Connectez-vous S'inscrire
MENU

Le Groupe Hospitalier Nord Vienne renforce la coordination « ville-hôpital » avec M-Entrepôt de Maincare Solutions et se rapproche de son objectif 'zéro papier'

Rédigé par Rédaction le Mercredi 29 Juin 2016 à 17:47 | Lu 254 fois


La création du Groupe Hospitalier Nord Vienne (GHNV) en 2014 a fait émerger un nouvel acteur de la dynamique territoriale. Pour accompagner cette synergie et renforcer la complémentarité des établissements en matière d’offre de soins, le système d’information a évolué afin de répondre à de fortes exigences d’interopérabilité. Au-delà de la coopération inter-établissements, une meilleure communication avec la médecine de ville est au cœur de la stratégie du Groupe Hospitalier. Retour d’expérience de M. Jean-Claude Coquema, Directeur de l’établissement, et de M. Jalal Soujad, Responsable du Système d’Information, sur ces projets qui marquent l’ouverture du Groupe Hospitalier sur son territoire de santé.


Le Groupe Hospitalier Nord Vienne renforce la coordination « ville-hôpital » avec M-Entrepôt de Maincare Solutions et se rapproche de son objectif 'zéro papier'
L’évolution du système de santé donne la tendance sur le décloisonnement des acteurs. Il est indispensable de bâtir un système d’information solide, mature et sécurisé avant de l’ouvrir aux acteurs externes. C’est dans cette logique que le GHNV a orienté le volet SIH de son projet d’établissement.
 
« Impulsée par la Direction, l’informatisation du dossier patient a été un véritable projet structurant. Il a démarrée en 2008 par la consolidation de l’infrastructure pour la rendre simple, homogène et sécurisée, avec des mesures respectant les bonnes pratiques (PRA, redondance sur 2 salles serveur) », précise Jalal Soujad. La deuxième étape consistait à informatiser tout le processus de production de soins. M-CrossWay de Maincare Solutions, le DPI institutionnel complet, a été déployé dans la quasi-totalité des services. Seuls quelques dossiers de spécialité ont été équipés avec des solutions métiers verticales interopérables avec M-CrossWay. La dernière étape a porté sur la mise en œuvre d’une interopérabilité à la fois intra hospitalière et inter établissements, tout d’abord pour conforter la coopération engagée depuis de nombreuses années entre les sites de Châtellerault et de Loudun, puis pour supporter les échanges de données médicales entre la ville et l’hôpital.
 

 
« En interne, nous avons fait communiquer les différents modules de spécialité en nous appuyant sur notre dossier patient M- CrossWay, positionné comme « maître » des logiciels périphériques. Ainsi, quelle qu’en soit la source, toutes les données sont centralisées dans M- CrossWay sans ressaisie ni redondance. C’est le cas de l’ensemble des comptes rendus : la plupart sont produits directement dans M- CrossWay, les autres, comme le bloc et l’imagerie, y sont déposés grâce aux flux normés conformes aux standards d’interopérabilité. Le vrai bénéfice est de permettre aux médecins et soignants d’avoir au même endroit toutes les données du patient de façon transversale et cohérente », ajoute-t-il. Le dossier patient unique a permis au Groupe Hospitalier de poser des fondations solides pour préparer la mise en place des échanges avec les professionnels de santé externes.
Le Groupe Hospitalier Nord Vienne renforce la coordination « ville-hôpital » avec M-Entrepôt de Maincare Solutions et se rapproche de son objectif 'zéro papier'

M. Jean-Claude COQUEMA Directeur du Groupe Hospitalier Nord Vienne
M. Jean-Claude COQUEMA Directeur du Groupe Hospitalier Nord Vienne

Échanges ville–hôpital « zéro papier » pour une meilleure continuité des soins

Développer la coordination avec la médecine de ville est l’objectif majeur des travaux poursuivis au GHNV pour assurer la continuité de la prise en charge des patients. Le maillage avec les différents partenaires de santé du territoire est absolument indispensable. Le territoire de soins dépasse le département, et la Messagerie Sécurisée de Santé permet à l’établissement, grâce à l’annuaire national commun, de communiquer plus rapidement avec la médecine de ville. Elle répond ainsi à une attente forte des praticiens et rend les échanges plus réactifs en diminuant les délais et les coûts d’envoi.
 
« Nous avons placé la barre haute en communiquant auprès de la médecine de ville sur le ‘zéro papier’ à compter du 1er janvier 2016. Les premiers retours sont positifs et le nombre de médecins qui s’inscrivent dans la démarche est croissant. Il y a donc un bénéfice d’image et d’efficience pour l’établissement et nous allons poursuivre cette dynamique afin que tous nos correspondants s’équipent », précise Jean-Claude Coquema, directeur du GHNV.
 
Le Groupe Hospitalier Nord Vienne s’est engagé très vite dans la démarche de la Messagerie Sécurisée qui repose sur des xigences techniques et fonctionnelles: en plus du dossier patient informatisé, l’existence d’un système de transmission de données numérisées pour la radiologie grâce à un PACS, et de transmission des examens de laboratoire, grâce à un logiciel spécialisé.

Mise en œuvre de la Messagerie Sécurisée de Santé

Depuis 2009, l’établissement envoie ses comptes-rendus et résultats de laboratoire aux correspondants de ville par l’intermédiaire de la messagerie e-santé du GCS. En 2015, cet axe a été renforcé par l’arrivée de la Messagerie Sécurisée de Santé (MSSanté) avec pour objectif final le « zéro papier » dans les échanges ville-hôpital.

« Nous avons été le premier établissement de la région à mettre en place cette nouvelle norme MSSanté. Le choix de la solution informatique s’est porté sur M-Entrepôt, la gestion électronique de documents médicaux de Maincare Solutions. Grâce à son intégration native à notre dossier patient, nous n’avons pas eu à reparamétrer l’ensemble des droits des utilisateurs, un point crucial dans le workflow documentaire pour sécuriser les données médicales, respecter les politiques de confidentialité et gérer la traçabilité, déclare M. Soujad. De plus, M-Entrepôt permet d’automatiser l’envoi de documents médicaux en l’inscrivant logiquement dans le processus de la prise en charge médicale, sans ajouter de tâche supplémentaire pour les professionnels ». Dès lors qu’un document est validé par le médecin, et s’il répond aux conditions prédéfinies, l’envoi se fait automatiquement.
 
L’infrastructure et toutes les briques du dossier patient unique étant déjà en place, la mise en œuvre de l’envoi des documents s’est traduite principalement par le paramétrage des politiques de confidentialité et des règles d’envoi. Les exigences de l’ASIP Santé ont été respectées, et, depuis juin 2015, le GHNV a rejoint l’espace de confiance de l’ASIP en tant qu’opérateur MSSanté.
 
Le projet a été bien accueilli en interne. C’est totalement transparent pour les médecins et, grâce à l’annuaire national commun, il est désormais plus facile et rapide de communiquer avec la médecine de ville. Côté secrétariats, l’automatisation des envois a généré un gain de temps important et de réelles économies.

L’implication de la communauté médicale hors hôpital est tout aussi fondamentale pour la réussite du projet. La création d’une boîte MSSanté par les professionnels de ville était un pré-requis majeur. Les documents pertinents sont envoyés au format permettant, depuis le cabinet médical, d’intégrer facilement l’information dans le dossier du patient, le gain de temps est conséquent. Plus important encore, la MSSanté répond à une attente très forte des praticiens de rendre les échanges plus réactifs et de réduire les délais d’envoi. Les retours de la médecine de ville sont positifs et le nombre d’adhésions est croissant : plus de 400 médecins depuis juin 2015.

Impact sur les pratiques et perspectives

« La messagerie sécurisée fluidifie énormément la coordination des soins, c’est quasiment transparent pour nous. Cela se fait automatiquement à partir du moment où le médecin traitant est équipé lui aussi d’une messagerie sécurisée. Quant à la transmission de nos comptes-rendus d’hospitalisation ou de consultation, c’est aussi très facile. Le médecin dicte le compte-rendu, le corrige et le valide électroniquement. Cette validation permet l’envoi automatique vers la messagerie de notre correspondant», se félicite le Dr Jocelyn Barrier, Président de la CME du GHNV (Interview ASIP Santé du 22 décembre 2015 à voir sur : www.mssante.fr).
 
« Nous ne sommes que deux établissements en France à avoir atteint les objectifs fixés par l’ASIP Santé, avec plus de la moitié des comptes rendus d’hospitalisation envoyés via MSSanté. Cet indicateur nous a permis de prétendre à la subvention de la DGOS », constate Jalal Soujad.

En parallèle, le GHNV expérimente le Dossier Médical Personnel (DMP) et accueille dans le hall d’accueil du Centre Hospitalier de Châtellerault, depuis juin 2015, une borne interactive permettant aux patients de créer leur DMP. Quelques mois plus tard, les chiffres témoignent d’une véritable réussite du projet. Plus de 3000 DMP ont été créés.
 
Et le Groupe Hospitalier Nord Vienne ne compte pas s’arrêter là. Avec le déploiement prochain du portail Ville Hôpital, les médecins de ville pourront accéder à davantage de fonctionnalités et d’informations sur le patient. L’installation récente de la version 8.2 de M-CrossWay, supportant le fonctionnement en multi entités-juridiques, démontre l’engagement du GHNV sur la voie de la modernisation de son système d’information et de son ouverture.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu | SIS | Sûreté | Restauration | Le Magazine en ligne | Biologie | Traçabilité | Imagerie | Pharmacie | News | Paris Healthcare Week 2017