératives etc).
 
Au sein de chaque établissement, les résultats, ajustés à l’activité de la structure et croisés avec d’autres informations (la durée moyenne de séjour, par exemple), faciliteront l’identification d’actions d’amélioration par les équipes hospitalières.
 
Afin d’accompagner au mieux les établissements de santé, 2 années d’appropriation et d’utilisation de l’indicateur par les équipes sont prévues avant qu’un retour d’expérience soit organisé. 
 
Consultez :

2 indicateurs de coordination territoriale : le taux de ré-hospitalisation dans un délai de un à 30 jours (RH30) et le taux d’hospitalisation potentiellement évitable (HPE)

Combinés, ces 2 indicateurs sont conçus pour éclairer les professionnels de santé d’un territoire donné sur les modalités d’organisation menant à des hospitalisations non adéquates ou, au contraire, sur des mesures d’anticipation ou de coordination favorisant une baisse du nombre de séjours. 
 
Calculé par zone géographique et non par établissement de santé en en médecine et chirurgie,RH30 est obtenu à partir du nombre de patients ré-hospitalisés dans un délai de un à 30 jours par rapport à celui des patients ayant connu au moins un séjour au cours d’une année N(hors transferts et cas particuliers de venues itératives etc).
 
HPE, décliné par pathologie, est quant à lui calculé à partir du nombre d’hospitalisations potentiellement évitables par rapport à la population (de 18 ans et plus) du territoire. 
 
Sur la base d’une méthodologie partagée, il appartiendra ensuite aux acteurs de santé de définir la maille territoriale de leur choix et de procéder au calcul de ces taux ainsi qu’à l’analyse des facteurs explicatifs, qu’ils soient d’ordre épidémiologique, organisationnel et/ou populationnel. La mise à disposition de ces données constitue donc une première étape indispensable dans la construction d’outils d’amélioration de la performance des soins ambulatoires, afin d’éviter le recours à l’hospitalisation. 
 
Les résultats des 2 indicateurs et un guide d’accompagnement seront prochainement disponibles sur le site ScanSanté.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | Paris Healthcare Week 2017